Ce que la gauche ne pardonne pas aux « maghrébins », c’est d’avoir fait des enfants musulmans

Professeur à l’Institut universitaire européen de Florence (Italie), où il dirige le programme méditerranéen, Olivier Roy est un spécialiste de l’islam. Il y a consacré différents ouvrages comme En quête de l’Orient perdu, en 2014, ou La laïcité face à l’islam, en 2005.

Olivier Roy islam muslman gauche laicité jihadisme france religion critique photo

Les polémiques récurrentes sur la viande halal, le port du voile à l’université ou les prières de rue poussent certains à se demander si la pratique de l’islam est compatible avec la laïcité française… 

C’est un faux débat. On peut, bien entendu, se poser de nombreuses questions théologiques sur l’islam. Mais le port du foulard à l’université, du burkini, ou le débat sur la viande halal ne sont pas des problématiques propres à l’islam. Elles sont liées à l’évolution de l’acceptation des signes religieux en France, au même titre que la soutane, la kipa ou la viande casher.

La conception de la laïcité française a considérablement évolué depuis la loi de 1905, sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Cette législation ne dit rien sur les religions. Il n’y a donc pas lieu d’interdire le voile à l’université ou le burkini. Dans son essence, la laïcité ne devait pas chasser le religieux de l’espace public, mais seulement organiser la gestion des lieux de culte. Mais la laïcité est devenue une idéologie politique, qui sert à exclure la religion vers l’espace privé. Il y a désormais une « morale laïque ». 

Pourquoi le débat se cristallise-t-il autour de l’islam ? 

Si cette religion fait autant parler d’elle, c’est parce qu’il y a une conjonction entre une droite identitaire, qui définit le christianisme comme la religion fondatrice de la société française, et une gauche laïque et anti-cléricale. Quand Manuel Valls déclare qu’il « comprend » les maires qui ont pris l’arrêté anti-burkini, il se place dans la continuité d’une certaine gauche fondamentalement hostile aux religions. Rappelez-vous qu’en 1996, Michel Charrasse, un ancien ministre du Budget socialiste, avait refusé d’entrer dans l’église pour les obsèques de François Mitterrand, par conviction laïque.

Cette alliance hors-nature entre cette droite et cette gauche se concentre sur l’islam, qui est devenu l’ennemi commun, mais pour des raisons complètement différentes. C’est ce qui lui donne autant de résonance dans le débat public.

Pourquoi ce débat sur la compatibilité entre islam et laïcité n’a pas eu lieu avec la même ampleur en 1995, lors de la vague d’attentats terroristes perpétués par le Groupe islamique armé ?

En 1995, on était dans une logique d’intégration, dans la foulée de « la marche des beurs ». Mais dans l’esprit de la gauche, à l’époque, intégration signifiait sécularisation. Aujourd’hui, ce que la gauche ne pardonne pas aux immigrés maghrébins, c’est d’avoir fait des enfants musulmans. Elle s’attendait à ce que la deuxième et la troisième génération soient sécularisées et a été très surprise de découvrir une génération de croyants…

Après une telle polémique sur le burkini, quelles peuvent-être les répercussions dans la société française ?

Cela risque de créer un sentiment de rejet et de dégoût chez les musulmans, qui pourrait se traduire par un repli identitaire. Après, il y a des tensions, mais la France est un pays de tensions permanentes. Les gens ont complétement perdu la mémoire historique. L’identité française est un mythe : relisons Celine et Bagatelle pour un massacre, souvenons-nous de l’OAS ! Les arguments utilisés par les antisémites dans les années 1920 sont aujourd’hui repris à propos de l’islam : incompatibilité culturelle et une loyauté plus grande accordée à la religion qu’à la nation. 

France TV

20 réflexions sur “Ce que la gauche ne pardonne pas aux « maghrébins », c’est d’avoir fait des enfants musulmans

  1. Ben ouais. La gauche à toujours voulu les avoir pour elle en exploitant le racisme. Comme les autres elle les a laissé prier dans des caves et des garages, leur islamité n’a jamais été admise.. Ce n’est que depuis peu que l’on se rend compte qu’ils sont aussi musulmans. On n’a toujours pris en compte qu’une partie de leur identité. Il y a encore peu ils en étaient à prier dehors ou dans des locaux miteux à la on se débrouille.

    J'aime

    • Les locaux miteux. Encore aujourd’hui. La mosquée qui a été incendiée en Corse, les images nous ont permis de voir ce qu’est ce que l’on appelle une mosquée en France. C’était un bouic bouic miteux. Et on ose appeler ça une mosquée.

      J'aime

  2. La gauche francaise, c’est elle durant la periode coloniale qui etait au pouvoir et qui a massacre de nombreux algeriens et qui a considere les autochtones comme gens de deuxieme college. Et jusqu’aujourd’hui, le pouvoir francais a toujours cette meme pensee. Il fallait des le depart prendre en charge et organise le culte musulman tout en l’acceptant dans les regles de la democratie et la laicite mais la ghettosation de cette tranche de la population francaise et le terrorisme international islamiste ont permis cette deviation dans les moeurs de cette population.

    J'aime

  3. Pour moi l’espace public doit rester neutre et laïc ! C’st la conséquence d’un long combat qui a commencé vers le XIIIème siècle par les différentes autonomies des Communes en Allemagne et en Italie du Nord, dans les Pays-Bas, etc..avec leurs franchises et leurs chartes auxquelles les princes tous dévots qu’ils étaient, devaient s’obliger de se conformer ! .Je ne reproche pas non plus aux musulmans installés en différentes communautés sur le sol européen d’avoir transmis leur religion à leur enfants ! C’est leur droit le plus strict !

    J'aime

    • qu’il doive être « neutre et laïc » pour vous c’est une chose. Mais ce n’est pas la loi. ou plutôt si, car la neutralité, c’est dire que toutes les expressions sont permises dans le respect de la loi, sinon, ça s’appelle de ‘l’uniformité.

      J'aime

      • Ce sont les représentants de l’Etat qui doivent etre neutres. Le policiers, les élus, les instituteurs……..
        Pas l’espace public.

        J'aime

    • Ce n’est pas l’espace public qui est laique, c’est l’Etat.
      Dans l’espace public on est en droit de s’y promener en cornette, en bédouin ou en imam.
      Vous confondez avec la fonction publique.
      Les salariés de la fonction publique.
      C’est l’Etat qui est laique. Pas les personnes.

      J'aime

    • Il y a une différence entre « moi je pense.. » et ce que dit la loi,la laïcité. Apprenez l’histoire de la laïcité et terminez par l’article 18 des droits de l’homme et du citoyen et vous verrez ce que c’est la liberté de culte,de croyance…..Non merci je ne veux pas d’une dictature laïque.

      J'aime

  4. Un espace public ddoit etre ouvert a tous. On ne doit pas interdire la diversite . On doit l’encourager pourque les gens s’y habituent . Sinon on est en train de victimiser une frange de la population qui va avec le temps se replier sur elle -même, sur ses valeurs et on aura des ghettos dans differentes villes.

    J'aime

    • Il y a des ghettos depuis plus de 70 ans dont ceux de Nanterre,Marseille sont les plus connus. Tout est fait pour enfermer les musulmans entre eux mais Dieu merci il y a des gens qui tiennent tête et refuse ce que l’Etat leur promet depuis plus de 30 ans:ouverture vers les banlieues.

      J'aime

  5. La désolation est totale et tous les éléments dépressifs sont présent et en place.
    Humiliation, Dépréciation, Rejet d’affirmation de soi et de tout, Gommage des repères, Nettoyage de la mémoire historique, Perte d’âme etc…
    Autant d’ingrédients pouvant mener à la dislocation de toute une communauté et même de toute une société.

    J'aime

  6. Autant l’islam a généré un certain extrémisme nommé islamisme, la laïcité commence à générer son propre extrémisme que l’on pourrait nommer «laicisme», créant sa propre morale sous une eneloppe identitaire.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s