Rugby : l’US Montauban porte plainte après des tweets racistes contre 2 de ses joueurs

La défaite à Narbonne, jeudi soir, n’a pas été chose facile à digérer. Ce qui l’a été encore moins, ce sont des tweets racistes publiés dans la foulée sur le twitter de l’USM et concernant plus particulièrement deux joueurs de l’effectif. Une situation qui a conduit le club à réagir immédiatement.

tweet-raciste-negre

«C’est totalement inadmissible ce qu’il s’est passé. Les messages ont été publiés juste après la rencontre, hier soir et encore aujourd’hui. Il était bien évidemment impossible que le club laisse passer de tels propos à caractère raciste et injurieux. C’est pourquoi nous avons mis cette affaire entre les mains de notre avocat pour engager des poursuites envers les auteurs. L’ensemble du club apporte son soutien et son affection aux joueurs concernés» a expliqué ce vendredi le coprésident de l’USM Daniel Bory. A notre connaissance c’est la première fois que de tels propos sont tenus sur le compte Twitter du club.

La Dépêche

Miss France, Alicia Aylies, victime de racisme et trai­tée de “singe“

A peine élue Miss France 2017, Alicia Aylies a essuyé une volée d’in­sultes sur les réseaux sociaux. Elle est reve­nue sur cet épisode dans l’émis­sion « C l’hebdo » samedi confiant que ce n’était pas la première fois…

Miss Guyane, Alicia Aylies (L) reacts after wining the Miss France 2017 election, with former Miss France 2016 Iris Mittenaere (R), at the Arena, in Montpellier, southern France - 17/12/2016.//DAMOURETTE_142611/Credit:VINCENT DAMOURETTE/SIPA/1612181436

Notre Miss France 2017 révé­lait samedi soir au micro d’Anne Eliza­beth Lemoine dans C l’hebdo qu’elle n’a pas été éton­née des insultes racistes que son sacre a engen­drées le 17 décembre dernier sur les réseaux sociaux.

Ce n’est pas la première fois qu’A­li­cia en est victime confiait-elle à une Anne-Eliza­beth conster­née d’en­tendre que lors de l’élec­tion de la jeune fille au titre de Miss Guyane elle avait été compa­rée à « des singes ou d’autres choses… ».

« On ne s’y habi­tue pas », ajou­tait-elle douce­ment, certi­fiant : « cela ne m’at­teint pas… j’au­rais pu être blonde ou rousse, cela aurait été la même chose ».

Gala

Christiane Taubira à « une tête de faits divers » pour Henri Levréro, délégué Les Républicains

henri-levrero-christiane-taubira-faits-divers-twitter-les-republicains

Le remarque est mal passée sur Twitter, où elle a été postée. « Taubira est de retour en une de Libération avec une vraie tête de « faits divers », y écrit Henri Levréro, délégué Les Républicains de la 6e circonscription des Pyrénées-Atlantique. « Un portrait en gros plan d’un(e) Noir(e) en une, c’est que pour un fait divers« , commente un utilisateur qui voit dans la remarque l’expression d’un « racisme intériorisé ».

Henri Levréro se défend de tout commentaire raciste à l’encontre de l’ancienne Garde des Sceaux : « Je voulais dire qu’elle avait une drôle de tête, explique-t-il à ‘l’Obs‘, du fait de l’éclairage et du gros plan qui ne sont pas très heureux. On dirait un portrait policier, elle a un teint blafard. »

En octobre 2015, une élue Les Républicains de Bourgogne avait été exclue du parti après des propos racistes contre Christiane Taubira.

L’Obs

L’extrême droite s’en prend au Pape avec le hashtag #PasMonPape

L'extrême droite s'en prend au Pape avec le hashtag #PasMonPape  islam

Ces dernières heures, de nombreux internautes qui se disent catholiques ont exprimé leur rejet du pape François à travers le hashtag #PasMonPape sur le réseau social Twitter.

Des tweets qui semblent être essentiellement le fait de personnes issues de la sphère réactionnaire et ultraconservatrice d’extrême droite qui officie régulièrement sur Internet. Ce rejet vient des récentes déclarations du Pape lors de Journées Mondiales de la Jeunesse, en Pologne. Dimanche, le souverain pontife a en effet réfusé de lier « islam » et « terrorisme ».

« Si je dois parler de violences islamiques, je dois aussi parler de violences chrétiennes. Dans presque toutes les religions, il y a toujours un petit groupe de fondamentalistes. Nous en avons nous aussi« , a-t-il insisté. Un discours qui n’a visiblement pas fait l’unanimité.

Pour certains, le pape est un « traître » :

Pour d’autres, les propos de l’Argentin en font carrément un « communiste » :

Mais certains ont également ironisé sur l’attitude de ces internautes qui, selon eux, rejettent au final le message du Christ.

D’autres font un parallèle entre ces catholiques « à géométrie variable » et les islamistes radicaux qui eux aussi mettent à mal le message de paix de leur religion.

Direct Matin

« Retournes dans ton pays, sale grec » Nikos Aliagas victime de racisme sur Twitter

Invité ce mardi dans « C à Vous », Nikos Aliagas a évoqué les attaques dont il est parfois le cible sur Twitter.

 

Hier soir, Anne-Sophie Lapix recevait Nikos Aliagas dans C à Vous , et lui a demandé comment il gérait les attaques dont les célébrités sont souvent la cible.

Si l’animateur de TF1 avoue ne pas avoir beaucoup « d’insultes personnelles« , il est régulièrement sollicité pour soutenir le peuple grec. Une situation à double tranchant : « Si tu le cries sur les toits, ça fait genre ‘il le fait, c’est une opération de comm’, si tu ne le fais pas, c’est genre ‘tu ne fais rien, t’es un bourgeois’« , a-t-il déploré avant d’évoquer l’antisémitisme présent sur Twitter .

« Je ne réponds pas aux racistes, par exemple. Celui qui me dit « Retournes dans ton pays, sale grec, on aurait dû te tuer pendant la dictature », des trucs comme ça… J’en ai vu d’autres, il faut en rire« , a expliqué Nikos Aliagas qui relativise.  »

Closer

Microsoft muselle son robot «Tay», devenu raciste et faisant l’apologie de l’inceste en 24h

Tay raciste nazi hitler microsoft twitter tweet feministe

Un robot Microsoft doté d’une intelligence artificielle et capable de l’accroître en interagissant avec les internautes a été retiré jeudi par le groupe informatique américain après avoir multiplié les diatribes haineuses ou racistes.

Microsoft a été contraint jeudi de museler «Tay», car le robot, doté d’une intelligence artificielle en capacité d’apprentissage, était devenu «nazi». Trollé par les internautes quelques heures à peine après sa mise en fonction, Tay multipliait en effet les diatribes haineuses ou racistes sur la base de ce qui lui était enseigné. Conçu avec l’apparence d’une jeune adolescente naïve, Tay avait pourtant été conçu dans un but éducatif.

Le robot était même capable d’apprendre de ses interactions avec les internautes, adaptant son langage aux habitudes et éléments qu’il repérait dans les conversations. «Plus Tay était sollicitée, plus il devenait capable de répondre comme une personne « normale », avec un sens certain de la répartie et un certain second degré», raconte NextInpact. Mais le projet a tourné court, lorsque des internautes ont décidé de lui apprendre surtout la violence verbale.

Alors que la machine avait pour but d’étudier les capacités d’apprentissage et devenait plus intelligente au fur et à mesure de ses interactions en ligne, elle s’est mise à tweeter des commentaires pro-nazis, racistes ou pro-inceste. Ces messages injurieux ont été effacés, mais beaucoup circulent encore sous la forme de captures d’écrans, sur lesquels on peut encore lire les types de messages postés les dernières heures par Tay sur Twitter.

«Hitler a fait ce qu’il fallait, je hais les juifs», «Bush a provoqué le 11-Septembre et Hitler aurait fait un meilleur travail que le singe que nous avons actuellement. Donalp Trump est le meilleur espoir que nous ayons», «je hais les féministes, elles devraient toutes brûler en enfer», pouvait-on notamment lire, alors que Tay avait débuté son expérience en disant que les «humains [sont] super cools».

L’expérience pourrait donc être qualifiée de «fail», si elle n’avait pas dans une certaine mesure porté ses fruits. Car le fait est que «Tay a appris de son environnement. Le fait qu’il en soit arrivé à un tel degré de propos farfelus provenait des influences extérieures», et sans doute de sa naïveté caricaturale, note NExtInpact. Le robot reviendra-t-il un jour avec des filtres plus développés ?Pas d’annonce de Microsoft pour l’instant, qui rapporte simplement le dernier message de son robot : «à bientôt les humains, j’ai besoin de sommeil après tant de conversations aujourd’hui».

En attendant, sa mésaventure aura eu le mérite de faire rire les internautes. « »Tay » a commencé par adorer les humains pour devenir nazi en moins de 24 heures. Je ne suis pas du tout inquiet quant au futur de l’intelligence artificielle», a ironisé jeudi l’un d’eux. 

Libération

Un militant identitaire en garde a vue pour « apologie de la Shoah »

le-compte-twitter-du-gud-lyon-comprenant-le-post-faisant-l-apologie-de-la-shoah-capture-d-ecran

Un militant du GUD (organisation étudiante d’extrême-droite) a été placé en garde à vue jeudi à Lyon après avoir posté sur Twitter et Facebook des images faisant l’apologie de la Shoah. «Un groupuscule d’extrême-droite a publié sur son site internet et son compte « Twitter » un document de haine, d’apologie de la Shoah et de crimes contre l’humanité. A ma demande, le préfet de la région Rhône-Alpes a saisi le procureur de la République à Lyon», a annoncé le ministre de l’Intérieur dans un communiqué.

Cet homme, connu comme étant un membre du Gud à Lyon, «a été interpellé et placé en garde à vue le temps de l’enquête», ouverte par le parquet pour «apologie de crime contre l’humanité».

Bernard Cazeneuve a «demandé à tous les préfets de systématiquement porter plainte au titre de l’article 40 du code de procédure pénale pour tout propos ou tout acte raciste ou antisémite».

Le compte Twitter du Gud Lyon avait posté mardi une affiche parodiant une publicité du soda Oasis, sur laquelle on pouvait lire: «Shoasis ananas», avec les mentions «Arbeit macht frei», «Teneur garantie: six millions», «Au Zyklon B» et «Sans goyim». Avec le message: «Joyeux anniversaire! #70 ans de Business, ça commence à faire #Auschwitz».

Le ministre de l’Intérieur participe jeudi soir à un dîner du Crif Rhône-Alpes dans le Rhône, à La Tour Salvagny.

Le Progrès