«Déportation des musulmans»: iTélé condamnée à verser 50 000€ à Zemmour pour «rupture abusive» de contrat

Lundi, Eric Zemmour qui avait assigné iTélé en justice pour rupture abusive de son contrat, a remporté son procès. La chaîne devra lui verser 50 000 euros.

eric-zemmour-le-6-novembre-2015-a-l-entree-du-tribunal-correctionnel-de-paris_5746137.jpg

Nouveau déboire pour la chaîne d’information. Selon Marianne, Lundi, le jour de la fin de sa grève historique, iTélé a été condamnée par le tribunal de grande instance de Nanterre, pour la « rupture abusive du contrat, sans préavis et sans invoquer aucun manquement contractuel », d’Eric Zemmour.

En décembre 2014, le polémiste avait été évincé de l’émission Ça se dispute, qu’il animait depuis 2003. Pour cela, iTélé devra lui verser 50 000 euros. Selon ses avocats, Eric Zemmour a été débouté de l’indemnisation au titre du préjudice moral qu’il réclamait également. Ils se félicitent « d’une décision renforçant la liberté d’expression et la protection des journalistes ».

Condamné pour ces propos

En 2014, Céline Pigalle et Cécilia Ragueneau, alors à la tête de la chaîne du groupe de Bolloré, avaient justifié l’arrêt de l’émission par les commentaire sur les musulmans, prononcés par Eric Zemmour dans le quotidien italien Corriere della Sera. Des propos pour lesquels il était jugé pour « provocation à la haine envers les musulmans » et a été condamné en appel à 3000 euros d’amende la semaine passée.

Dans les pages du journal transalpin, Eric Zemmour avait considéré que les musulmans « ont leur code civil, c’est le Coran », mais aussi qu’ils « vivent entre eux, dans les banlieues » en refusant selon lui de vivre « à la française », en « mangeant par exemple du fromage » ou en « plaisantant dans les cafés et en faisant la cour aux jeunes filles ».

Dans cette interview, Eric Zemmour avait aussi estimé que l’hypothèse de la déportation des cinq millions de musulmans français, bien que « irréaliste », peut se comparer avec « les cinq ou six millions d’Allemands qui ont dû quitter l’Europe centrale après la guerre » ou avec l’expulsion d »‘un million de pieds-noirs » d’Afrique du Nord dans les années 60.

L’Express

Zemmour condamné à 3000 € d’amende pour «provocation à la haine envers les musulmans»

Ce jeudi, la cour d’appel de Paris a condamné le polémiste Eric Zemmour, jugé pour des propos envers les musulmans de France prononcés en 2014, à une amende de 3000 euros.

image

Les magistrats ont confirmé la peine de 3000 euros d’amende, prononcée en première instance contre le polémiste Eric Zemmour.La cour d’appel de Paris a rendu son jugement, ce jeudi, dans le procès de l’ancien chroniqueur de France 2, jugé pour « provocation à la haine envers les musulmans ». En première instance, le parquet avait requis 10 000 euros d’amende. Le polémiste devrait également verser 1000 euros à trois associations, pour leur préjudice moral, et 1 euros à deux autres associations.

En octobre 2014, dans un entretien donné au journal italien Corriere Della Sera, Eric Zemmour avait considéré que les musulmans « ont leur code civil, c’est le Coran », mais aussi qu’ils « vivent entre eux, dans les banlieues » en refusant selon lui de vivre « à la française », en « mangeant par exemple du fromage » ou en « plaisantant dans les cafés et en faisant la cour aux jeunes filles ». « Les Français ont été obligés de s’en aller », avait commenté le polémiste, selon qui, le Front national est « trop à gauche du point de vue social » et « pas assez engagé contre le mariage homosexuel ».

L’hypothèse de la déportation des musulmans français

Dans cette interview, Eric Zemmour avait aussi estimé que l’hypothèse de la déportation des cinq millions de musulmans français, bien que « irréaliste », peut se comparer avec « les cinq ou six millions d’Allemands qui ont dû quitter l’Europe centrale après la guerre » ou avec l’expulsion d »‘un million de pieds-noirs » d’Afrique du Nord dans les années 60.

« L’histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que vingt ans après, un million de pieds-noirs allaient devoir quitter l’Algérie pour rentrer en France? », soulignait-il. Ces propos avaient été repérés et fustigés par Jean-Luc Mélenchon. SOS Racisme et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) avaient notamment porté plainte.

L’Express

«Zemmour a dit d’aller à Montreuil pour vérifier le Grand Remplacement. On y est allés »

 

 

Si Eric Zemmour est né, il semble ne plus se reconnaître dans sa ville natale, trop coloré, trop multicultruelle, pas assez « blanche ». Quotidien a donc décidé de visiter cette nouvelle « No Go Zone » pour vérifier si le polémiste avait oui ou non raison.

TF1

Conférence Islamophobe de Zemmour à Bergerac : le public était essentiellement d’extrême droite

Eric Zemmour a donné une conférence ce jeudi 27 octobre à Bergerac à l’occasion de la sortie de son livre « Un quinquennat pour rien ». Plus de 300 personnes l’ont écouté exposer sa vision de la France.

860_20161027_205838-jpg-pagespeed-ce-dajnev8i1z

L’essentiel de cette conférence portait avant tout sur ce qu’Eric Zemmour appelle « le grand défi lancé par l’Islam à notre civilisation« « Nous sommes un pays envahi et colonisé » a dit le journaliste. « Nous vivons le retour des guerres de religions, des affrontements entre grandes civilisations. » Eric Zemmour n’a pas épargné les politiques et leur « passivité » en reconnaissant toutefois qu’il n’avait pas la solution pour résoudre tous les problèmes qu’il soulève.

Eric Zemmour était invité par Daniel Gery, ancien candidat aux municipales à Périgueux en 2001 pour le Mouvement national républicain, le parti de Bruno Mégret. La conférence était encadrée par l’association « Médias, Culture et Patrimoine » présidée par Léon-Pierre Durin ancien du Front National et du MNR lui aussi. Dans le public, composé essentiellement de têtes blanches, se mélangeaient curieux, convaincus, catholiques traditionalistes, jeunes de l’Action française et de nombreux membres du Front national périgourdin.

Le conseiller régional FN Robert Dubois était présent« Il y a un grand rassemblement qui se fait autour der personnages comme Eric Zemmour ou Robert Ménard. Tout cette droite nationale égarée est en train de se rassembler. C’est un patriote et il rassemble tous les patriotes quels qu’ils soient.«  Un patriote pessimiste « nous sommes dans une impasse politique gravissime et nos élites ne veulent pas l’avouer » a déclaré Eric Zemmour avant d’aller dédicacer ses ouvrages et de reprendre la route.

France Bleu