Yishai Shlissel, l’auteur de l’attaque au couteau contre la Gay Pide de Jérusalem, condamné a la perpétuité

Israeli ultra-orthodox Yishai Shlissel (C), suspected of stabbing six Gay Pride marchers the previous day, is brought handcuffed to the Jerusalem Magistrate's Court on July 31, 2015. Shlissel was released from jail three weeks ago after completing a 10-year sentence for a similar attack in 2005. AFP PHOTO / GALI TIBBONGALI TIBBON/AFP/Getty Images

Un tribunal israélien a condamné dimanche à la prison à perpétuité un juif ultra-orthodoxe pour l’assassinat d’une adolescente israélienne poignardée lors de la Gay Pride à Jérusalem en 2015 ainsi que de tentatives de meurtres contre d’autres participants.

Yishaï Shlissel avait été reconnu coupable en avril et sa condamnation à perpétuité a été assortie de 31 ans de détention, a indiqué le tribunal dans un communiqué.

Le 30 juillet 2015, l’homme, alors âgé de 39 ans, s’était précipité sur le défilé qui parcourait Jérusalem, armé d’un couteau. Une jeune fille, Shira Banki, 16 ans, avait été grièvement blessée avant de succomber quelques jours plus tard. Six autres personnes avaient été blessées.

Agression similaire en 2005

Le geste de Shlissel avait causé un émoi d’autant plus grand en Israël qu’il avait été libéré quelques semaines auparavant après avoir purgé 10 ans de prison pour une agression similaire lors d’une précédente marche des fiertés à Jérusalem en 2005. Il avait alors blessé trois personnes.

Il s’était abondamment répandu en critiques contre les homosexuels sur différents forums avant de passer à nouveau à l’acte.

Huffington Post

Orlando : «La tragédie, c’est qu’il n’y ait pas eu plus de morts» selon le pasteur Jimenez

roger jimenez

Roger Jimenez, pasteur à Sacramento (Californie), s’est exprimé quelques heures après la fusillade survenue samedi soir à Orlando. Devant ses paroissiens de la «Verity Baptist Church», l’homme a regretté que le tireur n’ait pas fait davantage de victimes, rapporte CBS. «La tragédie, c’est que la plupart d’entre eux ne sont pas morts. Je suis assez fâché qu’il n’ait pas terminé le travail. Parce que ces gens sont des prédateurs», a-t-il affirmé dimanche matin.

Depuis son pupitre, Jimenez s’est réjoui du carnage perpétré au Pulse et a expliqué que tous les homosexuels étaient des pédophiles. «Est-ce que vous êtes tristes que 50 pédophiles aient été tués aujourd’hui? Heu, non. Je pense que c’est super. Je pense que ça aidera la société. Je pense qu’Orlando est un peu plus sûr ce soir», s’est-il félicité, avant d’ajouter que «ce n’est pas naturel qu’un homme soit attiré par un autre homme».

Le pasteur est allé encore plus loin en appelant à l’exécution de la communauté gay. «J’aimerais que le gouvernement les rassemble, qu’il les place devant un mur, qu’il mette un peloton d’exécution en face d’eux pour qu’il leur explose la tête», a lancé Jimenez.

20 Minutes

Tuerie d’Orlando : Des fondamentalistes chrétiens perturbent les funérailles d’une victime

ad_210220856

Face à face tendu aux abords de la cathédrale Saint-Luc d’Orlando, samedi 18 juin. Lors des funérailles de Christopher Leinonen, l’une des 49 victimes de la tuerie du club gay Pulse, une quarantaine de manifestants homophobes sont restés debout, pendant près d’une heure. Face à eux, des contre-manifestants avaient déployé des draps blancs, accrochés à leurs épaules, tels des ailes.

Aux pancartes assurant que « l’homosexualité est un péché » ou aux slogans affirmant qu’il n’est « jamais OK d’être gay », les contre-manifestants, principalement membres de la compagnie de théâtre Shakespeare d’Orlando, ont opposé leur costume immaculé, relate BuzzFeed.

Ces « anges », qui étaient environ 200, intervenaient à l’appel de la communauté LGBT qui entendait ainsi contrer la mobilisation de la Westboro Baptist Church, une organisation fondamentaliste basée au Kansas et connue pour ses positions homophobes, explique l’Orlando Sentinel. Elle a déjà organisé de nombreuses manifestations lors des obsèques de personnes homosexuelles et est qualifiée de « groupe de haine le plus odieux et le plus enragé d’Amérique » par le Southern powerty law center, une association de lutte contre l’extrême droite.

France TV

Le pasteur Steven Anderson applaudit la tuerie d’Orlando, qualifiant les victimes de pervers

o-ANDERSON-facebook

Steven Anderson, le fondateur de l’église «Faithful Word Baptist Church», s’est réjoui dimanche de la tuerie perpétrée dans un bar gai d’Orlando où 50 personnes ont perdu la vie et 53 autres ont été blessées.

«La bonne nouvelle, c’est qu’il y a 50 homosexuels de moins dans le monde, parce que, vous savez, ce sont une bande de pervers dégoûtants», a affirmé le pasteur dans une tirade haineuse publiée dimanche sur YouTube.

«50 de ces pédophiles ne feront plus de mal aux enfants. La mauvaise nouvelle, c’est que plusieurs d’entre eux sont toujours en vie et qu’ils pourront continuer à s’attaquer aux enfants», a dit regretter Steven Anderson, qui se défend d’être favorable à la violence.

L’homme, qui se décrit comme un fervent chrétien adepte de la Bible, craint aussi que la tuerie d’Orlando soit utilisée pour restreindre l’accès aux armes à feu et pour faire interdire les «discours haineux».

Dans sa vidéo, le pasteur Anderson a aussi déploré que les victimes aient été tuées dans une boîte de nuit. Il affirme qu’il serait préférable que les homosexuels soient exécutés après avoir été jugés et condamnés.

TVA Nouvelles

Russie : deux homos arrêtés pour avoir rendu hommage aux victimes d’Orlando

10323-100243669

Deux homosexuels ont été arrêtés ce lundi 13 juin devant l’ambassade des Etats-Unis à Moscou alors qu’ils rendaient hommage aux victimes de l’attentat homophobe d’Orlando. La police leur a reproché une « action non-autorisée ».

En Russie, la lutte contre l’affirmation des homosexuels ne connaît pas de trève. Même un lendemain d’attentat homophobe… Ce lundi 13 juin, deux hommes ont été arrêtés devant l’ambassade des Etats-Unis à Moscou alors qu’ils rendaient hommage aux victimes de l’attentat homophobe perpétré dans une boîte gay d’Orlando, qui a coûté la vie à 49 personnes dans la nuit de samedi à dimanche.

Islam Abdullabekov et Felix Glyukman étaient munis de fleurs et d’une pancarte « L’amour gagne – Soyons avec Orlando ». « Les policiers nous ont tout de suite arrêtés et mis dans leur voiture pour avoir fait une soit-disant ‘action non autorisée’« , rapporte Islam Abdullabekov. « Nous voulions seulement présenter nos condoléances pour le meurtre de ces gens et nous n’avions pas du tout prévu de faire un quelconque acte politique« , ajoute-t-il.

Sur leurs pages Facebook respectives, les deux jeunes hommes, qui s’affirment en couple, ont posté des photos prises à la volée dans la voiture de police. « Nous avons essayé de déposer des fleurs et une pancarte devant l’ambassade. Ça n’a pas marché« , commente sobrement sur son compte Facebook Felix Glyukman.

Marianne

Tuerie d’Orlando: des internautes dénoncent l’hypocrisie de certaines réactions politiques

23695784

Après l’attentat qui a tué au moins 50 personnes à Orlando dans la nuit de samedi à dimanche, les réactions de certains politiques ou de La Manif pour tous sont jugées hypocrites.

La Manif pour tous, connue pour son engagement contre le mariage pour tous et toutes, a posté un message pour exprimer «sa peine».

La Manif pour tous, connue pour son engagement contre le mariage pour tous et toutes, a posté un message pour exprimer «sa peine».

Certains ont rappelé l’engagement virulent contre le mariage pour tous et toutes du mouvement.

Ta gueule @LaManifPourTous !!! Vous avez tant alimenté la #haine!!! #homophobie #LGBT

— HomoSapiens (@pouceopposable)

L’ancienne ministre Christine Boutin a également partagé sa compassion.

L'ancienne ministre Christine Boutin a également partagé sa compassion.

Certains n’ont pas manqué de rappeler que récemment, la membre du Parti démocrate chrétien a été condamnée pour avoir tenu des propos homophobes.

Fin 2015, Boutin a été condamnée pour « provocation publique à la haine ou à la violence » envers les homosexuels.

— Ellen Salvi (@ellensalvi)

Un grand merci pour ce droit de réponse a l’abominable #Boutin, ce message dit tout! Merci merci!

— Adinedjhad #FH 2017 (@Adinedjhad)

Voici ce qu’elle a répondu à l’illustrateur Nawak, qui incitait ses followers à ne pas oublier que Christine Boutin avait dit que «l’homosexualité est une abomination»:

Voici ce qu'elle a répondu à l'illustrateur Nawak, qui incitait ses followers à ne pas oublier que Christine Boutin avait dit que «l'homosexualité est une abomination»:

Antisémite, Homophobe, Nazi…, les invités sulfureux du colloque organisé par Robert Ménard

Renaud Camus Beatrice Bourges Oscar Freysinger extreme droite neo nazi homophobe antisemite islamophobe grand rempalcement

Antisémitisme : Dans son livre « La Campagne de France », Renaud Camus, idéologue d’extrême droite, compte les juifs et dénonce une surreprésentation juive au sein de la radio France Culture.

« Les collaborateurs juifs du ‘Panorama’ de France Culture exagèrent un peu tout de même: d’une part, ils sont à peu près quatre sur cinq à chaque émission, ou quatre sur six, ou cinq sur sept, ce qui, sur un poste national ou presque officiel constitue une nette sur-représentation d’un groupe ethnique ou religieux donné; d’autre part, ils font en sorte que une émission par semaine au moins soit consacrée à la culture juive, à la religion juive, à des écrivains juifs, à l’Etat d’Israël et à sa politique, à la vie des juifs en France et de par le monde, aujourd’hui ou à travers les siècles ».

Des propos qui ont été condamnés par le PDG de Radio-France Jean-Marie Cavada, la directrice de France Culture Laure Adler, mais aussi par la ministre de la Culture Catherine Tasca ou le MRAP.

L’Humanité

Homophobie, complotisme : Béatrice Bouges, intégriste catholique et militante acharnée contre le mariage gay, n’est pas seulement soupçonnée d’homophobie mais également de complotite aiguë.

Le 24 mars 2015, Andreas Lubitz, pilote du vol 9525 de la Germanwings, précipitait son avion dans les alpes françaises. Des mois d’enquête ont révélè qu’Andreas Lubitz soufrait de multiples patrologies psychiatriques, dont des penchants suicidaires qu’il dissimulait a son employeur, pourtant Béatrice Bourges a une autre hypothèse toute trouvée qui se résume en 5 lettres : ISLAM.

beatrice bourge andreas lubitz mosquée islam

Néonazisme, homophobie : Oskar Freysinger, élu suisse du parti d’extrême droite UDC, suscite régulièrement la polémique par ses frasques, l’homme qui déclare «l’homophobie n’a jamais causé le moindre problème» a plaidé l’élément décoratif quand la TV suisse SRF avait révélée qu’il possédait chez lui un drapeau néo-nazi.

C’était officiellement le drapeau impérial de guerre de l’armée du Deuxième Empire (Reich) allemand dès 1871. Aujourd’hui, cet étendard tricolore noir, blanc et rouge, orné de la croix de fer et de l’aigle impérial, est devenu l’un des emblèmes des néonazis. Et il en existe un exemplaire chez Oskar Freysinger.

En effet, l’émission «Reporter», de la télévision suisse alémanique SRF, a montré dimanche soir ce drapeau historique déployé au plafond dans la cave du conseiller national UDC et conseiller d’Etat valaisan fraîchement élu, rapporte le Tages-Anzeiger mardi.

Le politicien a expliqué l’avoir acheté il y a 15 ans à Lübeck, en Allemagne, lors d’une exposition sur un sous-marin. Les couleurs et les symboles lui ont plu, a-t-il raconté. «Pour moi, il s’agit avant tout d’éléments décoratifs qui n’ont rien à voir avec une idéologie.»

Le Matin

Le Lycée-Collège des Creusets, situé à Sion (VS), n’a pas fini de faire parler de lui. La récente décision de son recteur, Benjamin Roduit, de supprimer un atelier traitant de l’homophobie et du sexisme – parce que celui-ci ne correspondait pas au descriptif livré par l’animateur (lire encadré) – a suscité de vives réaction

«L’homophobie n’a jamais causé le moindre problème. Venir ici faire croire qu’on a affaire à un canton arriéré où les gens ne travailleraient pas dans la sécurité alors qu’il n’y a rien de plus sûr que les écoles valaisannes, c’est faux. La situation scolaire en Valais est stable. Personne n’est persécuté», a ainsi argumenté le Valaisan dans le débat qui l’opposait à Caroline Dayer, docteure et enseignante-chercheuse à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation à l’Université de Genève.

20 Minutes

Autres invités sulfureux de ce colloque organisé par Robert Ménard, Xavier Raufer, ancien militant de l’organisation fasciste « Occident« , dissoute par le gouvernent après une série d’actions violentes, Alain de Benoit,  défenseurs historique du régime d’apartheid en Afrique du Sud et de la colonisation…

Béziers 2016

Mariage gay et Palestine : Georges Mothron, maire LR d’Argenteuil censure deux films

censure argenteuil mariage gay palestine

Le film La Sociologue et l’Ourson d’Etienne Chaillou et Mathias Thery avec la sociologue Irène Théry, est sorti dans les salles obscures le 6 avril. Mais à Argenteuil dans le Val-d’Oise, il est en passe de ne jamais voir le jour.

Programmée dans un cinéma de la ville – le Figuier Blanc – à partir du 27 mai prochain, la diffusion de ce documentaire qui traite du Mariage pour tous à travers des ours en peluches, a été annulée. Tout comme le film 3 000 Nuits, proposé par l’association Argenteuil Solidarité Palestine et qui raconte l’histoire d’une jeune palestinienne arrêtée et incarcérée dans une prison israélienne. La raison : une missive du cabinet du Maire, Georges Mothron (Les Républicains).

« Cet acte de censure inédit bafoue la liberté d’expression »

« La programmatrice a reçu un mail la semaine dernière de la part du cabinet du Maire lui demandant de déprogrammer ces deux films », explique à 20 Minutes, René Beretz, coprésident de l’Association pour la Défense du Cinéma Indépendant des Films d’Auteurs et des salles d’Art et d’Essai ( ADCI). Une information que confirme la principale intéressée qui invite à appeler la Mairie, sans donner plus de détails.

20 Minutes

Un candidat israélien à l’Eurovision humilié dans un aéroport russe parce qu’il est gay

Le candidat israélien au concours de chant Eurovision a été humilié au contrôle des passeports en Russie en raison de son orientation sexuelle, a affirmé le chanteur.

Image PNG (Portable Network Graphics)-845873AB051A-1.png

Hovi Star, artiste ouvertement gay, a parlé de l’incident, qui a eu lieu dans un aéroport de Moscou il y a deux semaines, à une chaîne de télévision malte. Une partie de l’entretien a été publiée samedi sur YouTube.

Star a déclaré que les douaniers s’étaient moqués de lui, avaient déchiré son passeport et lui avaient dit qu’il ne pouvait pas entrer dans le pays.

« A Moscou, les personnes sont dures avec les personnes comme moi, peut-être parce que je suis gay, peut-être parce que je suis habillé comme ça, peut-être parce que je porte du maquillage, je ne sais pas », a-t-il déclaré à la télévision malte.

« Ils m’ont dit que je ne pouvais pas entrer, ils ont regardé mon passeport, ils ont déchiré mon passeport, et ensuite ils se sont moqués de moi », a-t-il ajouté.

Un nouveau passeport lui a été délivré par l’ambassade d’Israël à Moscou.

Star est allé en Russie pour un concert spécial visant à promouvoir la participation d’Israël à l’Eurovision dans un autre concours de chant russe.

Time Of Israel

Un lycée « catholique » annule un atelier contre l’homophobie pour eviter un « prosélytisme gay »

lycée catholique crucifix
Suisse : Un atelier intitulé « Homophobie et sexisme », pourtant commandé par la médiation du Lycée-Collège des Creusets à Sion, a été annulé par le recteur. La décision suscite le tollé au sein de l’établissement.

Intitulé « A quoi servent les injures? Entre sexisme et homophobie. Sensibilisation à différentes formes de discriminations », l’atelier était destiné aux élèves de 2e année. Il devait avoir lieu le 7 avril dernier au Lycée-Collège des Creusets à Sion. Pourtant commandé par la médiation de l’établissement scolaire, il a finalement été annulé par le recteur.

La décision suscite la polémique dans et autour des Creusets, d’autant qu’une quarantaine d’élèves s’étaient préinscrits selon les chiffres indiqués par Johanne Guex, coordinatrice du projet Prévention du rejet des minorités sexuelles (PREMIS) pour le compte de Promotion Santé Valais, qui avait monté cet atelier. Ce dernier était ainsi le quatrième le plus coché sur les 12 proposés par cette école dans le cadre des journées de la santé.

Parler des discriminations au sens large

Officiellement, le recteur Benjamin Roduit – par ailleurs vice-président du Parti démocrate-chrétien du Valais romand – a justifié cette annulation par le fait qu’il entendait que soit traitée la problématique des discriminations au sens large et non pas uniquement la question de l’homophobie et du sexisme. Il considère que l’homophobie n’est pas suffisamment marquée aux Creusets pour que ce sujet soit développé spécifiquement.

L’homosexualité jugée amorale aux Creusets?

Mais tout le monde n’a pas la même version que lui. Au cours d’une enquête de plusieurs jours auprès de nombreuses personnes, la RTS a appris que le recteur voyait plutôt cet atelier comme une sorte de promotion en faveur de l’homosexualité. Or aux Creusets, collège classé très catholique, elle est considérée comme amorale.

Il n’était pourtant pas question de sexualité mais d’homophobie, très présente chez les jeunes – y compris au sein de l’établissement sédunois. Taux de suicide, dépression… Elle fait des ravages et « c’était l’occasion rêvée d’en parler », confie Johanne Guex.

RTS

Le terroriste juif qui avait poignardé a mort une adolescente a la Gay Pride, reconnu coupable

Israeli ultra-orthodox Yishai Shlissel (C), suspected of stabbing six Gay Pride marchers the previous day, is brought handcuffed to the Jerusalem Magistrate's Court on July 31, 2015. Shlissel was released from jail three weeks ago after completing a 10-year sentence for a similar attack in 2005. AFP PHOTO / GALI TIBBONGALI TIBBON/AFP/Getty Images

Un juif ultra-orthodoxe a été reconnu coupable de l’assassinat d’une adolescente israélienne qu’il avait poignardée lors de la Gay Pride à Jérusalem en 2015 ainsi que de tentatives de meurtres contre d’autres participants qu’il avait blessés.

Inculpé d’assassinat le 24 août, Yishaï Shlissel, récidiviste d’un quarantaine d’années, n’avait montré aucun remord devant le tribunal après la mort de Shira Banki, 16 ans. Son geste avait causé un vif émoi en Israël où la police avait été vivement critiquée pour son incapacité à empêcher ce crime, d’autant que le fanatique juif s’était répandu sur différents forums avant de passer à l’acte.

Libération

« Sale pédé » n’est pas une insulte selon le Conseil des prud’hommes de Paris

« Pédé » n’est pas une insulte homophobe selon le Conseil des Prud’hommes de Paris pour qui c’est encore moins une insulte quand on travaille dans un salon de coiffure, un lieu réputé, toujours selon le Conseil, pour employer régulièrement des personnes homosexuelles.

coiffeur.jpg

Cette décision date du mois de janvier dernier. Elle faisait suite à la plainte d’un employé pour homophobie.

Cet employé d’un salon de coiffure reçoit un soir par erreur ce message de son patron sur son portable: « Je ne le sens pas, je ne le garde pas, c’est un sale « pédé », ils ne font que des tours de pute ».

Le lendemain, le jeune homme apprend que sa période d’essai s’arrête là. Epaulé par le défenseur des droits, il porte plainte pour licenciement abusif.

Pas de discrimination homophobe

Le Conseil des prud’hommes lui, ne retient pas la discrimination homophobe au motif que:

Les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles sans que cela ne pose de problème.

France Inter

 

«Trop gay» ? Un acteur jouant le rôle de Jésus banni de la parade de Pâques en Espagne

30 ans de scène dans la peau du Christ et pourtant… Ramon Fossati a été banni du rôle qu’il occupait dans la traditionnelle «parade» retraçant la vie du Messie à Valence, accusé notamment de faire des mouvements de façon trop maniérée.

56f5649fc3618897288b458f

L’acteur espagnol, qui se dit lui-même «profondément religieux», explique qu’il ne pourra plus exercer le rôle de Jésus pendant au moins deux ans.

Pourquoi ? Parce que le Conseil de la Semaine Sainte marine de Valence, qui organise cette célébration très populaire, l’a accusé d’exercer son rôle avec «ostentation et parodie» et de donner l’impression de distribuer de «fausses bénédictions» à la foule.

Mais pour Ramon Fossati, la raison de son éviction serait différente : «Ça pourrait être la jalousie. Ou peut-être que c’est une punition du fait d’être gay».

Mais voilà, son initiative lui a valu une amende de 300 euros lors de la parade de 2015, réduite à 60 euros après que l’acteur a fait appel.

En Espagne, les processions de Pâques sont régulées de manière très stricte par les autorités religieuses afin d’éviter une exposition trop importante de chair aux yeux du public ou des gestes inappropriés.

Ainsi, des femmes ont par le passé reçu des amendes pour un décolleté trop plongeant ou pour avoir porté des robes au-dessus du genou.

RT

Un élu socialiste ciblé par des tags homophobes venant de militants pro FN

1258597_647_obj8321648-1_667x333

« Le FN montre à nouveau son vrai visage. Celui de la haine de l’autre, de la division et des discriminations assumées », c’est en ces termes que le mouvement des jeunes socialistes de l’Hérault s’indigne des propos « haineux et insultants » tagués sur les murs d’Alignant-du-Vent et qui seraient attribués au Front national.

Ces propos “Boulade mange boul ! Ici c’est FN” attaquent la vie privée et intime d’un colistier de Carole Delga, la présidente de la région LRMP et recouvrent de nombreux murs de la commune.

La victime, Geoffrey Boulade, est militant MJS et PS et aussi secrétaire de la section PS d’Alignan-du-Vent. « Nous apportons tout notre soutien à Geoffrey dans cette épreuve difficile, insiste l’ensemble des représentants du parti socialiste de l’Hérault et des jeunes de ce même parti. Le ou les auteurs de ces actes doivent faire l’objet d’une enquête policière et de poursuites pénales.

La démocratie impose de ne pas laisser passer une telle offense à la liberté individuelle et au respect de la vie privée des personnes. La République exige de réprimer sévèrement les ennemis de ses valeurs intrinsèques que sont la liberté, l’égalité et la fraternité. L’extrême droite n’a pas changé. La République, elle, doit être intransigeante face à ses ennemis. »

Geoffrey Boulade, la victime a déposé plainte à la gendarmerie de Pézenas.

Midi Libre

Agressions a coup de bar de fer, insultes homophobes… , Armando condamné

cycliste Saint-Germain-en-Laye agression homophobe

Armando, 34 ans, avait été arrêté le mercredi 9 septembre, suite à une longue série de plaintes. Ancien livreur, sans travail, vivant seul dans un pavillon abandonné près de la route centrale, il avait fait des cyclistes sa bête noire.

Les premières agressions s’étaient déroulées en novembre 2014. D’autres avaient suivi en mars et en août 2015. Elles s’illustraient par des insultes, des bousculades mais aussi des violents coups de poing et de barre de fer. Un des cyclistes avait eu une roue cassée et le cadre de son vélo brisé. Armando avait notamment été identifié par la description fournie par les victimes et une Peugeot 205 noire qu’il possédait. Il l’avait utilisée lors d’une agression.

Un fait à son casier : 18 mois de prison pour agression sexuelle et menace de mort.

Dès le départ, Armando a choisi d’assumer la paternité des agressions, réitérant les déclarations de sa garde à vue. «Il y a une mauvaise entente entre les cyclistes et moi, même si j’ai un vélo. C’est parce qu’un jour, j’ai eu un problème avec l’un d’eux sur un dos-d’âne. Les cyclistes font tout pour m’embêter. J’insiste sur un point : avec la barre de fer, je ne visais pas l’homme en lui-même mais bien la roue arrière.»

Face à lui, les victimes exposent leur traumatisme. «Nous ne l’avons jamais provoqué. Nous faisions juste du vélo. Et d’un seul coup, il est arrivé. Il est dangereux. Il peut s’attaquer à n’importe qui, n’importe quand», assure Bernard, 51 ans. «Je passais tranquillement. J’attendais des collègues. Il a traversé la route et a cassé mon vélo avec sa barre ! Aujourd’hui, je ne sais plus où aller faire du vélo. J’ai peur», ajoute Claude. Et Pascal de renchérir : «J’ai même eu le droit à des insultes homophobes !»

Avec l’ensemble de ces éléments, le procureur de la République s’est montré particulièrement inquiet. «Ces faits sont hallucinants, étonnants mais très sérieux. Les violences ont été répétées, ciblées. Je demande une peine de trois ans dont deux avec sursis et le maintien en détention.» A l’issue du procès, douze mois ont donc été prononcés.

Courrier des Yvelines