Arras : 3 néonazis dont un fiché S, condamnés pour une violente agression raciste au couteau

neonazisprotestoutsideskokieholocaust1m4lkpisbfvl

Au lendemain du rassemblement antiraciste qui s’est tenu jeudi soir place des Héros, trois hommes comparaissent ce vendredi devant le tribunal correctionnel d’Arras. Ils devaient répondre de violences volontaires avec trois circonstances aggravantes  : le fait que l’agression survenue dans la nuit de samedi à dimanche place des Héros ait été commise en réunion, avec l’usage d’une arme (des couteaux et une chaîne) et qu’elle soit à caractère raciste, selon l’accusation.

(…)

Les prévenus nient avoir porté des coups de couteau et démentent une agression à caractère raciste même si Stéphane Belmant a initié la rixe en traitant de « sale bougnoule » un gendarme en civil à la peau mate (d’origine espagnole ou portugaise) et en lui portant les premiers coups.

(…)

Lors des perquisitions, un couteau et une veste militaire avec les insignes SS ont été retrouvés chez Stéphane Belmant, des drapeaux avec une croix gammée et le White Power et des livres révisionnistes, dont certains dédicacés, chez Romain Desenne. Les prévenus n’ont guère convaincu en expliquant qu’ils ne défendaient pas (ou plus) les thèses néonazies. À noter que Romain Desenne est fiché S en raison de sa proximité avec l’extrême-droite radicale.

(…)

Le tribunal a retenu le caractère raciste des violences uniquement pour Stéphane Belmant, à l’origine de l’altercation en traitant le conducteur de la Clio de «  sale bougnoule  » avant de le frapper. Il a écopé d’un an de prison ferme, mais est ressorti libre du palais de justice. Remise en liberté aussi pour Romain Desenne, condamné à dix-huit mois de prison ferme pour les violences sur les policiers. Il est relaxé des coups des violences aggravée au couteau, non caractérisées.

Enfin, Florent Fouquet est condamné à dix-huit mois de prison ferme. Il est maintenu en détention.

La Voix du Nord

Ancienne recrue star du FN, Mohamed Boudia raconte le racisme qu’il a vécu au sein du parti

mohamed-620x330

En septembre 2014, propulsé par Florian Philippot, il lance le Collectif Racine-Lycée, ersatz du collectif Racine pour les professeurs bleu Marine. L’ado de Gonesse devient alors le plus jeune militant à accéder à de telles responsabilités au sein du RBM. Le collectif est lancé en grande pompe à Fréjus (Var), devant une Marine Le Pen et un Florian Philippot assis au premier rang, radieux.

(…)

Peu à peu, il réalise que «le racisme qu’on [lui] avait juré disparu était en fait bel et bien là, au sein du parti». Il se souvient de ces militants FN rencontrés pendant les municipales, qui brûlaient des voitures la nuit pour attiser le sentiment d’insécurité dans le quartier.

Il se souvient aussi des propos rapportés par son ami Julien, qui avaient été tenus par un cadre du parti lorsqu’il avait appris qu’il rejoignait les rangs bleu Marine: «Si c’est pour nous ramener des Yassine et des Mohamed, on n’en veut pas !»

Libération

« Partez d’ici, sales nègres » : la rédactrice en chef du magazine Elle et ses enfants victimes de racisme

La rédactrice en chef du magazine Elle passait ses vacances en Bretagne. Vendredi, ses enfants métis ont été ciblés par des propos racistes dans un hypermarché de Plérin, près de Saint-Brieuc. Nous publions son billet.

c4ferb5waaav4d0

« Partez d’ici, sales nègres ». L’uppercut est donné au Leclerc de Saint Brieuc. Enfin, juste à côté, à Plérin, périphérie urbaine bien connue des sociologues. Je suis Bretonne. J’ai terriblement voulu fuir cette Bretagne que je chéris tant aujourd’hui. M’arracher à la promiscuité. J’ai choisi ma vie, j’ai choisi Paris.

« Partez d’ici, sales nègres ». L’uppercut est donné par un homme d’une soixantaine d’années le 10 février 2017 en France. La même semaine, Théo se faisait violer par un policier. La même semaine, Luc Poignant, membre du syndicat Unité Police SGP-FO, estimait : « Le mot Bamboula, ça reste encore à peu près convenable ».

La même semaine, le magistrat Philippe Bilger tweettait : « On a fait un drame de #bamboula. Me souviens de mes années collège où ce terme était presque affectueux« . La même semaine, Alain Avello, membre du conseil stratégique de campagne de Marine Le Pen, invitait sur Facebook à « essayer la zoophilie » avec Christiane Taubira.

Elle

«Bamboula», un terme «presque affectueux» selon l’ancien juge d’instruction Philippe Bilger

philippe-bilger-bamboula

Après qu’un syndicaliste policier ait qualifié le mot bamboula de « convenable », c’est Philippe Bilger, ancien juge d’instruction qui choque sur ce sujet. « Je me souviens de mes années de collège où ce terme était beaucoup plus sympa, presque affectueux. »

Philippe Bilger refuse de s’excuser

Devant l’indignation suscitée par son tweet, le magistrat a persisté. « Mon tweet est sans équivoque ni indécence. »  Philippe Bilger s’est justifié en expliquant évoquer des « souvenirs anecdotiques » d’une époque ou ce terme raciste aurait été plus toléré.

Cette polémique fait suite à l’interpellation du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois. Au cours de l’arrestation, le jeune homme dit avoir subi des insultes racistes de la part des policiers. L’un des quatre agents ayant participé à l’interpellation est inculpé pour viol.

Philippe Bilger, ancien responsable de la Cour d’assises de Paris, avait par le passé soutenu Éric Zemmour lors de son procès pour appel à la discrimination et à la haine raciale. Il s’était aussi opposé à loi Gayssot, qui instituait notamment le délit de négation de crime contre l’humanité.

La Dépêche

«Essayer La zoophilie» avec Taubira: quand le monsieur Éducation du FN se lâche

BuzzFeed News a repéré des commentaires publics haineux sur le profil Facebook personnel d’Alain Avello. Cet élu FN est le président du collectif d’enseignants frontistes Racine et l’un des membres du Conseil stratégique de la campagne de Marine Le Pen.

essayer-la-zoophilie-avec-taubira-alain-avello-fn

Ce comité créé en novembre dernier est constitué de 34 personnes, dont Florian Philippot ou Glibert Collard, et il est présenté par Marine Le Pen comme le «cœur politique de la campagne» présidentielle.

(…)

En juin 2013, répondant à un commentaire Facebook d’une personne qui écrit que Taubira «c’est pas mon truc», le profil Facebook d’Alain Avello écrit: «Tu devrais essayer la zoophilie, c’est nice

Lire la suite sur Buzz Feed