Une élue et candidate FN aux législatives assume son antisémitisme, son Islamophobie et son homophobie

Capture d’écran 2017-05-05 à 17.40.09.png

Après les polémiques autour des candidats FN « à problèmes » aux départementales en 2015, le parti de Marine Le Pen avait juré qu’on ne l’y reprendrait plus, dédiabolisation oblige. Mais, malgré d’extrêmes précautions prises, notamment sur les publications de ses ouailles sur les réseaux sociaux, avant les investitures frontistes, le parti d’extrême droite a toujours des candidats prompts aux dérapages racistes et/ou homophobes.

Ce vendredi 5 mai, Buzzfeed publie un article à propos de Catherine Blein, candidate FN aux législatives, après un premier article sur ses tweets et posts Facebook haineux, dans lequel cette conseillère régionale « déverse un discours complotiste contre les juifs, les homosexuels et les musulmans« . Et, entre deux salves contre les musulmans et les homosexuels, Catherine Blein explique à Buzzfeed connaître « plein de gens bien qui n’aiment pas les juifs ». Elle développe :

On nous rebat les oreilles avec la Shoah. Il y a un deux poids deux mesures avec le génocide vendéen par exemple, alors qu’on passe son temps à nous culpabiliser avec la Shoah. Ça génère un antisémitisme qui n’est pas méchant. Je connais plein de gens bien qui n’aiment pas particulièrement les Juifs. Notamment chez les catholiques. Vous savez pourquoi ? Parce que ce sont les Juifs qui ont poussé pour crucifier Jésus !

Et cette ancienne attachée de presse du Bloc identitaire, déjà investie pour les législatives en 2012, d’ajouter :

Et alors ? C’est quoi 2000 ans ? Il peut y avoir une gêne du catholique vis-à-vis du Juif.

Parallèlement à ces déclarations faites à nos confrères, la candidate frontiste était présente lors du déplacement de Marine Le Pen en Bretagne, à trois jours du second tour de l’élection présidentielle.

Le Lab

14 réflexions sur “Une élue et candidate FN aux législatives assume son antisémitisme, son Islamophobie et son homophobie

  1. et si on parlait de s ces gens de l’umps qui ont poussés a l’islamophobie,et oui des gens comme sarkoz,hollande valls,et leurs bandes de pieds nickelés ont tout fais pour faire détester les musulmans car cela rapporte des voix,la shoah il n’y a pas que les juifs qui l’ont subis mais aussi des goyim mais les goyim n’ont pas besoin d’armes pour assassiner des enfants et des femmes,ou voler des terres,la shoah bizness cela rapporte des milliards aux sionistes depuis 1945,mais l’on s’en fiche des pauvres palestiniens qui pourtant eux sont chez eux au contraire de ceux qui les occupent depuis 1948 qui ne sont que des berbères ou des turcos mongoles de la tribu des khazars

    J'aime

  2. Les propos de cette dame sont un discours qui est presque devenu commun.
    Les relations entre adultes consentants ne devraient meme pas etre un sujet. Pour ma part je ne comprends que les médias nous bassinent avec ça. On nous impose un thème qui est un non sujet. Sur ce point je suis donc assez d’accord avec cette dame mais pas pour les memes raisons donc. Homophobes et militants LGBT sont aussi rasants l’un que l’autre en bref puisque les uns ne pourront jamais faire d’un homo un hétéro et les autres faire valider leur sexualité comme étant une norme puisque la norme en matière de sexualité n’existe pas. On valide juste ce qui est accepté par le plus grand nombre, un homme et une femme donc, mais homosexualité, polygamie, adultère, pédophilie, zoophilie sont jugés inacceptables tandis que c’est vieux comme le monde.
    On ne peut se dire progressiste et dans un meme temps avoir ses tabous. En bref les progressistes sont au final des rétrogrades comme les autres.
    S’agissant de l’islam qui devrait etre éradiquer, on ne peut éradiquer les pensées.

    J'aime

    • Je suis d’accord avec cette dame c’est très mal formulé.
      Que la sexualité des autres puisse etre un sujet est une anormalité. Ca ne devrait pas etre un sujet. C’est mieux formulé ainsi.

      J'aime

  3. J’ai l’impression que le prétendu progressisme se résume au final à nous amuser avec des thèmes à la con.
    Dans une société normale, ouverte, tolérante, ces thèmes ne devraient meme pas etre un sujet. Si le progressisme se résume à faire accepter aux autres ce que l’on valide soi meme et à diaboliser ce à quoi on adhère pas en quoi c’est un progressisme. Mes tabous sont moins réacs que ceux des autres. C’est ça en bref.

    J'aime

  4. On a toujours voulu éradiquer les religions, on y jamais parvenu, c’est une impossibilité.
    On a pourtant tout osez pour y arriver, on y est jamais parvenu. Les anti religions ne sont pas des progressistes contrairement à ce qu’ils prétendent, ils sont des censeurs, des suprémacistes, des fascistes, les religions étant des convictions, des croyances, des pensées et n’étant que cela, etre anti religion revient à etre anti soi meme puisque c’est batailler contre des pensées. Etre anti religion est un fascisme et pas un progressisme.

    J'aime

  5. On a jamais vu un croyant vouloir annihiler sa propre religion.
    C’est d’ailleurs surement pour cette raison que l’on prend des personnes issues de culture ou de pays musulmans, pour parvenir à le faire. Mais ce sont des contorsions pour tenter de dissimuler son objectif.
    Ce moyen sera un échec comme les autres et tenter de dissimuler son objectif n’en reste pas moins une idéologie fascisante.
    Pour un non croyant etre anti religion c’est se battre contre ce qui n’existe pas à savoir Dieu. Partant de ce principe ça revient un peu à dire que ces derniers pourraient se battre contre des concepts qui n’existent pas comme l’espoir, le bien, le laid.
    Etre anti religion c’est tout sauf la raison au final et un non croyant est un croyant comme les autres.

    J'aime

  6. Je suis entrain de me dire que de se battre contre se qui n’existe pas comme le beau ou le laid par exemple on fait ça tous les jours. C’est dire si l’on est perché contrairement à ce que l’on prétend.

    J'aime

  7. Surement qu’avoir l’ordre contraint à croire en des concepts.
    Autrement qu’est ce qui pourrait faire que l’on en est arrivé à croire en ce qui n’existe pas.
    Une devise comme celle de la secte musulmane par exemple telle que ni le bien ni le mal n’existent, rien n’est vrai tout est permis est une devise qui n’est tenable.
    Le désordre pouvant mener à la tyrannie on est donc contraint de croire. C’est peut etre ça l’explication.

    J'aime

    • l’être humain est obligé de croire a quelque chose,sans cela il est mort,le mal c’est l’être qui se dit humain,alors que c’est le pire des assassins,il n’y a qu’a voir ce qui se passe depuis qu’il est apparu,ou l’humain passe tout trépasse,c’est le seul animal qui tue par plaisir

      J'aime

      • Je suis d’accord. Et ce sont d’ailleurs souvent de vraies raclures qui se disent etre les plus humanistes.
        Parmi les etres vivants on a la chance d’etre supérieurs mais ça ne nous suffit pas on veut aussi etre supérieurs à nos semblables et pour le démontrer tous les moyens sont bons, on use de toutes les supercheries.

        J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s