Fachosphère : déferlement de tweets racistes après la mort d’un ressortissant chinois, Liu Shaoyo


Selon la version de la famille, Liu Shaoyo découpait du poisson dans sa cuisine, une paire de ciseaux à la main, lorsque des voisins ont appelé la police aux alentours de 20 heures pour signaler une «altercation familiale». «Ils disent avoir entendu des cris d’enfant, mais personne n’a crié dans l’appartement», explique l’avocat des proches Calvin Job.

Selon leur version, la BAC est intervenue au domicile du quinquagénaire. Ils auraient frappé à la porte sans s’annoncer. «L’homme s’est alors placé derrière la porte, il ne savait pas qu’il avait affaire à la police», poursuit l’avocat. Les policiers seraient alors entrés de force, puis auraient tiré à une reprise sans sommation sur le père de famille, sa paire de ciseaux à la main.

Libération

7 réflexions sur “Fachosphère : déferlement de tweets racistes après la mort d’un ressortissant chinois, Liu Shaoyo

  1. Cette police fait peur. Ses crimes ne sont pas fait pour arranger la sécurité, lorsque la police n’inspire plus la confiance, la sécurité, on évite d’avoir à faire à elle et c’est la délinquance qui y gagne.
    Les racistes se réjouissent que soient liquidés des métèques.
    Sans connaître les tenants et les aboutissants ils tentent de faire croire qu’ils s’insurgent contre des méfaits, mais il n’en est rien.
    Ils se fichent des méfaits, ce qui leur importe est d’incriminer les métèques.

    J'aime

  2. La communauté asiatique existerait, tandis que la communauté blanche n’existe pas.
    Il n’y a que les fachos qui ont compris cette bizarrerie.
    La société est structurée avec des notions raciales mais il ne faut pas le dire.
    Quand une personne blanche dit nous les blancs, elle est estampillée facho.
    Si la personne qui le dit est elle meme noire, asiatique ou autre, elle est estampillée communautariste.
    Et pourtant dire la communauté noire implique de dire la communauté blanche.
    Lorsque l’on est républicain, on dit les communautés (comprendre exotiques) ça veut dire pareil mais ça fait républicain.

    J'aime

  3. Le journaliste Bruno Renoul tweete une citation de Benoit Hamon.
    Je cite la référence car ce journaliste semble avoir basculé dans le militantisme ou une certaine non neutralité.
    Bref. Mon propos n’est pas là, mais il est plutôt dans la continuité de ce que je disais plus haut celui d’évoquer la sémantique.
    Je reviens à mes moutons donc. Citer un exemple, le propos du journaliste ou de Benoit Hamon.
    « Hamon appelle les musulmans de France à cesser le déni sur le caractère islamique du terrorisme. »
    Cette phrase dit le terrorisme islamique est un terrorisme islamique. C’est une phrase absurde.
    Mais elle dit aussi autre chose.
    Dire la nature islamique du terrorisme. c’est aussi absurde que de parler de marque républicaine du fascisme en évoquant les fachos.
    C’est aussi absurde que de dire la pédophilie catholique plutôt que de dire la pédophile dans l’Eglise.
    Le déni du caractère islamique du terrorisme,
    Ca dit aussi que les musulmans sont dans le déni mais que dans un meme temps dénoncer le terrorisme est vain puisqu’il est islamique.
    Il existe des français communautaristes, mais il existe aussi des personnes chez des politiques ou des journalistes qui veulent communautariser, l’éthique professionnelle l’interdit mais elles le font de façon de façon détournée.
    On parle toujours des travers des lambdas mais il faut aussi évoquer ceux qui sont sensés décrypter la société et qui parlent des lambdas,

    J'aime

    • Journaliste X ou Y. Propos X ou Y. J’ai cité un propos au hasard.
      Les journalistes s’expriment à titre personnel, à titre professionnel et amalgament les deux. Résultat on ne sait plus si ce sont eux qui s’expriment à titre personnel ou ce sont des professionnels.
      Résultat on ne sait plus si ils disent vrai ou faux. Si ils rapportent toutes les données, le contexte, si ils ne travestissent pas.
      Comment ensuite ne pas douter de cette profession et de ce qu’elle rapporte.
      Son statut de journaliste on le laisse à la rédaction.
      Et inversement lorsque l’on s’exprime à titre professionnel on ne fait pas mention de ses penchants.
      Lorsque l’on s’exprime à titre personnel on est plus un journaliste on devient un citoyen, on peut etre encarté à droite ou à gauche, etre un militant, on peut obscurcir, confondre, mentir…….
      Et inversement.
      Il devrait etre interdit aux journalistes d’utiliser leur titre qui à sens bien défini lorsqu’ils s’expriment à titre personnel. Nombre de journalistes ne font plus de journalisme mais font du militantisme, c’est prendre en otage la profession, la décrédibiliser.

      J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s