Chantal Clément, élue d’Épernay, claque la porte du FN à cause de « l’image déplorable qu’a donnée Marine Le Pen »

Et de deux ! Après Sébastien Durançois, c’est Chantal Clément, élue au conseil municipal dans l’opposition à Épernay et à l’agglo qui claque la porte du parti frontiste.

(…)

Ensuite, je n’ai pas aimé la manière dont s’est déroulé l’entre-deux tours de la campagne présidentielle : l’image qu’a donnée Marine Le Pen a été déplorable.

(…)

Je suis une déçue de la droite et de Sarkozy. Je pensais qu’il ferait plus pour la sécurité même si je suis une sympathisante FN depuis longtemps. J’ai pris ma carte en 2010 suite à un cambriolage. J’ai sauté le pas comme ça. Je pensais que le FN était plus proche des gens, et qu’après avoir essayé la droite et la gauche, il fallait tenter autre chose. À présent, je suis déçue par le comportement sectaire que j’ai vu constater au niveau de la fédération.

L’Union