Attentat à Québec : Comment la fachosphère s’est mise à dédouaner l’extrême droite

attentat-alexandre-bissonnette

La rumeur est née de deux éléments : l’arrestation d’un suspect d’origine marocaine sur les lieux de l’attentat. Par ailleurs, « un témoin qui préfère garder l’anonymat » affirme que le tueur aurait crié « Allahu akbar » avant de tirer. L’attentat serait donc le fait de terroristes islamistes. D’ailleurs, le deuxième suspect, Alexandre Bissonnette, est « probablement un converti ».

Une théorie reprise notamment par, là encore par plusieurs médias le compte Twitter de la chaîne américaine Fow News… qui s’est finalement excusée d’avoir « commis une erreur ».

Car, après quelques heures en garde à vue, les enquêteurs n’ont plus aucun soupçon : cet homme n’est pas un suspect mais un témoin. D’après son témoignage recueilli par Radio Canada, il a été interpellé alors qu’il tentait de venir en aide aux victimes de l’attentat.

France Info

Des militants pro-Trump créent des faux comptes Twitter et Facebook pour faire élire Marine Le Pen

trump_and_le_pen

Après avoir réussi à placer leur candidat à la tête des Etats-Unis, certains militants de Donald Trump s’organisent pour faire gagner Marine Le Pen en 2017. Comme franceinfo auparavant, des journalistes du site américain BuzzFeed ont réussi à intégrer un groupe de discussion en ligne nommé « La grande libération de la France ». Dans cette conversation, une personne sous le pseudo de Trumpwin2016 demande aux internautes de créer de faux comptes Facebook et Twitter qui semblent français pour alimenter des pages pro-Marine Le Pen avec notamment des messages de soutien ou de diffuser des blagues sur François Fillon.

(…)

Pour que cette manipulation des réseaux sociaux ne soit pas trop visible, il est demandé de créer des comptes bien particuliers : « Dans l’idéal des jeunes, des filles mignonnes, des gays, des juifs, en gros tous les gens qui ne sont pas censés être pro-[Front national]« , explique Trumpwin2016 dans l’un de ses messages postés sur la conversation.

Des images « prêtes à l’emploi » sont aussi disponibles pour créer des messages de propagande et les diffuser sur ces réseaux. « Aujourd’hui, il y a une sorte d’alliance molle entre des néo-fascistes russes (…) et ‘l’alt-right’ internationale« , explique un utilisateur anonyme aux journalistes de BuzzFeed.

France Info

Robert Ménard remporte le Grand Prix 2016 du «menteur en politique»

Le maire de Béziers a été sacré pour ses mensonges répétés sur l’immigration. Il succède à Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy.

robert-menard-islamophobie_0

Après Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy, Robert Ménard a remporté le Grand Prix du meilleur menteur en politique 2016. Il a été distingué pour son incroyable constance dans le mensonge lorsqu’il évoque l’immigration.
 Notamment lorsqu’il imagine qu’un festival réserve une zone aux femmes… à cause des migrants, lorsqu’il prétend que 75% de l’immigration actuelle vient du Maghreb et de Turquie
, lorsqu’il soutient que le regroupement familial représente 40% de l’immigration
, lorsqu’il imagine que les cours de turc et d’arabe remplacent les cours de français
 et lorsqu’il manipule des chiffres pour montrer que les demandeurs d’asile hébergés à Béziers «ne repartiront jamais».

Manuel Valls a été sacré premier dauphin pour son retournement de veste spectaculaire (49.3, heures sup défiscalisées) en devenant candidat à la primaire du PS. Nicolas Sarkozy, qui avait remporté le Grand Prix en 2015, a obtenu à l’unanimité le prix spécial du jury pour l’ensemble de sa carrière. Nicolas Bay et Florian Philippot sont arrivés à égalité pour le prix du jeune espoir, qui récompense le meilleur menteur de moins de 45 ans.

Ce prix du menteur en politique, créé en 2015 à l’initiative du politologue Thomas Guénolé, vise à inciter la classe politique à moins mentir et encourager le grand public à vérifier les discours politiques.

Libération