On parle trop de religion dans la présidentielle pour 77% des Français

La religion et la laïcité, des enjeux qui prennent trop de place dans le débat public ? C’est la conclusion d’un sondage publié mercredi 22 mars et réalisé par Game Changers, Ipsos et Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et LCP.

En effet, seuls 14% des sondés estiment que les religions en France et la laïcité doivent occuper une place prioritaire dans la campagne électorale, tandis qu’une grande partie des Français semble réservée quand est évoquée la présence de ces enjeux dans le débat public : 77% des sondés pensent que l’on en parle trop et 72% estiment que les élus ne devraient pas évoquer leurs croyances religieuses.

France Info

Oskar Freysinger, figure de l’extrême droite suisse, subit un revers électoral historique

C’est un véritable séisme politique qu’a vécu le canton du Valais dimanche 19 mars. Figure de proue de la droite nationaliste en Suisse romande et vice-président de l’UDC suisse, Oskar Freysinger a été délogé de l’exécutif cantonal après une législature seulement.

Candidat le mieux élu il y a quatre ans, le trublion à la queue de cheval a dû se contenter de la sixième place, synonyme de non-réélection. Les électeurs lui ont préféré un novice en politique, le libéral-radical (centre-droit) Frédéric Favre, 38 ans. Une défaite historique, puisque cela faisait 80 ans qu’un candidat sortant n’avait pas été réélu dans le canton du Valais.

SwissInfo

Pays Bas: Grand favori de l’élection législative, Geert Wilders est largement battu et ne récolte que 12% des voix

Le Parti populaire libéral et démocrate (VVD, droite) du Premier ministre Mark Rutte a remporté le plus grand nombre de sièges aujourd’hui aux élections législatives aux Pays-Bas et reste le premier parti à la chambre basse avec 31 sièges sur 150, selon un premier sondage de sortie des urnes, devançant nettement l’extrême droite de l’islamophobe Geert Wilders.

Le Parti pour la liberté (PVV) de Geert Wilders gagne quatre sièges, selon ce sondage publié par la radio-télévision NOS, et se retrouve à égalité, à 19 sièges, avec deux autres partis, le CDA (Appel chrétien-démocrate) et le D66.

Les Néerlandais se sont massivement rendus aux urnes. Le taux de participation est estimé à 81% contre 74,6% lors de la dernière élection en 2012, selon la NOS.

Le Figaro

Gilbert Collard veut «virer» Florian Philippot si Marine Le Pen est battue à l’élection présidentielle

Ces propos sont prêtés au député du Gard apparenté FN dans une enquête sur le vice-président du FN à paraître jeudi.

Gilbert Collard, député apparenté FN du Gard, voudrait « virer » Florian Philippot du Front national en se présentant contre lui à l’élection interne du parti lors du prochain congrès. C’est, en tout cas, les propos qui lui sont prêtés dans une enquête sur le parcours du vice-président du FN à paraître jeudi, Philippot 1er (Plon), par les journalistes de LCP Astrid de Villaines et Marie Labat.

« Si Marine ne remporte pas la présidentielle, il va s’en prendre plein la gueule », a aussi dit Gilbert Collard dans ce livre, selon des propos rapportés.

Le congrès est prévu à l’automne ou à l’hiver prochain. M. Collard n’est pas membre du FN, il ne peut en conséquence s’y présenter. Lors du dernier, fin 2014 à Lyon, Marion Maréchal-Le Pen était arrivée en tête et Florian Philippot 4e, ce qui constituait une contre-performance pour le numéro deux officieux du parti.

Le Monde

À 2 mois de la présidentielle, Marine Le Pen inquiète une large majorité de Français

Marine le pen colere atatque fn front national

A noter la publication ce jour d’un sondage Elabe pour BFMTV qui compare les trois principaux candidats et est à l’avantage très net d’Emmanuel Macron.

Ainsi, la caractéristique première de Macron est son dynamisme (74%) alors que pour Marine Le Pen et François Fillon c’est qu’ils inquiètent les Français (63% pour la candidate d’extrême-droite et 59% pour celui de LR).

Le Centrisme

Qui est Anne Méaux, conseillère en communication de François Fillon et ancienne militante d’extrême droite ?

anne-meaux-extreme-droite-gud-fillon

Diplômée de Sciences Po Paris et de l’université d’Assas, Anne Méaux s’engage pendant ses études dans plusieurs groupes d’extrême-droite, dont le GUD (Groupe union défense), avant de rejoindre l’équipe de campagne de Valéry Giscard d’Estaing en 1974, puis d’intégrer le service de presse de l’Élysée de 1979 à 1981.

(…)

Au sein même de la droite, les troupes ont déploré le manque de réactivité de François Fillon suite aux révélations du Canard Enchaîné sur le Penelope Gate. « Sa directrice de communication s’est occupée d’Areva et de Ben Ali, et vous avez vu comment ils ont fini !« , lâchait Rachida Sati le 3 février sur BFM TV. « On ne sait pas où on va. On a aucun élément de langage, aucune réflexion sur l’image, sur la communication en général », confie un membre du staff Fillon à France Info.

Grazia

Selon les premières estimations Benoît Hamon emporterait la primaire socialiste

benoit-hamon-victoire

Benoît Hamon confirme son statut de favori. Selon un sondage sortie des urnes, le frondeur récolterait 60 % des votes des sympathisants socialistes devançant ainsi largement Manuel Valls (40 %). Les résultats définitifs sont attendus entre 20h15 et 20h45.

Le Soir

Romandie

A 17h, ce second tour entre Benoît Hamon et Manuel Valls avait en effet rassemblé 1306852 votants sur 75% des bureaux, soit une hausse de 22,8% par rapport au premier tour à la même heure. A midi déjà, le PS avait enregistré 567563 votants sur le même échantillon de bureaux, soit une hausse de plus de 21% par rapport à dimanche dernier.

«Je vous confirme que nous serons à la clôture entre 1,7 et 2 millions de votants», a précisé Christophe Borgel, président du comité d’organisation de la primaire.

Le Parisien