USA : Depuis l’élection de Donald Trump les actes antisémites sont en forte hausse

Le regain des actes malveillants à l’encontre des juifs trouble l’Amérique. Selon l’Anti-Defamation League, le nombre de menaces s’élève à 166, réparties dans 38 Etats.

(…)Il y a bientôt deux mois, aux premières heures de la matinée du lundi 20 février, les habitants du quartier ont découvert 154 tombes brisées ou renversées. Aucun graffiti, aucun message, aucune revendication. Les sépultures avaient été profanées dans la partie centrale de ce vaste cimetière juif aux 20 000 stèles, le plus grand et le plus ancien de la ville, sans le moindre indice. « Un choc », murmure l’homme.

(…)

Au cours des dix premiers jours de la présidence Trump, le Southern Poverty Law Center (SPLC), spécialisé dans la surveillance des groupes d’extrême droite, releva 867 incidents racistes, dont certains de nature criminelle. L’Anti-Defamation League (ADL), association historique de lutte contre l’antisémitisme, enregistra, entre le 1er janvier et le 7 mars, 121 fausses alertes contre des lieux publics, écoles et centres communautaires juifs. Une « épidémie », selon l’ADL.

Le Monde

Allemagne : un rapport sur la radicalisation d’extrême droite de 275 soldats suscite l’inquiétude

Scandale au sein de l’armée allemande. Une enquête visant 275 soldats accusés d’appartenir à la mouvance d’extrême droite a été ouverte et confiée au service de contre-intelligence militaire allemand (MAD).

Le ministère de la Défense allemand a envoyé un rapport de 15 pages au Parlement décrivant de nombreux incidents qui se seraient déroulés au sein de l’armée allemande ces derniers mois, en 2016 et en 2017. Des cas de soldats exécutant le salut nazi, interdit en Allemagne, ou proférant des insultes racistes envers d’autres militaires d’origine étrangère, ont notamment été rapportés.

« Heil Hitler » et d’autres slogans nazis

Selon le courrier du ministère de la Défense, certains des incidents les plus sérieux ont été mal gérés, comme celui d’un soldat qui aurait lancé « Heil Hitler » ainsi que d’autres slogans nazis.

Un autre soldat aurait exprimé des remarques racistes évoquant l’exécution des étrangers sur une page Facebook liée au parti d’extrême droite NPD (parti national-démocrate). Ce cas aurait été transmis au procureur militaire et au parquet, mais aucune véritable sanction n’aurait été prise.

20 Minutes

Sebastian Gorka, conseiller de Donald Trump, épinglé pour son soutien à un groupe paramilitaire antisémite

Un haut conseiller du président américain Donald Trump a soutenu en 2007 une milice paramilitaire raciste et antisémite en Hongrie qui a été formellement interdite en 2009, a annoncé le site The Forward cette semaine.

Le Forward a obtenu un enregistrement d’une apparition télévisuelle datant de 2007 dans laquelle Sebastian Gorka se déclare en faveur de la décision du parti antisémite d’extrême droite Jobbik pour « établir la garde hongroise. »

 

Gorka a déclaré lors de l’interview télévisée que la création de la milice était en réponse à « un grand besoin sociétal », disant que l’armée du pays « est malade et reflète parfaitement l’état de la société hongroise qui est incapable de se défendre seul ».

Israel 24

Allemagne : un militant d’extrême droite tire sur la foule dans un centre commercial

Un membre du mouvement de citoyens du Reich de 45 ans a tiré sur plusieurs personnes samedi dans un centre commercial de Trèves en Allemagne

Samedi soir à Trèves, un homme âgé de 45 ans a tiré sur plusieurs personnes dans le centre commercial Alleecenter. Selon les informations du Volksfreund, au moment où la police a tenté de l’interpeller, il a pris la fuite avant d’être définitivement arrêté. Au moment de la garde à vue, cet individu s’est réclamé du mouvement de citoyens du Reich, reconnu comme un groupe sectaire d’extrême droite en Allemagne.

Selon les premiers éléments de l’enquête policière, le suspect est arrivé sur les lieux du drame vers 20 heures avec une connaissance. Il s’est ensuite rendu dans le centre commercial avant de voler plusieurs articles. Une dispute a alors éclaté avec l’une de ses connaissances et il a pointe son arme à air comprimé en direction de celui qui l’accompagnait. Les balles en plastique n’ont tué personnes, mais elles ont causé des blessures sérieuses.

Plusieurs autres personnes ont tenté d’arrêter le forcené sans y parvenir réellement. Elles ont également reçu des coups au niveau du visage. Arrêté, l’individu n’a cessé d’insulter les policiers qui ont ouvert une enquête pour des faits assez graves: vol avec armes, voies de fait graves et multiples, menace, et insulte sur des agents des forces de l’ordre.

L’Essentiel

Elle a voté pour Donald Trump. Aujourd’hui, son mari sera expulsé

Une femme de l’Indiana qui a récemment voté pour Donald Trump aux élections américaines a été choquée d’apprendre que son mari, un immigrant mexicain sans papiers, doit être expulsé dès aujourd’hui.


Malgré le statut de son époux, Helen Beristain affirme qu’elle était d’accord avec les politiques dures de Trump. »Nous ne voulons pas de cartels ici, on ne veut pas de drogues dans nos écoles ou de tueurs près de chez nous », a confié Beristain à Indiana Public Media. « Tu veux être en sécurité quand tu sors de chez toi. Je le pense sincèrement. Et c’est pour ça que j’ai voté pour M. Trump. »

Mais elle ne pensait pas que les politiques du président des États-Unis s’appliqueraient également à son mari, propriétaire d’un restaurant très fréquenté en Indiana. «[Trump] a bel et bien dit que les bonnes personnes ne seraient pas expulsées, les bonnes personnes allaient être vérifiées», fait valoir la dame.

Huffingtont Post

En Russie, Marine Le Pen prend la pose avec un député antisémite et homophobe

En marge de sa rencontre avec Vladimir Poutine ce vendredi, la présidente du FN a posé pour un selfie avec Vitaly Milonov, un député russe ouvertement homophobe et antisémite.

Ce député russe connu pour être à l’origine de la loi qui sanctionne la «propagande homosexuelle» en Russie, tient régulièrement des propos homophobes comme lorsqu’il a comparé les homosexuels à des personnes vivant «avec un chien». Il appelle aussi à l’instauration d’une «police des mœurs», et a organisé des «raids» dans des clubs gays.

Lors d’un échange avec un journaliste de France 24, Vitaly Milonov assumait aussi ses positions homophobes en accusant notamment les gays d’être «des violeurs d’enfants».

(…)

Ce même député, qui pose fièrement à côté de la présidente frontiste, a aussi été accusé d’antisémitisme. En février dernier, il s’est violemment attaqué à deux élus du conseil municipal de Saint-Pétersbourg, tous les deux juifs, en déclarant notamment:

«Les chrétiens ont survécu malgré le fait que les ancêtres de Boris Vichnevski et de Maksim Reznik nous ont cuits dans des chaudrons et nous ont jetés pour être déchirés par des bêtes sauvages.»

BuzzFeed

Une vague d’actes racistes et antisémites soude les communautés juives et musulmanes aux États-Unis

Depuis l’élection de Donald Trump, l’Amérique vit un phénomène inattendu. La spectaculaire libération de la parole et des actes racistes et antisémites a pour effet, entre autres, de souder les communautés juives et musulmanes du pays.

philadelphiacemetery

On ne compte plus les attentions de l’une à l’autre. Le 27 février, un Marine musulman déclarait sur Twitter, au sujet des menaces et alertes à la bombe pesant sur la communauté juive: « Je suis un #Marinemusulman dans les environs de Chicago. Si votre synagogue ou cimetière juif a besoin d’un gardien, je suis là. L’islam l’exige. » Plusieurs autres tweets de musulmans proposant leurs services ont fleuri sur le réseau.

Dans la même veine, deux musulmans ont lancé une campagne de crowdfunding autour du 22 février pour réparer 170 tombes juives profanées dans un cimetière du Missouri.

Dans l’autre sens, le 24 février, alors que l’un des fidèles d’une mosquée brûlée par un incendie criminel organise une campagne de financement pour la réhabiliter, il remarque des montants étonnants, multiples de 18 uniquement. Il regarde les noms des donateurs et comprend qu’il s’agit de Juifs pour qui ce nombre veut dire « Chai » en hébreu, ce qui signifie « longue vie ».

Lorsque le feu a dévoré cette mosquée, les Juifs de la congrégation voisine ont offert les clés de leur synagogue aux fidèles musulmans pour qu’ils puissent prier dans un lieu convenable.

Lire la suite sur Le Huffington Post