« Retourne dans ton pays », un militant d’extrême droite frappe une femme voilée à Hénin-Beaumont

Hénin-Beaumont. Dimanche, 18 h 30. La scène se déroule en pleine rue. Un homme alcoolisé croise une femme voilée. Il n’en faut pas plus pour que l’individu s’énerve et profère des propos racistes : «  J’emmerde Allah, retourne dans ton pays.  » L’homme n’hésite pas ensuite à gifler cette passante. C’est en tout cas ce que cette dernière explique lorsqu’elle porte plainte.

Le mis en cause est donc interpellé par les forces de l’ordre qui le placent en garde à vue. Il y restera plus de vingt-quatre heures. Mardi après-midi, il était encore en geôle et devait être de nouveau entendu par les policiers. Le parquet de Béthune devait ensuite décider des suites judiciaires à donner à cette affaire.

La Voix du Nord

Rodolphe Crevelle, « journaliste » d’extrême droite, condamné pour incitation à la haine

Le Petit Journal Catalan a été condamné ce jeudi pour provocation à la haine et à la discrimination après la publication en août 2015 de deux articles stigmatisant les Gitans et Maghrébins de Perpignan. L’auteur des articles écope de six mois de prison ferme.

Non, on ne peut pas écrire n’importe quoi. Le tribunal correctionnel de Perpignan a condamné ce jeudi pour incitation à la haine et discrimination un rédacteur et le directeur de la publications du Petit Journal Catalan.

L’auteur des deux articles stigmatisant les gitans et maghrébins de Perpignan, Rodolphe Crevelle, écope de six mois de prison ferme et 20 000 euros d’amende. Alain Paga, le directeur de la publication est lui condamné à deux mois ferme et 20 000 euros d’amende.

(…)

Ces articles parus dans le Petit Journal Catalan en août 2015 avaient déclenché une vive polémique. Le 16 août 2015, Rodolphe Crevelle, une plume bien connue d’extrême droite, avait d’abord titré un article « A quoi servent les Gitans ? » avant une semaine plus tard de comparer des Maghrébins de la place Cassanyes à des « martiens« . Déjà condamné à de nombreuses reprises, Rodolphe Crevelle avait écrit à propos des Gitans : « Après avoir été des voleurs de poules, ils sont aujourd’hui des violeurs d’allocations et d’aides sociales« .

France Bleu

 

Belgique : Un policier arborant un insigne d’extrême droite fait scandale

Un policier de la zone de police des 3 Vallées (Couvin-Viroinval) arbore deux écussons sur son gilet pare-balles. Une gargouille qui trône au dessus de la ville et une croix rouge sur fond noir, rapporte ce jeudi Sudpresse. Cette croix ressemble à celle des chevaliers au temps des croisades. Un signe repris par des groupuscules d’extrême droite.

Suite à cette révélation, le bourgmestre de Couvin, Raymond Douniaux, a convoqué un conseil de police vendredi matin.« Celui-ci aura lieu à 8h30 vendredi. La cheffe de corps Virginie Wuilmart et le bourgmestre de Viroinval, Jean-Marc Delizée, étant absents ce jeudi. Nous n’avions jamais entendu parler de cet écusson à la croix rouge auparavant. On ne connaît pas sa signification mais il est vrai que c’est interpellant. On réagira en fonction des informations reçues au conseil de police« , a précisé le bourgmestre Raymond Douniaux.

RTL

Bulgarie : un vice ministre d’extrême droite poussé à la démission après un salut nazi au musée Grevin

Un vice-ministre nationaliste du nouveau gouvernement bulgare a démissionné mercredi après le scandale provoqué par une photo prise en 2008 sur laquelle il adresse un salut nazi à un officier en cire lors d’une visite au musée Grevin à Paris.

« La tension créée [par cette photo] ne profite pas au gouvernement, j’ai donc demandé à être libéré de mes fonctions », a déclaré le vice-ministre du Développement régional Pavel Tenev lors d’une conférence de presse.

Les médias ont découvert cette photo compromettante sur le profil Facebook de l’intéressé nommé par le gouvernement qui a pris ses fonctions le 4 mai dernier.

Le conservateur Boïko Borissov, Premier ministre pour la troisième fois, a scellé un accord de gouvernement inédit avec trois partis d’extrême droite regroupés au sein de la formation Patriotes unis. Cette formation a décroché deux postes de vice-Premier ministre, deux ministères, ainsi que plusieurs portefeuilles de vice-ministres.

Times of Israel

Accusé à tort d’apologie de terrorisme par la fachosphère et Florian Philippot , un assistant parlementaire porte plainte

Mis en cause pour « apologie du terrorisme » sur les réseaux sociaux avant d’être finalement blanchi par la justice, Yacine Chaouat, assistant parlementaire d’un sénateur socialiste, contre-attaque sur le terrain judiciaire.

Son avocat, maître Antoine Casubolo Ferro, a déposé plainte ce jeudi avec constitution de partie civile pour « diffamation » et « dénonciation calomnieuse » auprès du doyen des juges d’instruction de Paris.

(…)

Sur BFMTV, Florian Philippot lâche ainsi le nom de Yacine Chaouat ainsi que du sénateur qui l’emploie. « Je le donne [les noms] parce que l’AFP n’a pas fait son boulot […] Les Français ont droit de le savoir« , s’époumone-t-il.

L’hebdomadaire satirique comme le responsable frontiste sont visés par la plainte pour « diffamation » déposée par Yacine Chaouat. « M. Chaouat, qui a toujours été républicain et profondément attaché à la démocratie, se voit gravement atteint dans son honneur lorsque l’on veut lui imputer une sympathie avec le terrorisme djihadiste, alors qu’il le combat par son engagement politique même », écrit maître Antoine Casubolo Ferro, dénonçant un « préjudice d’une extrême gravité ».

L’Express

Chantal Clément, élue d’Épernay, claque la porte du FN à cause de « l’image déplorable qu’a donnée Marine Le Pen »

Et de deux ! Après Sébastien Durançois, c’est Chantal Clément, élue au conseil municipal dans l’opposition à Épernay et à l’agglo qui claque la porte du parti frontiste.

(…)

Ensuite, je n’ai pas aimé la manière dont s’est déroulé l’entre-deux tours de la campagne présidentielle : l’image qu’a donnée Marine Le Pen a été déplorable.

(…)

Je suis une déçue de la droite et de Sarkozy. Je pensais qu’il ferait plus pour la sécurité même si je suis une sympathisante FN depuis longtemps. J’ai pris ma carte en 2010 suite à un cambriolage. J’ai sauté le pas comme ça. Je pensais que le FN était plus proche des gens, et qu’après avoir essayé la droite et la gauche, il fallait tenter autre chose. À présent, je suis déçue par le comportement sectaire que j’ai vu constater au niveau de la fédération.

L’Union

Roger Fruchart, ex élu FN, condamné pour avoir traité un policier de « négro »

L’ex-FN et conseiller municipal d’opposition à Liévin, Roger Fruchart, était jugé ce lundi pour avoir proféré des insultes à caractère raciste à l’encontre d’un policier lors d’un contrôle routier. Il écope de six mois de prison avec sursis.

Ce dernier, ivre, conduisait à une vitesse excessive dans la bretelle de sortie de l’A21, en direction de Loison-sous-Lens. Alors qu’il ne veut pas se soumettre à l’éthylotest, il commence à insulter les CRS des Quatre Cantons : «  Vous feriez mieux d’arrêter des Arabes et des bougnoules au lieu d’emmerder des personnes âgées comme moi.  » En désignant le fonctionnaire, il insiste : «  Oui, un négro comme lui.  »

Roger Fruchart n’hésite pas non plus à mettre en avant sa qualité d’élu, soulignant qu’il pouvait «  s’occuper d’eux  ». Comprendre, s’occuper de la carrière des policiers. «  Mais on est restés pro  », explique la victime.

La Voix du Nord

« Français, réveillez vous ! Tuez chacun un musulman ! » : un militant d’extrême droite condamné pour des tweets haineux

Si les incitations à la haine ont tendance à se banaliser sur Internet, elles restent néanmoins punies par la justice. C’est ce dont a pu s’apercevoir ce quinquagénaire montargois, condamné, le 11 mai, à 105 heures de travaux d’intérêt général.
« Français, réveillez vous ! Tuez chacun un musulman ! » Après l’attentat de Nice, Laurent, 53 ans, avait tenu sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter des propos haineux et racistes.  Diligentée par le parquet de Paris, l’enquête avait vite montré qu’il n’en était pas à son coup d’essai.

Quelques mois auparavant, il avait déjà affirmé : « Je ne suis pas belge, je ne suis pas Charlie, je suis anti islam ! » et « Il est temps de nous lever et de les exterminer (les musulmans) avant qu’ils ne le fassent ! »

La République du Centre

Françoise Grolet, élue FN de Moselle, poursuivie pour la diffusion d’une « Fake News »

La conseillère municipale de Metz et conseillère régionale FN Françoise Grolet est renvoyée devant le tribunal correctionnel ce mercredi 17 mai. L’élue avait posté sur sa page Facebook le 5 janvier 2017 une fausse information : elle annonçait « un Mettis attaqué par balles » la veille au soir [le Mettis est le bus à haut niveau de service de l’agglomération messine].

La mairie de Metz avait porté plainte et le procureur de la République a décidé de poursuivre l’élue Front national pour « diffusion de fausse nouvelle susceptible de troubler la sécurité publique« .

(…)

Le réseau de bus de l’agglomération de Metz, le Met, est formel pour cette soirée du 4 janvier 2017 à laquelle Françoise Grolet fait référence: il n’y a pas eu de tir à balles réelles sur le Mettis, pas de caillassage de bus non plus, ni d’agression de chauffeur. Le maire de Metz, Dominique gros, avait vu rouge quand il avait appris que l’élue FN relayait cette fausse information.

(…)

François Grolet dit avoir hésité à retirer son message sur Facebook mais au final, elle ne l’a pas fait car dit-elle, « on n’a jamais su le fin mot de l’histoire« , malgré le démenti public du maire.

France Bleu

En Italie, l’argent pour l’accueil des migrants détourné par la mafia

Le coup de filet mené lundi contre un réseau mafieux soupçonné d’avoir infiltré des centres d’accueil de demandeurs illustre l’appétit des groupes criminels pour ce marché peu régulé.

Au-delà d’un réseau établi d’extorsion et de trafic de drogue, les enquêteurs soupçonnent le clan d’avoir détourné des dizaines de millions d’euros sous couvert de services au centre d’accueil pour demandeurs d’asile d’Isola Capo Rizzuto, en Calabre.

«  Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, certainement pas un cas isolé  », a estimé Raffaele Cantone, chef de l’Autorité nationale anti-corruption. «  Derrière l’urgence, derrière la nécessité de trouver une réponse aux migrants qui arrivent toujours plus nombreux, souvent les garanties baissent  ».

(…)

Entre 2006 et 2015, ces sociétés ont détourné 36 millions d’euros sur les 103 millions versés par l’Etat pour nourrir les migrants, a expliqué le procureur de Catanzaro, Nicola Gratteri.

Le Soir

Un suprémaciste américain obtient le droit de prendre Hitler comme nom de famille

Surnommé le «papa nazi» par les médias américains, le suprémaciste blanc Isidore Heath Campbell vient d’obtenir le droit de changer son nom de famille. «C’est génial», a réagi l’intéressé, se félicitant d’être «le nouveau Hitler».

En 2008, Il se fait connaître quand un supermarché du New Jersey refuse d’inscrire sur un gâteau d’anniversaire le prénom de son fils appelé… Adolf Hitler. Surnommé le «papa nazi» par les médias américains, le suprémaciste blanc Isidore Heath Campbell vient d’obtenir le droit de changer son nom de famille en Hitler.

Sa requête a été acceptée en mars par l’administration et est devenue effective lundi, comme le relate le site My Central Jersey. «C’est génial», a réagi l’intéressé, se félicitant d’être «le nouveau Hitler».

Comme le souligne 20 Minutes, qui a repéré l’information, les initiales de ce néo-nazi sont désormais devenues IHH, comme «I Hail Hitler», «Je salue Hitler» en français.

Le Parisien

 

« En Marche » retire des législatives des candidats dénonçant l’occupation en Palestine sur demande du CRIF