Jean-François Jalkh, président du FN par intérim, défend des thèses négationnistes et est un admirateur du Maréchal Pétain

Sur le plateau du journal télévisé de France 2, Marine Le Pen avait annoncé ce lundi 24 avril se mettre en congé de la présidence du parti.

Comme l’explique Le Figaro, selon l’article 16 des statuts du parti, c’est l’un des vice-présidents du FN, Jean-François Jalkh, qui prend temporairement les rênes du parti, jusqu’à la fin de campagne.

(…)

Le Figaro rappelle que ce proche de Jean-Marie Le Pen a participé en 1991 à la commémoration de la mort de Philippe Pétain à l’église Saint-Nicolas du Chardonnet.

En 2000, tout en rejetant l’étiquette de négationniste, il déclare souscrire à l’affirmation de Robert Faurisson selon laquelle il est « impossible d’utiliser le Zyklon B dans des exterminations de masse ».

La République