Bougnoule, youpin, négro… les origines des insultes racistes décryptés

Avec Maudit mots (Tohubohu éditions), la linguiste a mené l’enquête. Sérieusement. Avec sa curiosité en guise de lampe-torche, elle est partie explorer la forêt dangereuse des insultes racistes.

racisme-_sans-education

Elle nous éclaire sur les racines du mal, qu’elle exhume avec précaution pour mieux les porter à notre connaissance. « Je m’intéresse aux mots et à ce qu’il y a derrière. Les mots sont le miroir de notre société. Ils apparaissent dans un certain contexte » dit-elle. Son champ exploratoire concerne les mots  outrageants et humiliants, les mots qui blessent, les mots qui tuent.

Voici donc quelques insultes et leurs origines dévoilées.

L’auteure a pris soin, pour chacun de ces mots, de l’illustrer avec des extraits d’ouvrage où l’on trouve les « mots maudits ». Les exemples empruntés relèvent de textes signés parmi les écrivains les plus fameux de la langue française : Maupassant, Cendrars, Céline,  Pérec etc. Marie Treps compartimente ses chapitres avec un catalogue d’insultes adressées aux Allemands, aux Arabes, aux Asiatiques etc.
Nous ne donnons ci-dessous, en guise d’amuse-bouches,  que quelques précisions sommaires.

Bamboula

Terme culturel africain devenu appellation raciste à l’égard des personnes noires, des Africains en particulier. Ka-mombulon, kam-bumbulu, « tambour », emprunté aux langues sarar et bola, parlées en Guinée portugaise, est introduit par

Michel Jajolet La Courbe, de la Compagnie du Sénégal, dans Premier voyage fait par le sieur La Courbe a la coste d’Afrique en 1685. (…) Entre 1914 et 1918, par l’intermédiaire de l’argot militaire des tirailleurs algériens, bamboula en vient à désigner une fête exubérante, notamment dans l’expression faire la bamboula. Il désigne dans un même temps un tirailleur sénégalais

Boucaque

Terme injurieux raciste, récemment apparu. Il est notamment utilisé dans le sud de la France à l’encontre de personnes dont la peau est sombre. Ce mot-valise, association de bougnoul, mot raciste appliqué aux Arabes, et de macaque, mot raciste appliqué aux Noirs, surgit à la fin des années 1990. (…) Toute référence raciale ou culturelle particulière étant gommée, boucaque est une sorte de terme générique, une injure raciste passe-partout.

Youpin, youpine

Désignations injurieuses et racistes appliquées aux personnes juives. C’est dans le Tam Tam, revue créée en 1867 par le caricaturiste Alfred Le Petit, que youpin apparaît en 1878. ainsi vouée d’emblée à un usage dépréciatif, il a été créé par déformation de l’hébreu yëhûdî « Juif », selon certains, de youdi ou de youtre, selon d’autres. Et au moyen du suffixe argotique – pin, que l’on retrouve également dans Auverpin, désignation péjorative de l’Auvergnat.

Lire la suite sur TV5

Trois cellules, consoles de jeux… les conditions de détention « douillettes » du terroriste Anders Breivik

La Norvège condamnée pour traitement « inhumain » d’Anders Breivik tente de casser sa condamnation, en vantant les bonnes conditions de détention du tueur.

Anders Behring Breivik attentat massacre utoya

« Un prisonnier VIP« , c’est ainsi que le procureur général Fredrik Sejersted qualifie Anders Behring Breivik, à l’avant-dernier jour de l’examen de l’appel interjeté par l’État norvégien. Le pays avait été condamné l’an dernier pour traitement  « inhumain » du tueur néonazi.

Anders Behring Breivik, extrémiste de droite de 37 ans avait tué 69 adolescents présents à un camp d’été de la Jeunesse travailliste en juillet 2011. Il s’était déguisé en policier et avait traqué pendant plus d’une heures les participants piégés sur l’île dUtoya. Un peu plus tôt, Breivik avait tué huit autres personne en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo.

Condamné en août 2012, il purge une peine de 21 ans de prison susceptible d’être prolongée tant qu’il restera considéré comme dangereux. Il y a un an, la décision du tribunal d’Oslo avait choqué les proches des victimes, en donnant raison à Anders Breivik, qui se plaignait de son traitement carcéral. Il le jugeait contraire à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme interdisant tout traitement « inhumain » et « dégradant ».

L’extrémiste se plaint dans sa déposition des fouilles corporelles intégrales et du recours fréquent aux menottes. Le prisonnier dit souffrir de son isolement, qui selon lui contribue à le radicaliser encore plus. Ce que l’État conteste. « Il n’existe aucun autre prisonnier qui puisse discuter et jouer à des jeux avec le personnel pénitentiaire deux heures par jour », a souligné M.Sejersted.

Trois cellules, des téléviseurs et des consoles de jeux

Le procureur va même plus loin. « Ses conditions de détention sont meilleures que celles d’autres prisonniers« , les qualifiant même de « douillettes ». Anders Breivik dispose de trois cellules de plus de 10m2 chacune, certaines avec vue sur la nature. Il profite également de téléviseurs avec des consoles de jeux Xbox et Playstation, et de plusieurs appareils de musculation.

Dans son argumentaire, le procureur affirme que Breivik reste très préoccupé par son projet idéologique. « Il se perçoit comme le jeune Adolf Hitler emprisonné au début des années 30. Il compte sortir à un moment donné et devenir le Führer« .

RTL

Allemagne : La Cour constitutionnelle refuse d’interdire le parti néonazi NPD

neo-nazi-npd

En Allemagne, c’est une décision de justice qui sonne comme une victoire de l’extrêmisme. La Cour constitutionnelle refuse d’interdire le NPD, un parti d’extrême droite. Son interdiction avait été réclamée en 2013 par la chambre haute du Parlement allemand, le Bundesrat.

Pour justifier leur décision, les juges ont argué de la faible audience de ce parti, un mouvement qui “n’a pas de portée réelle”, dit la Cour. “Même si l’interdiction a été rejetée, déclarait après le verdict la présidente du Bundesrat Malu Dreyer, la Cour constitutionnelle a confirmé la nature anticonstitutionnelle du NPD sur tous les points.

Les efforts autour de ce procès, initié par les États fédéraux, ont donc été d’une grande importance et je ne peux que remercier les ministres de l’Intérieur pour leur travail minutieux qui a déjà rendu ce processus possible.”

Ultranationaliste, néo-nazi, le NPD compte 6000 membres. A l’heure de la montée des populismes en Europe, le Comité international Auschwitz a estimé que c‘était une “journée tragique pour la démocratie”.

Yahoo

USA : un militant d’extrême droite tague des slogans anti-juifs avant de déclencher une fusillade

2017036

Un résident d’Alabama qui aurait tagué des graffitis et des menaces près des bâtiments du gouvernement et  tiré avec un fusil en dehors d’une base de l’armée de l’air, a été arrêté dans la journée de mercredi.

Matthew Elliott Shashy, 28 ans, s’est barricadé hier soir dans sa maison de Montgomery, lorsque que la police est  parvenue  à  remonter ses traces après  qu’il ait commis une série de crimes étranges. Il fait maintenant face à trois chefs accusations de menaces terroristes.

Selon la police, Shashy aurait tagué samedi le message « Tuer la société secrète des esclaves sionistes, extorqueurs de la police secrète » (Kill the Zionist slaves secret society, secret police extortionists) devant le siège de la police à Montgomery.

La police a ultérieurement  trouvé la phrase « tous les marchands d’esclaves sont morts ici » inscrite sur la façade du bâtiment du Capitole en Alabama et dans la base de l’armée de l’air Maxwell.

Antisemitism

Allemagne : 600 néo-nazis font actuellement l’objet d’un mandat d’arrêt

Le nombre d’individus attirés par les groupes d’extrême-droite est en forte hausse, selon les chiffres du ministère allemand de l’Intérieur. Ce dernier se dit préoccupé par la recrudescence d’actes violents à l’encontre des migrants.

Terrorsime extreme droite identitaire allemagne islam nationaliste nazi

Le site de Deutsche Welle rapporte qu’environ 600 néo-nazis font actuellement l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par la justice allemande, dont plus de 400 ont été délivrés durant la seule année 2016. Annoncé en décembre 2016 par le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière, ce chiffre témoigne d’une «tendance préoccupante» selon ses propres mots.

Près d’une centaine de ces mandats d’arrêts sont directement liés à des actes de nature politique. Selon le dernier rapport du ministère de l’Intérieur allemand, paru fin 2016 et cité par Deutsche Welle, cela confirmerait la «recrudescence importante de la violence d’extrême-droite», dans un contexte marqué par «l’accroissement de l’agitation anti-migrants».

Russia Today

Au premier jour de son procès, Breivik fait un salut nazi

au-premier-jour-de-son-proces-breivik-fait-un-salut-nazi

L’extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik, auteur d’une tuerie qui a fait 77 morts en 2011, a ouvert mardi le procès en appel sur ses conditions de détention en faisant à nouveau un salut nazi, s’attirant un rappel à l’ordre des juges.

Dans une décision qui avait provoqué la stupeur, notamment parmi les proches des victimes, l’Etat norvégien –qui a fait appel– avait été condamné en première instance en avril 2016 pour traitement « inhumain » et « dégradant » en violation de l’article 3 de la Convention européenne des Droits de l’Homme.

En prison, l’extrémiste âgé de 37 ans dispose de conditions confortables avec trois cellules où il peut regarder la télévision, jouer aux jeux vidéo ou encore utiliser des appareils de musculation mais la juge avait notamment pointé son isolement prolongé –il est détenu à l’écart des autres prisonniers depuis cinq ans et demi pour des raisons de sécurité– et l’insuffisance des mesures mises en place pour compenser ce régime sévère.

Lire la suite sur Paris Match

USA : Dylann Roof condamné à mort pour avoir assassiné 9 paroissiens noirs dans une église

dylan-roof

L’Américain Dylann Roof a été condamné mardi à la peine de mort, sans avoir exprimé de regrets ni d’excuses pour avoir tué neuf paroissiens noirs d’une église de Caroline du Sud en 2015, une tuerie qui avait choqué la planète.

Le jeune homme de 22 ans, qui a assuré lui-même sa défense ces derniers jours, a écouté l’énoncé du verdict sans trahir d’émotion.

Les 12 jurés, à l’unanimité, sont tombés d’accord sur les facteurs aggravants en ce qui concerne ses homicides, sans trouver de circonstances atténuantes bénéficiant à l’accusé.

La Voix de l’Amérique