Privé de son livre de Zemmour, Martial « Militant FN » fait la guerre à une bibliothèque

Martial voulait son livre absolument, il n’a pas hésité à déclencher un scandale pour obtenir le bouquin.

1321596651_B977761948Z.1_20160204122255_000_G8664MIG5.1-0

Martial est du genre droit dans ses bottes : le service public, à ses yeux, c’est sacré. Alors, quand cet habitué de la médiathèque de la petite commune d’Anglure n’arrive pas à obtenir les livres qu’il souhaite de la bibliothécaire (à savoir « Le suicide français », d’Éric Zemmour notamment), il en réfère au responsable du personnel.

Et même au maire, au président de la communauté de communes et à sa conseillère départementale ! À la médiathèque, ce procédurier un peu pénible commence à être connu, et pas que pour ses opinions politiques très à droite comme en atteste sa chemise cartonnée où la mention « Militant FN » a été biffée au profit de « Problèmes médiathèque ».

Ce 16 décembre 2015, Martial est encore sur un des ordinateurs, il écoute un disque d’Amy Winehouse. Quand la bibliothécaire diffuse des chants de Noël pour les enfants présents. Il déplace une première fois l’enceinte. Elle est remise en place, il éructe : «  Elle commence vraiment à me faire chier celle-là !  » Martial bondit sur le bureau, attrape les ciseaux, et crève le haut-parleur avant de s’en aller.

«  Je ne trouve pas normal qu’on me casse les pieds comme ça ! Il n’y a pas besoin de me mettre de la musique des années 1990 quand j’écoute de la soul !  » L’histoire de Martial ne s’arrête pas là. Le lendemain des faits, il fait un petit tour et, comme à son habitude, jette un œil à travers les fenêtres du siège de la communauté de communes, où il repère ses « ennemis ». Il frappe à la vitre, forme un pistolet avec ses doigts et vise les employés. Plus tard, il dira à certains son intention de porter plainte et de s’offrir «  trois fusils  » avec les dommages et intérêts, afin de pouvoir régler ses comptes.

Condamné pour assassinat 

L’histoire pourrait faire sourire si Martial n’avait pas été condamné par la cour d’assises pour assassinat, il y a trente ans de cela. «  Paranoïaque et névrotique  », selon les experts, Martial concède qu’il pourrait récidiver. «  Enfin, là, on en est vraiment loin  », sourit-il à la barre. La gêne est totale.

Le tribunal a condamné Martial à quatre mois de prison avec sursis mise à l’épreuve (le parquet avait requis huit mois, dont la moitié ferme). Il aura en outre l’interdiction de fréquenter la médiathèque, les locaux de la communauté de communes et l’obligation de se soigner.

L’Union

Eric Zemmour s’attaque aux mères célibataires

Eric-Zemmour

Après s’être engagé contre l’immigration, les féministes et les homosexuels, Eric Zemmour s’est trouvé une nouvelle cible: les mères célibataires.

Les familles monoparentales sont une plaie aujourd’hui. Aux Etats-Unis, avec Bush, on a supprimé certaines allocations aux mères seules, et bien on a constaté une recrudescence de la conjugalité. Il n’est pas normal que l’Etat remplace le père, c’est ça qu’on fait depuis vingt ans. (2010, sur iTélé)

FEMINA