Plongée passionnante et risquée au sein du parti néonazi Aube Dorée

Le documentaire, présenté depuis 2016 dans une douzaine de festivals européens et américains, plusieurs fois récompensé, montre comment l’ex-groupuscule a prospéré sur la crise, obtenant en permanence depuis 2012 17 ou 18 députés sur 300, et une base constante de 7 à 8 % d’intentions de vote.

(…)

La réalisatrice, pour qui Aube dorée constitue au contraire « une affaire personnelle » – « mon homme est juif, un de mes fils gay, un autre anar et je suis féministe de gauche, fille d’immigré« , énonce-t-elle -, l’a filmé sur plusieurs années. Elle a pu pénétrer dans son siège ultra-protégé, ou chez un cadre qui lui exhibe fièrement ses exemplaires de « Mein Kampf » et d’un ouvrage de Goebbels. Il l’emmène à une réunion de section, où les propos échangés paraissent étrangement modérés.

Midi Libre

Belgique : Un policier arborant un insigne d’extrême droite fait scandale

Un policier de la zone de police des 3 Vallées (Couvin-Viroinval) arbore deux écussons sur son gilet pare-balles. Une gargouille qui trône au dessus de la ville et une croix rouge sur fond noir, rapporte ce jeudi Sudpresse. Cette croix ressemble à celle des chevaliers au temps des croisades. Un signe repris par des groupuscules d’extrême droite.

Suite à cette révélation, le bourgmestre de Couvin, Raymond Douniaux, a convoqué un conseil de police vendredi matin.« Celui-ci aura lieu à 8h30 vendredi. La cheffe de corps Virginie Wuilmart et le bourgmestre de Viroinval, Jean-Marc Delizée, étant absents ce jeudi. Nous n’avions jamais entendu parler de cet écusson à la croix rouge auparavant. On ne connaît pas sa signification mais il est vrai que c’est interpellant. On réagira en fonction des informations reçues au conseil de police« , a précisé le bourgmestre Raymond Douniaux.

RTL

Bulgarie : un vice ministre d’extrême droite poussé à la démission après un salut nazi au musée Grevin

Un vice-ministre nationaliste du nouveau gouvernement bulgare a démissionné mercredi après le scandale provoqué par une photo prise en 2008 sur laquelle il adresse un salut nazi à un officier en cire lors d’une visite au musée Grevin à Paris.

« La tension créée [par cette photo] ne profite pas au gouvernement, j’ai donc demandé à être libéré de mes fonctions », a déclaré le vice-ministre du Développement régional Pavel Tenev lors d’une conférence de presse.

Les médias ont découvert cette photo compromettante sur le profil Facebook de l’intéressé nommé par le gouvernement qui a pris ses fonctions le 4 mai dernier.

Le conservateur Boïko Borissov, Premier ministre pour la troisième fois, a scellé un accord de gouvernement inédit avec trois partis d’extrême droite regroupés au sein de la formation Patriotes unis. Cette formation a décroché deux postes de vice-Premier ministre, deux ministères, ainsi que plusieurs portefeuilles de vice-ministres.

Times of Israel

En Italie, l’argent pour l’accueil des migrants détourné par la mafia

Le coup de filet mené lundi contre un réseau mafieux soupçonné d’avoir infiltré des centres d’accueil de demandeurs illustre l’appétit des groupes criminels pour ce marché peu régulé.

Au-delà d’un réseau établi d’extorsion et de trafic de drogue, les enquêteurs soupçonnent le clan d’avoir détourné des dizaines de millions d’euros sous couvert de services au centre d’accueil pour demandeurs d’asile d’Isola Capo Rizzuto, en Calabre.

«  Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, certainement pas un cas isolé  », a estimé Raffaele Cantone, chef de l’Autorité nationale anti-corruption. «  Derrière l’urgence, derrière la nécessité de trouver une réponse aux migrants qui arrivent toujours plus nombreux, souvent les garanties baissent  ».

(…)

Entre 2006 et 2015, ces sociétés ont détourné 36 millions d’euros sur les 103 millions versés par l’Etat pour nourrir les migrants, a expliqué le procureur de Catanzaro, Nicola Gratteri.

Le Soir

Un suprémaciste américain obtient le droit de prendre Hitler comme nom de famille

Surnommé le «papa nazi» par les médias américains, le suprémaciste blanc Isidore Heath Campbell vient d’obtenir le droit de changer son nom de famille. «C’est génial», a réagi l’intéressé, se félicitant d’être «le nouveau Hitler».

En 2008, Il se fait connaître quand un supermarché du New Jersey refuse d’inscrire sur un gâteau d’anniversaire le prénom de son fils appelé… Adolf Hitler. Surnommé le «papa nazi» par les médias américains, le suprémaciste blanc Isidore Heath Campbell vient d’obtenir le droit de changer son nom de famille en Hitler.

Sa requête a été acceptée en mars par l’administration et est devenue effective lundi, comme le relate le site My Central Jersey. «C’est génial», a réagi l’intéressé, se félicitant d’être «le nouveau Hitler».

Comme le souligne 20 Minutes, qui a repéré l’information, les initiales de ce néo-nazi sont désormais devenues IHH, comme «I Hail Hitler», «Je salue Hitler» en français.

Le Parisien