Italie. Un prêtre qualifie les séismes de «punition divine» en raison des unions homosexuelles

La terre tremble en Italie et c’est, pour un prêtre italien, les conséquences d’une « punition divine » après la création d’un statut d’union civile pour les couples de même sexe. Des déclarations réfutées par le Vatican.

p-giovanni-cavalcoli-c2a9-arpatotyn-youtube.jpg

Le prêtre italien avait qualifié les récents tremblements de terre survenus en Italie de «punition divine» liée aux unions homosexuelles : il s’est attiré les foudres du Vatican jugeant ses déclarations offensantes pour croyants et athées.

Les médias italiens ont précisé samedi que le père Giovanni Cavalcoli, vieux théologien d’une faculté, connu pour ses positions extrêmes, s’était exprimé dimanche 30 octobre, jour du puissant séisme de 6,5 qui a frappé la région centrale de l’Ombrie.

Une « vision païenne » 

Les secousses sismiques constituent une « punition divine » pour « l’offense à la famille et à la dignité du mariage, en particulier à travers les unions civiles », a-t-il déclaré sur « Radio Maria », qui a dû quelques jours plus tard prendre ses distances avec le prêtre.

Le Vatican a réagi vendredi soir de manière particulièrement cinglante, en jugeant que la notion d’un Dieu vengeur était « une vision païenne » remontant « à l’ère pré-chrétienne ».

Les propos du prêtre sont « offensants pour les croyants et scandaleux pour les non-croyants », a fustigé l’archevêque italien Angelo Becciu, numéro deux de la Secrétarie d’État du Vatican (plus important « ministère » assistant le pape), selon des propos rapportés dans les médias.

« Qu’ils révisent leur catéchisme »

Demandant « pardon » aux victimes des tremblements de terre, il a rappelé qu’ils avaient « la solidarité et le soutien » du pape François.

Pas de quoi ébranler le père dans ses convictions : il a répété dans la foulée au micro d’une autre radio que les tremblements de terre était bien provoqués par « les pêchés de l’Homme ». « Le Vatican ? Qu’ils révisent leur catéchisme ! ». 

L’Italie, dernier grand pays d’Europe occidentale qui n’accordait aucun statut aux couples de même sexe – avec une forte opposition de l’Église catholique – a opté fin juillet pour l’union civile, distincte du mariage.

Ouest France

Très alcoolisé, l’abbé Xavier Herman montre son sexe aux passants

2137985610_B979293030Z.1_20160726070640_000_GBP79PHR0.2-0

Un abbé s’est illustré de bien triste manière ce 21 juillet, à Seilles (Andenne), lors des festivités pour la fête nationale. Très alcoolisé, l’abbé a montré ses parties intimes en pleine rue. Il a été interpellé par les forces de l’ordre et s’est réveillé ce vendredi au commissariat…

Ce jeudi soir, on célébrait la fête nationale à Seilles (Andenne), sur la place Joseph Wauters. L’ambiance était bon enfant, et le monde au rendez-vous pour le feu d’artifice. Selon la police, la manifestation festive s’est d’ailleurs bien déroulée.

Visiblement bien éméché, le curé de Seilles, l’abbé Xavier Herman, s’est retrouvé, un peu avant minuit, à exhiber ses parties intimes en pleine place publique. BelgiqueUne attitude aussi incroyable qu’indigne d’un ecclésiastique, surtout dans une manifestation familiale.

Du côté du parquet de Namur, on confirme l’information. «  Je n’ai pas le détail des faits  », précise le substitut de garde Nicolas Beaudoin. «  Mais on parle bien d’un fait d’exhibitionnisme où la personne a montré ses attributs virils à une foule. La personne en question était sous l’influence de l’alcool.  »

En voyant la scène, les forces de police ont décidé d’interpeller l’abbé, pour le placer en cellule de dégrisement.

La Meuse

Propos chocs d’un prêtre flamand: « Mahomet était un voleur, un meurtrier et un violeur »

Un prêtre flamand de Kortemark (Flandre occidentale) a tenu des propos polémiques sur le prophète Mahomet et l’islam lors d’une célébration religieuse devant des enfants de sixième primaire. Si les parents se disent choqués, Germain Dochy (77 ans) ne voit pas où est le problème. « N’ai-je plus le droit de dire la vérité? », s’interroge -t-il.

media_xll_8616691

Alors que les élèves de l’Ecole communale « De Kreke », âgés de 11 et 12, répétaient une dernière fois pour leur célébration de la Confirmation, le pasteur a dit tout le bien qu’il pensait de l’islam et de son prophète Mahomet. « Mahomet était un voleur, un meurtrier et un violeur. Il avait 45 femmes, dont la plus jeune avait 9 ans. Et en réalité, l’islam n’est pas une religion », a-t-il lancé.

Les parents, mis au courant par leurs enfants, et l’école se disent choqués par ces propos. L’institutrice qui a été témoin des paroles a fait part de son indignation à la direction de l’établissement.

« Mahomet menait une vie de débauche »

Actif depuis 52 ans en tant que prêtre, Dochy ne retire rien de ce qu’il a dit. « J’ai raconté aux enfants que Mahomet n’était pas un prophète. Pour l’islam peut-être, mais pas pour nous », renchérit-il dans le « Krant van West-Vlaanderen ». « Mahomet a mené une vie de débauche et a fait plusieurs guerres. (…) Et puis, il y a l’islam, qui se comporte comme une religion mais qui est en réalité une anti-religion« , prolonge-t-il.

Le diocèse de Bruges est au courant de l’affaire et a contacté le prêtre. « Dochy nous a dit qu’il regrettait ses propos et qu’il s’excusait s’il avait pu offenser quelqu’un », a réagi le porte-parole.

7sur7

Un prêtre flambeur perd au jeu 500 000 $, une somme destinée aux réfugiés

La police canadienne enquête sur un prêtre ayant avoué avoir perdu un demi-million de dollars canadiens, environ 340 000 d’euros, dans des jeux de hasard. Dommage, cet argent devait servir à l’accueil des demandeurs d’asile.

56fd58e6c46188415b8b456f

Il est difficile d’être irréprochable, même pour un prêtre. Amer Saka, le prêtre de l’église de Saint-Joseph Chaldean à London, une ville du Sud-Ouest du Canada, dirigeait un groupe de bénévoles chargé de collecter des fonds pour accueillir des demandeurs d’asile irakiens. Mais un jour, il n’a pas pu résister… et a pioché dans la caisse et tout perdu dans les jeux de hasard.

RT