Viols et actes de barbarie… Un abbé intégriste renvoyé aux assises

Un abbé, soupçonné d’avoir violé trois enseignantes d’une école privée dont il était le directeur, comparaîtra en mai devant les assises de Versailles.

Un abbé intégriste a été renvoyé jeudi devant les assises pour « viols » et « viols avec actes de barbarie » présumés sur des enseignantes d’une école privée des Yvelines. Le religieux avait été mis en examen et écroué en avril 2014 pour ces actes présumés commis au sein del’école Notre-Dame de la Sablonnière à Goussonville, près de Mantes-la-Jolie, un établissement proche de la Fraternité Saint-Pie X, mouvement en rupture avec l’Eglise catholique.

20 Minutes

Nouvelle prière de rue devant l’église Sainte Rita, sous le regard passif de la police