Éconduit par sa voisine de confession musulmane, il placarde des tracts islamophobes pour se venger

Christian Lavoie avait l’oeil sur sa voisine, jolie Française de confession musulmane. L’intérêt n’était pas réciproque. Le soupirant déçu a décidé d’imprimer des tracts islamophobes et de les coller sur la porte de l’objet de son affection… cinq jours après les attentats à la Grande Mosquée de Québec.

Fâché d’avoir vu ses avances repoussées, Lavoie a commencé par déranger sa voisine en faisant du bruit et en cognant contre les murs. Le propriétaire de l’immeuble a entrepris des démarches pour évincer son locataire déplaisant et la police est venue à quelques reprises pour calmer Lavoie.

Lorsqu’il a su que sa voisine était musulmane, Lavoie a donné une nouvelle couleur à son harcèlement, a expliqué le procureur de la Couronne, Me Michel Fortin. L’homme a notamment offert du jambon au fils de sa voisine, une viande de porc interdite par l’Islam.

Le 3 février, soit cinq jours après l’attentat qui a fait six morts et cinq blessés au Centre islamique de Québec, la voisine a trouvé sur sa porte des tracts islamophobes. «Stop islamisation», «Défend-toi, c’est ici chez toi».

Les policiers de Québec ont procédé à l’arrestation de Christian Lavoie et ont fouillé son logement. Ils ont saisi des piles de tracts fraîchement imprimés, affichant des phrases tirées des sites Web de la présidente du Front national français, Marine Le Pen. 

Les agents ont trouvé chez l’individu un livre intitulé La violence criminelle, avec, surlignés, des passages sur le meurtre et l’infanticide. Ils ont aussi saisi une arbalète, qui contrevenait à une interdiction d’arme imposée à Christian Lavoie dans un autre dossier judiciaire.

(…)

La Couronne réclamait une peine de prison ferme pour l’individu, déjà condamné par le passé pour des voies de fait et des menaces.

Tenant compte du fait que Lavoie a purgé 45 jours en détention provisoire, le juge Garneau a plutôt accepté de surseoir à la peine pour une durée de deux ans.

La Presse

Un restaurateur qui avait violemment refusé de servir 2 femmes voilées condamné

Poursuivi pour avoir refusé de servir deux femmes voilées, un restaurateur de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a été condamné jeudi à 5000 euros d’amende, dont 3000 avec sursis, par le tribunal correctionnel de Bobigny.

L’homme, âgé de 65 ans, a été reconnu coupable de « discrimination dans la fourniture d’un service en raison de l’appartenance à une religion dans un lieu accueillant du public« , pour avoir demandé le 27 août dernier à ces clientes de quitter son établissement après un échange vif qui avait été filmé par l’une d’elles et posté sur les réseaux sociaux.

Le Dauphiné

Une vague d’actes racistes et antisémites soude les communautés juives et musulmanes aux États-Unis

Depuis l’élection de Donald Trump, l’Amérique vit un phénomène inattendu. La spectaculaire libération de la parole et des actes racistes et antisémites a pour effet, entre autres, de souder les communautés juives et musulmanes du pays.

philadelphiacemetery

On ne compte plus les attentions de l’une à l’autre. Le 27 février, un Marine musulman déclarait sur Twitter, au sujet des menaces et alertes à la bombe pesant sur la communauté juive: « Je suis un #Marinemusulman dans les environs de Chicago. Si votre synagogue ou cimetière juif a besoin d’un gardien, je suis là. L’islam l’exige. » Plusieurs autres tweets de musulmans proposant leurs services ont fleuri sur le réseau.

Dans la même veine, deux musulmans ont lancé une campagne de crowdfunding autour du 22 février pour réparer 170 tombes juives profanées dans un cimetière du Missouri.

Dans l’autre sens, le 24 février, alors que l’un des fidèles d’une mosquée brûlée par un incendie criminel organise une campagne de financement pour la réhabiliter, il remarque des montants étonnants, multiples de 18 uniquement. Il regarde les noms des donateurs et comprend qu’il s’agit de Juifs pour qui ce nombre veut dire « Chai » en hébreu, ce qui signifie « longue vie ».

Lorsque le feu a dévoré cette mosquée, les Juifs de la congrégation voisine ont offert les clés de leur synagogue aux fidèles musulmans pour qu’ils puissent prier dans un lieu convenable.

Lire la suite sur Le Huffington Post

Allemagne: 91 mosquées ont été attaquées en 2016 selon le ministère de l’Intérieur

mosque-714768

Le gouvernement allemand annonce que 91 mosquées ont été attaquées dans le pays en 2016. Le ministère de l’Intérieur a déclaré dans un rapport envoyé vendredi à l’Associated Press que la plupart des attaques – dont 21 – se sont déroulées dans l’état de Rhénanie-Westphalie, l’état le plus peuplé du pays avec un grand nombre d’immigrés musulmans.

Associated Press

Les actes actes anti-juifs et anti-musulmans en forte baisse selon le ministère de l’intérieur

racisme-_sans-education

En un an, le nombre d’actes antisémites et les actes antimusulmans a été divisé par deux. Pour les actes antisémites, la baisse est de 58,5%. On avait enregistré 1 662 plaintes en 2014 et 808 en 2015. Il y en a eu 335 en 2016.  Les actes antimusulmans ont, eux, diminué de 57,6% : 429 actes en 2015, 182 en 2016. Mais c’est toujours plus qu’en 2014, avec 133 actes.

Quant aux autres actes racistes, ils ont eux aussi connu une baisse, mais elle est moindre. De 797 plaintes, on est passé à 608, soit une diminution de 23,7%. Depuis les attentats de janvier 2015, les incidents liés au contexte terroriste avaient tendance à se multiplier. A en croire le rapport du ministère de l’Intérieur, 2016 marque un coup d’arrêt, dont se félicite le ministre Bruno Le Roux.

Le nombre d’atteintes aux sites chrétiens (lieux de culte et sépultures), qui représentent 90% des plaintes déposées, a encore augmenté l’an dernier. Le ministère a enregistré 949 actes en 2016, soit une hausse de 17,4% par rapport à 2015. Plus globalement, entre 2008 et 2006, les actes antichrétiens ont augmenté de 245%.

Mais la Place Beauvau apporte quelques nuances. Elle rappelle notamment que les édifices chrétiens sont aussi (et de loin) les plus nombreux en France. On compte environ 45 000 églises catholiques et 3 000 temples et lieux de cultes protestants, contre 2 500 mosquées et 500 synagogues.

Tous ces actes n’ont pas de motivation religieuse. Il s’agit la plupart du temps d’actes de vandalisme (399 plaintes), de vols d’objets cultuels (191), et plus rarement d’actes sataniques (14) ou « à connotation anarchiste » (25).

France Info

Cédric Lamboley condamné à 4 mois de prison pour une agression islamophobe en état de récidive légale

justice des hommes

« Il ne manquera pas à Terrasson », a conclu la procureur Odile de Fritsch après avoir demandé une interdiction de séjour dans la commune pendant deux ans. La juge a suivi cette réquisition. Une sanction qui vient en complément de la peine de quatre mois d’emprisonnement prononcée à l’encontre de Cédric Lamboley, 34 ans.

L’homme était jugé ce vendredi par le tribunal correctionnel de Périgueux. Il répondait de violences, de destruction de bien et d’injures non publiques en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion.

Au cours de l’été 2016, ce Terrassonnais s’en est pris au frère d’un voisin. Il a confondu les deux hommes et sans que la victime ne comprenne les motivations de son agresseur, il s’est soudainement vu inonder d’insultes à caractère raciste et de bras d’honneur. L’affaire a pris une tournure autrement plus virulente lorsque Cédric Lamboley a foncé, à bord de sa berline allemande, sur l’homme qu’il avait pris en grippe.

« J’aurais aimé qu’il soit là aujourd’hui, ne serait-ce que pour savoir s’il sait ce que désigne un salafiste« , a lancé Me Sabine Julien pour la partie civile. « Dans le climat actuel, ses insultes se révèlent particulièrement blessantes.

« Le prévenu n’en est pas à sa première condamnation. Son casier recensait, avant ce nouveau procès, 13 mentions depuis 2001 (vol, violences conjugales, délit de fuite après avoir provoqué un accident, détention non autorisée de chien d’attaque, etc.). Il était de fait jugé ce vendredi en état de récidive légale.

Sud Ouest