«On va tous vous cramer comme à Paris» Brandon Charlot frappe la police et fait l’apologie du terrorisme

La semaine précédente, fortement alcoolisé, un homme avait accueilli les policiers par un flot d’injures, faisant bêtement l’apologie du terrorisme et exhibant ses parties sexuelles. C’est escorté qu’il comparaissait devant le tribunal correctionnel, mercredi.

rca17q171_fv_police-large

Lire la suite

Thomas à la police «bientôt Daesh va s’occuper de vous. Daesh va vous niquer», il est relaxé

39918993a6c3c6e274dc2cba60679

Thomas, un Montbéliardais de 22 ans, était au stade Bonal pour y voir les Lionceaux jouer (et triompher 2-1) contre les Lusitanos de Créteil. L’ambiance était donc la fête. Pourtant, le garçon est remonté comme un coucou. Son copain Florian s’est fait interpeller par les forces de l’ordre parce qu’il avait trop bu. Thomas n’accepte pas et déborde du cadre, éructant une flopée d’injures à l’adresse des fonctionnaires de police qui assurent la sécurisation du site.

Comme souvent, le registre linguistique est d’une pauvreté au diapason de la profondeur abyssale de la pensée. Cela se résume, grossièrement, à promettre quelques pratiques sexuelles à l’endroit des génitrices des policiers. Mais dans le lot, des propos vont un peu plus loin. Les six policiers visés affirment, dans leurs dépositions rigoureusement identiques, avoir entendu : « Vous faites les malins mais bientôt Daesh va s’occuper de vous. Daesh va vous niquer ».

Le jeune homme est relaxé pour ce délit mais bel et bien condamné pour les injures. La peine est celle requise par le procureur. Enfin, le supporter au verbe vert devra verser 200 € à chacun des six policiers outragés et participer à leur frais de justice. Ce qui, au final, culmine à une addition de 1 800 €.

Est Republicain

Accusé d’apologie du terrorisme, et en faveur de la déportation des musulmans, Zemmour pourrait rejoindre iTélé

Lors d’une réunion de crise organisée ce mercredi chez iTélé, la direction a annoncé qu’Eric Zemmour pourrait bien rejoindre la chaîne.

apres-itele-eric-zemmour-sera-t-il-ecarte-des-autres-medias_2296526_800x400

Alors que les journalistes d’iTélé peinent à se remettre de l’arrivée de Jean-Marc Morandini sur leur antenne, la direction du groupe Canal a annoncé, ce mercredi lors d’une assemblée générale, qu’Eric Zemmour pourrait bien rejoindre également la chaîne.

Selon les informations de L’Express, Maxime Saada, directeur général du groupe, a indiqué qu’accueillir les frères Bogdanov, pour une émission scientifique hebdomadaire ainsi que le polémiste était « une piste parmi d’autres ».

Eric Zemmour (qui a également évoqué un nettoyage des musulmans des banlieues par l’armée israélienne comme à Gaza) est resté plus de 10 ans sur la chaîne: de 2003 à 2014, il a participé à l’émission de débat Ça se dispute, avant que ses prises de positions radicales sur les musulmans ne poussent les directrices Céline Pigalle, et Cécilia Ragueneau à s’en séparer.

Zemmour respecte les djihadistes

Eric Zemmour (qui est déjà condamné pour incitation à la haine envers les musulmans) anime actuellement Zemmour et Naulleau, le mercredi soir sur Paris Première, aux côtés d’Eric Naulleau, avec qui il formait déjà un duo dans On n’est pas couché. Zemmour possède également une chronique sur RTL.

Le polémiste, qui vient de sortir un livre intitulé Un quinquennat pour rien, est actuellement visé par une enquête du parquet de Paris pour « apologie du terrorisme« . 

L’Express

 

Apologie de terrorisme: Zemmour déclare « respecter » les terroristes de Daesh prêt à mourir



Propos de Zemmour sur les terroristes: une avocate de victimes des attentats saisit le procureur

Une avocate des victimes des attentats de Paris a saisit le procureur de Paris après des propos tenus par Eric Zemmour. Elle dénonce une apologie du terrorisme.

Le 27 septembre dernier, le polémiste a tenu une conférence à Versailles. En parlant des jihadistes, le chroniqueur de RTL a déclaré qu’il s’agissait de « gens qui meurent pour leur foi, (et qu’)on devrait être plus admiratif que méprisant ».

BFM


Zemmour fait l’«apologie du terrorisme» pour les familles des victimes du 13 novembre

« Apologie du terrorisme ». C’est ce qu’ont signalé les familles des victimes du 13 novembre par le biais de leur avocate et l’association SOS Racisme au parquet de Paris ce jeudi après les propos du polémiste Eric Zemmour dans Causeur. L’essayiste dit respecter «les djihadistes de Daech» qui sont des «gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient». Des propos qui ne passent pas pour ceux qui ont perdu des proches et sont «dévastés par une telle provocation», selon l’avocate Samia Maktouf.

Le Parisien


Interrogé par le magazine « Causeur », l’essayiste Eric Zemmour appelle à « arrêter de mépriser » les terroristes de l’organisation Etat islamique, trouvant dans leurs actes « quelque chose de respectacle ».

image

Eric Zemmour a-il franchi la ligne jaune? Dans une interview qu’il donne au mensuel Causeur en kiosque ce jeudi 6 octobre, l’écrivain refuse la qualification « d’esprits faibles » des terroristes de Daech que donne le journaliste qui l’interroge. Et sa justification est radicale: « Quelle condescendance! Moi, je prends l’islam au sérieux, je ne le méprise pas! », s’indigne-t-il. Avant de lâcher: « Et je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient. »

les actes de daesh « Il y a quelque chose de respectable »

Quand le journaliste de Causeur lui demande s’il respecte « des gens qui roulent en camion sur des enfants », faisant ainsi référence à l’attentat de Nice, l’ancien journaliste précise sa pensée: « Pardon de vous chagriner, mais l’Histoire c’est ainsi, des innocents meurent parce qu’ils sont dans le mauvais camp, ou au mauvais endroit au mauvais moment. Et oui, quand les gens agissent parce qu’ils pensent que leurs morts le leur demandent, il y a quelque chose de respectable », ose Eric Zemmour, comme le souligne le site Les Crises.

« On est dans le champ de l’apologie du terrorisme »

Les propos de l’essayiste rappellent ceux tenus par l’ancien membre d’Action direct Jean Marc Rouillan, qui avait qualifié de « courageux » les auteurs des attentats djihadistes du 13 novembre. Jean-Marc Rouillan a été condamné le 7 septembre à huit mois de prison pour apologie du terrorisme.

Contacté par L’Express, l’avocat pénaliste Manuel Abitbol estime que les affirmations d’Eric Zemmour « entrent dans le champ de l’apologie du terrorisme ». « Quand il dit respecter les djihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient, on retrouve tous les éléments », affirme-t-il. Et de détailler: « Il déclare explicitement ‘respecter’ des terroristes et il identifie clairement ces derniers. »

L’Express

Nice : Sylvain menace de faire un 14-Juillet bis, il écope de 2 ans ferme

Sylvain H., 26 ans, jugé ce lundi soir en comparution immédiate à Nice, a été condamné à deux ans de prison ferme à effectuer immédiatement.

semi-a-fon-roulant-transport-mission-bourtges.jpg

 

Déjà condamné à neuf reprises par le passé, le prévenu a été interpellé vendredi après-midi dans une chambre de la clinique Saint George à Nice. Sa compagne venait d’y être admise.

Un différend entre une aide-soignante et la jeune femme aurait dégénéré. Du coup, Sylvain H., appelé à la rescousse, a rejoint sa compagne, vociférant, menaçant de mort un chirurgien, une infirmière et une aide-soignante, leur promettant en substance de revenir avec un camion pour un 14-Juillet bis.

Le parquet a immédiatement demandé à la police de l’interpeller et de la placer en garde à vue pour apologie publique du terrorisme et menaces de mort. La sanction judiciaire a été tout aussi rapide.

Nice Matin

De «confession chrétienne» Sébastien menace d’égorger et de brûler des églises au nom de Daesh

IVRE, IL AVAIT AGRESSÉ DES POLICIERS MUNICIPAUX, INVOQUÉ DAECH ET MENACÉ DE « BRÛLER VOS ÉGLISES »

un-policier-8_1058079

29 juillet dernier, devant l’Intermarché place Cassin, quartier de Planoise, à Besançon. Les policiers municipaux interviennent pour maîtriser un homme ivre qui vient d’agresser le gérant du supermarché.

En rage, l’individu s’emporte, se débat et éructe : « On va vous égorger comme des porcs ! Daech a raison ! On va brûler vos églises ! Je nique la France, pays de merde. »

« Vous êtes de confession chrétienne ? », l’interroge le président du tribunal. « Oui », acquiesce le prévenu, Sébastien Beaumont, âgé de 42 ans. « C’est quoi ces références à Daech ? », poursuit le président.

Rappelant que « l’enquête a été initialement ouverte pour apologie du terrorisme », le parquet requiert 9 mois dont 6 avec sursis avec mise à l’épreuve avec obligation de soins.

Sébastien Beaumont a été condamné à neuf mois d’emprisonnement dont six avec sursis avec mise à l’épreuve comportant une obligation de soins et une interdiction de fréquenter les débits de boisson.

Est Republicain