Damien menace de commettre des attentats aux Festivals d’Argelès, 7 mois avec sursis

L’ex-employé d’un organisateur de spectacles a été condamné jeudi pour avoir adressé des courriers anonymes inquiétants. Par «vengeance».

PALAIS JUSTICE ILLUSTRATION

C’est Monsieur-tout-le-monde qui s’est avancé jeudi après-midi à la barre du tribunal correctionnel de Perpignan. Calme et posé, Damien N., 34 ans, ne renvoie pas une once de la violence contenue dans les lettres anonymes explicites qu’il a envoyées cet été.

À son ancien employeur, le directeur de la Frontera production, organisatrice des festivals Déferlantes d’Argelès et Platja Electronic de Canet, contre qui il nourrit une forte rancœur depuis 2014, lorsque son contrat de travail signé en 2012 n’est pas renouvelé.

Un ex-employeur à qui il promet de «réduire (la) vie au néant», d’«envoyer des terroristes» aux événements qu’il organise s’il les maintient et de l’«envoyer en prison ou entre quatre planches» s’il n’obtempère pas. «Je vous suivrai 24h/24 jusqu’à arriver à mes fins, je connais votre femme, vos enfants et vos employés».

Reconnu «coupable des faits», l’homme a été condamné à 7 mois de prison avec sursis assortis de deux ans de mise à l’épreuve avec obligation de soins.

L’indépendant

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s