David Pujadas révèle qu’il a été ex dealer

david-pujadas-2db87f-0@1x.jpg

David Pujadas n’a pas l’habitude de répondre aux questions mais plutôt de les poser. Pourtant quand le présentateur vedette du JT de France 2 se soumet à l’exercice de l’interview, il ne fait pas dans la langue de bois. Sa récente interview à nos confrères du magazine Society a même révélé quelques facettes méconnues de la personnalité de cette star du petit écran.

David Pujadas viré de son lycée

Loin de son image policée de premier de la classe, David Pujadas est notamment revenu sur sa jeunesse. Celui qui vient d’être désigné comme le journaliste le plus crédible selon un récent sondage IPSOS a ainsi raconté comment il a été viré de son lycée après avoir débarqué en caleçon dans sa classe. « Et pour en rajouter une couche, j’étais allé au tableau comme ça, le pantalon aux chevilles. Je faisais le con, j’adorais ça. C’était ma manière d’attirer l’attention. On fait comme un peut. Et au final, j’ai eu mon bac ric-rac, » a-t-il ajouté.

Et celui qui a ensuite a intégré Sciences-po Paris a marqué les esprits dès le premier jour de son stage à Nice-Matin : « Je suis arrivé brûlé au premier degré par le soleil parce que j’étais allé au ski la semaine précédente. Lorsque je me suis présenté, j’étais défiguré par les cloques et un herpès géant. »

LCI

10 réflexions sur “David Pujadas révèle qu’il a été ex dealer

  1. journaliste le plus crédible mon œil il n’y a que les niais qui croient cela,il a son boulot parce qu’il est demi juif rien de plus,quand l’on sait qui dirige le service d’info de fransrael2 on a tout comprit

    J'aime

  2. Il faut le dire disent-ils.
    Comprendre, il ne faut pas laisser les idées rances aux extremes droites.
    Autrement dit il faut etre suiveur, il faut contenter le quidam.
    En un reportage de trois minutes, mais il faut le dire aussi.
    Peu importe si les phénomènes peuvent se trouver partout ailleurs, mais il faut le dire. Comprendre à la sauce FN.
    Je pense au récent reportage sur les bars en banlieues.
    Peu importe que le machisme puisse se retrouver partout ailleurs. Mais il faut le dire. Il faut dire que c’est un travers, que l’on ne retrouve que chez une population spécifique. Qu’ils ont une tare inhérente à une culture. Il faut le dire à la sauce FN.

    J'aime

  3. En France des femmes indésirables dans les lieux publics.
    Pas chez tartempion, ce n’est pas un bar qui est plouc, c’est une population dans son ensemble (banlieue) qui est arriérée. Procédé d’extreme droite qui font de faits divers, de comportements déviants un fait de société.
    Les bars trois rues plus loin ou il en est tout autrement, ou l’on peut trouver des bars semblables à tous les bars de France, ça contredirait ce que l’on veut démontrer.
    On va dans le bar le plus malfamé que l’on peut trouver, et on généralise, regardez comment vivent ces infames individus, voyez comme ils sont barbares, arriérés, ils ne sont pas comme nous.
    En France, (chez nous les blancs)
    Des femmes indésirables (le vieux clichés raciste de l’arabe qui maltraite sa femme)
    Dans les lieux publics (Ce n’est pas un lieu privé, ce n’est pas un bar, c’est la république, lieu public)
    En France, nous les blancs, nous sommes menacés dans notre façon de vivre par les immigrés qui maltraitent les femmes.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s