Indigné, Cyril Hanouna répond aux tweets racistes dont a été victime une invitée

hanouna-femme-voilee-tweet-racistes-islamophobes

La semaine dernière dans Touche pas à mon poste, une jeune femme du public a participé à un jeu pour gagner des cadeaux. Cyril Hanouna a eu la désagréable surprise de découvrir par la suite de nombreux messages racistes et islamophobes la visant sur Twitter.

Des dérapages qu’il n’a pas souhaité laisser passer. « Je ne vais même pas lire les tweets. Ca a été vraiment horrible. (…) Je pense surtout à Tania, elle est la bienvenue sur le plateau quand elle veut. Toutes les femmes, quelles qu’elles soient, sont les bienvenues. Le plateau est ouvert à tout le monde« , a tenu à préciser l’animateur.

Yahoo

Il continue alors sur le plateau en s’exprimant, ému : « Le plateau est ouvert à tout le monde. L’émission est ouverte à tout le monde sauf aux cons. Quelle que soit votre couleur, votre sexe, nous on s’en fou de tout ça. On est là pour le dialogue avec tout le monde, on est là pour rigoler, on accepte tout le monde ici, nous on ne fait pas de différence et c’est peut-être ça qui fait la force de l’émission. (…) j’ai été très très peiné par ces tweets, nous on l’aime, on l’aime fort et elle revient quand elle veut sur le plateau. »

Valérie trouve ça « désolant » ainsi que tous les chroniqueurs qui rejoignent son avis. Cyril finit par une parole simple et vraie : « Ce qu’on veut ici c’est du respect sur chacun. »

Next PLZ

USA : une mosquée ravagée par un incendie criminel, un suspect a été interpellé

mosquee-de-bellevue-incendiee

La mosquée de la ville de Bellevue dans l’État de Washington a été victime d’un incendie criminel samedi. Personne ne se trouvait a l’intérieur au moment des faits et aucun blessé n’a été signalé.

Un suspect âge de 37 ans, Isaac Wayne Wilson, a été interpellé alors qu’il se trouvait a l’arrière du bâtiment. La police a déclaré que l’homme avait déjà été interpellé dans le passé pour s’être attaqué a la mosquée.

La mosquée de Bellevue a lancé un appel aux dons pour reconstruire le lieu de culte.

CNN

Pays Bas : Une école musulmane criblée de balles

2048x1536-fit_paris-le-10-janvier-2012-20e-ecole-elementaire-20-rue-le-vau-atelier-et-debat-sur-les-relations-les

L’école primaire “As-Siddieq” accueillant des élèves musulmans a été attaquée dans la capitale hollandaise Amsterdam. Huit balles sont tombées sur le mur de l’école, ce qu’ont observé les enseignants après les vacances.

La police hollandaise a annoncé que l’auteur de l’attaque était inconnu. Une enquête a été ouverte en la matière.

Dans une interview accordée aux journalistes, un parent d’élève a précisé qu’il avait vu huit impacts de balles sur le mur de l’école. “Les parents d’élèves et enseignants ne se sentent pas en sécurité” a-t-il ajouté.

TRT

« On va égorger vos imams » « Sale PD »… des internautes au tribunal pour leurs tweets haineux

Des auteurs anonymes de tweets islamophobes ou homophobes ont été démasqués par la police après le dépôt de plaintes. Devant la justice, ils se font bien plus petits que sur les réseaux sociaux.

sub-buzz-15722-1484154612-1

Ils sont des milliers chaque jour à se cacher derrière un pseudo pour insulter ou menacer des internautes sur les réseaux sociaux. Sur Twitter par exemple, les trolls ont la belle vie et peuvent la plupart du temps injurier tranquillement — souvent sous le regard passif de la modération— sans craindre des poursuites judiciaires. Ce mercredi pourtant, plusieurs trolls qui se cachent habituellement derrière des pseusos anonymes, ont comparu devant la 17e chambre du TGI de Paris après avoir été démasqué par la police.

Intimidée et émue, Aurélie* est appelée à la barre pour expliquer un tweet qu’elle avait lâché juste après l’attentat contre l’église de Saint-Etienne de Rouvray et le meurtre du père Hamel en juillet 2016. À partir du compte @EuropeER, elle a entre autres messages islamophobes, posté ce tweet.

«Nous aussi on va égorger vos imams dans vos mosquées.»

La Délégation interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcrah) signale son tweet au procureur et les enquêteurs parviennent à l’identifier.

Lire la suite sur Buzz Feed