Monteux : une joggeuse avoue avoir inventé son viol par un maghrébin

Capture d’écran 2016-04-18 à 19.05.12

« Des yeux marron, la quarantaine, le teint mat et le type maghrébin, une barbe fournie et des cheveux mal peignés…  » : telle est la description de l’individu que les policiers de Carpentras recherchaient activement après le 18 mars et l’agression violente d’une joggeuse.

La jeune femme avait déclaré que les faits s’étaient déroulés, ce jour-là, dans la zone de Beaulieu, à Monteux. Elle précisait qu’elle était seule quand elle avait laissé son véhicule stationné sur le bord de la chaussée et commencé à courir le long des palissades du parc aquatique Splashworld.

Dans sa déposition, elle explique qu’un individu surgi de nulle part s’est jeté sur elle et l’a violée après avoir lacéré ses sous-vêtements. Elle ajoute qu’elle a été frappée et qu’elle est tombée KO.

Les policiers, d’après ses déclarations ont établi et diffusé un portrait-robot.

Un couple qui alterne séparations et retrouvailles

Depuis plusieurs mois, déjà, les enquêteurs pensaient que quelque chose ne collait pas. Et notamment au niveau de l’endroit où se seraient déroulés les faits.

Et puis les prélèvements sur les sous-vêtements ont permis de retrouver le seul ADN de son compagnon, âgé de 25 ans. C’est pour cela que ce dernier a été placé en garde à vue ce mardi dans les locaux du commissariat de police de Carpentras, soupçonné d’être l’auteur du viol. C’est alors que la jeune femme a avoué avoir tout inventé.

Cette assistante vétérinaire, domiciliée à Jonquières, et âgée de 24 ans, n’explique pas vraiment pourquoi. Pour les enquêteurs, l’explication est peut-être à chercher dans l’histoire du couple qui alterne séparations et retrouvailles.

Les policiers, quoi qu’il en soit, ont dépensé beaucoup de temps et d’énergie sur ce dossier.

La jeune femme risque fort, en conséquence, de faire l’objet d’une procédure, de la part du Parquet de Carpentras, pour « dénonciation de crime imaginaire ».

Le Dauphine

Une réflexion sur “Monteux : une joggeuse avoue avoir inventé son viol par un maghrébin

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s