Jean-François Jalkh, président du FN par intérim, défend des thèses négationnistes et est un admirateur du Maréchal Pétain

Sur le plateau du journal télévisé de France 2, Marine Le Pen avait annoncé ce lundi 24 avril se mettre en congé de la présidence du parti.

Comme l’explique Le Figaro, selon l’article 16 des statuts du parti, c’est l’un des vice-présidents du FN, Jean-François Jalkh, qui prend temporairement les rênes du parti, jusqu’à la fin de campagne.

(…)

Le Figaro rappelle que ce proche de Jean-Marie Le Pen a participé en 1991 à la commémoration de la mort de Philippe Pétain à l’église Saint-Nicolas du Chardonnet.

En 2000, tout en rejetant l’étiquette de négationniste, il déclare souscrire à l’affirmation de Robert Faurisson selon laquelle il est « impossible d’utiliser le Zyklon B dans des exterminations de masse ».

La République

Jean-Claude Veillard, l’homme chez Lafarge chargé de financer indirectement Daech, était candidat FN aux municipales

Souvenez vous. En juin 2016, une enquête du journal Le Monde nous révélait à la stupéfaction de beaucoup que le cimentier Lafarge avait opéré quelques petits arrangements avec Daesh pour permettre à sa cimenterie de Jalabiya, dans le nord-est de la Syrie, de continuer à produire sans encombre.

Or, il se trouve que le « directeur sûreté » du groupe Lafarge qui négociait dans l’ombre depuis Paris les taxes payées aux islamistes radicaux n’était autre que Jean-Claude VEILLARD, comme nous le prouve ceci, piqué au Nouvel Obs

Pourtant, devinez qui l’on retrouve en position sur la liste aux municipales de 2014 à Paris, 15ème arrondissement, pour le FN ?La cohérence, c’est pas leur fort.

(…)

Je vous laisse en compagnie de l’ami Didier qui nous confirme cette petite anecdote (vers la 5ème minute) qui pourrait être qualifiée de drôlatique conformément à son registre habituel si le sujet ne comportait pas des scènes d’horreur présentes dans toutes les mémoires.

Gauche de Combat

Samuel Potier, investi par le FN aux législatives en Loire-Atlantique, malgré des propos islamophobes et antisémites

Comme l’a repéré le Scan du Figaro ce dimanche 16 avril, le FN a ainsi investi Samuel Potier dans la 10e circonscription de la Loire-Atlantique.

Ce conseiller régional des Pays de la Loire, tête de liste en Loire-Atlantique lors des régionales en 2015, est pourtant connu pour ses propos islamophobes et antisémites tenus sur les réseaux sociaux ces dernières années. En octobre 2014, il assimilait ainsi une jeune femme voilée à une dinde. En août 2015, il comparait l’islam à « une lisse lame ». Entre autres propos du même genre, comme l’avait relevé Le Lab en septembre 2015.

Comme le rappelle le Scan du Figaro, en décembre 2014, Samuel Potier avait tweeté « sans commentaires » et le hashtag « #Jesuispartout » (le nom d’un hebdomadaire collaborationniste et antisémite sous l’occupation nazie, ndlr) en réaction à un tweet du CRIF « les juifs de France sont chez eux partout, et les antisémites ne sont chez eux nulle part ».

L’ancien secrétaire départemental du FN en Loire-Atlantique, jusqu’en octobre 2016, avait aussi trouvé « lamentable » une affiche du congrès des notaires de France datée de novembre 2013 « osant représenter deux homos tenant par la main deux enfants ».

Europe 1

La chute de Marine Le Pen dans les sondages: le résultat d’une campagne ratée

Au fil des semaines, les intentions de vote dans les sondages s’effritent en faveur de Marine Le Pen. La candidate du FN paye le prix d’une campagne ratée, des affaires et du missile envoyé par Poutou dans le grand débat des candidats.

Philippe Poutou est peut-être l’arme de destruction massive de la famille Le Pen recherchée depuis tant d’années. Depuis que l’homme du NPA s’est livré à une attaque en règle contre Marine Le Pen (et François Fillon) lors du débat des 11 candidats, cette dernière continue de plonger, lentement mais surement, dans les sondages d’intention de vote. L’érosion est lente, mais elle est réelle. Estimée en capacité d’obtenir 27/28% des voix il y a un mois, Marine Le Pen est tombée dans les 22/23% aujourd’hui… C’est le socle disent les spécialistes… Le socle, rien que le socle, mais tout le socle. Et c’est à la fois beaucoup et bien peu…

A la fin du mois de janvier, quand Marine Le Pen est entrée réellement en campagne, après des mois de diète médiatique volontaire, il était dit et écrit par bien des observateurs que la campagne de la candidate FN, définitivement déconnectée de son père et ses outrances, gaullisée par Florian Philippot, s’en irait vers un premier tour qui consacrerait le triomphe mariniste. Il en est même qui auguraient d’un score flirtant, voire passant les 30%. Or, le constat est là, qui s’impose à tous. A dix jours du 23 avril, Marine Le Pen en est loin.

Lire la suite sur Challenges

La Constitution de Marine Le Pen, c’est L’Etat français de Vichy

Par Dominique Rousseau

Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Tout le monde veut réviser la Constitution. Comme à chaque élection présidentielle et depuis 1958 ! Sauf que tout ne peut pas être révisé dans la Constitution qui énonce dans son article 89-5 que « la forme républicaine du Gouvernement ne peut faire l’objet d’une révision ». Mais c’est quoi la « forme républicaine » ?

C’est d’abord une devise qui figure à l’article 2 : Liberté, Egalité, Fraternité. En conséquence, une révision qui aurait pour objet d’inscrire dans la Constitution la préférence nationale est impossible puisqu’elle remettrait en cause le principe d’égalité qui interdit toute distinction entre les citoyens selon l’origine. C’est aussi une ouverture aux autres peuples qui figure à l’alinéa 14 du Préambule de 1946 : « La République, fidèle à ses traditions, se conforme aux règles du droit international public et consent aux transferts de souveraineté nécessaires à l’organisation et à la défense de la paix ». En conséquence, une révision qui aurait pour objet de supprimer le titre XV relatif à l’Union européenne est impossible puisqu’elle remettrait en cause la tradition républicaine de coopération loyale avec les autres Etats.

Lire la suite sur Le Monde