58% des français estiment que le FN est un danger pour la démocratie

Selon le baromètre annuel Kantar Sofres, la perception du Front national et de sa présidente par les Français est toujours majoritairement négative.

Ainsi, selon cette étude, 58% des personnes interrogées estiment que le FN représente « un danger pour la démocratie en France » et 36% pensent l’inverse. Ce chiffre est en hausse constante depuis 2013 après une décennie de lente décrue: il y a quatre ans, 47% des personnes interrogées jugeaient le FN dangereux.

Cette inquiétude est plus marquée chez les femmes (62 %), chez les personnes âgées de plus de 65 ans (63%), chez les cadres (69%) et professions intermédiaires (63%) et chez les diplômés de l’université (68%).

De plus, malgré la stratégie de « dédiabolisation » portée par Marine Le Pen pour tenter de lisser l’image de son parti, 49% des Français continuent à voir en elle la représentante d’une « extrême droite nationaliste et xénophobe« .

France Soir

Colonisation et crimes contre l’humanité : une majorité des Français partagent la position d’Emmanuel Macron

emmanuel-macron-le-14-fevrier-2017-a-notre-dame-d-alger_5801149

Dans un sondage exclusif commandé par TSA auprès de l’un des principaux instituts de sondage français, l’Ifop, 51% des Français affirment être d’accord avec les déclarations de Macron sur le fait que « la colonisation est un crime contre l’humanité ». Tandis que 52% des Français interrogés estiment que « le gouvernement français devrait présenter des excuses officielles pour les meurtres et exactions commis durant la colonisation ».

« J’ai toujours condamné la colonisation comme un acte de barbarie. La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime contre l’humanité », déclarait Macron lors d’un entretien accordé à Echourouk News.

TSA Algérie

La menace terroriste première préoccupation des Français à 46 %, chômage (40 %), l’immigration (35 %)

Le terrorisme devance le chômage et l’immigration parmi les premiers sujets de préoccupation des personnes interrogées par Elabe pour « Les Echos ».

plan_vigipiratejpg.jpg

Près de quatre mois après les derniers attentats, la perception qu’ont les Français de la menace terroriste est toujours aussi aiguë. Près d’un sur deux (46 %) la considèrent comme étant l’un des défis les plus importants auquel le pays se trouve confronté, selon un sondage Elabe réalisé pour « Les Echos », Radio classique et l’Institut Montaigne. Même s’ils restent un sujet de préoccupation importante, le niveau du chômage (40 %) et celui de l’immigration (35 %) arrivent derrière.
Les Echos

56% des Français estiment que les politiques parlent trop de l’islam

manuel-valls-nicolas-sarkozy-et-marine-le-pen

Selon un sondage de l’Institut français d’opinion publique (Ifop) commandé par le collectif « Vivre Ensemble », lancé par l’entrepreneur franco-algérien Mohamed Skander, les questions relatives à l’Islam occupent trop de place dans le débat public en France. TSA diffuse les principaux enseignements de cette enquête.

Des polémiques stériles

Une majorité de Français estiment que les politiques de leur pays parlent « trop » des questions relatives à l’Islam en France (56%). Un chiffre qui révèle une saturation causée par les nombreuses polémiques.

À titre d’exemple, 70% des Français estiment que les politiques ont trop parlé de la polémique des « Gaulois » ; 69% ont le même avis au sujet de la question du « burkini ». Idem pour la polémique de la Marianne, soulevée par le Premier ministre français, Manuel Valls, avec 51% des Français estimant que les politiques ont trop parlé de ce sujet.

Les hommes politiques français en font « trop » sur l’Islam

Parmi les personnalités politiques ayant trop exploité ces questions, l’on retrouve Nicolas Sarkozy, avec 65% des Français affirmant qu’il a trop parlé d’Islam. On retrouve cette tendance (52%) au sein-même des sympathisants de son parti, « Les Républicains ». Marine Le Pen, présidente parti d’extrême-droite du Front national, obtient un score sensiblement similaire : 66%.

Par ailleurs, preuve que l’Islam ne figure pas parmi les priorités des Français, selon les initiateurs du sondage, seuls 9% des électeurs déclarent que les questions relatives à l’Islam constitueront un des deux facteurs déterminant leur vote à la prochaine élection présidentielle de 2017.

Stigmatisation des musulmans

Par ailleurs, l’un des enseignements majeurs de cette étude est lié à la perception des citoyens Français de confession musulmane par le reste de la population. Ainsi, les polémiques récentes autour de cette religion pourraient créer un sentiment de stigmatisation chez les ressortissants musulmans en France, estiment une grande majorité des sondés (81%).

Enfin, l’Ifop révèle que 80% de ceux qui côtoient des musulmans, pensent que l’on parle trop d’Islam. À l’inverse, ceux qui n’ont pas de contact avec des personnes de confession musulmane estiment le contraire.

L’intégralité du sondage, réalisé auprès d’un échantillon de 2.000 personnes, représentatif de la population française, est a consulté ici.

TSA

86% des Français et 56% des sympathisants FN espèrent la victoire d’Hillary Clinton

trump-clinton

Les Français sont 64% à s’intéresser à l’élection présidentielle américaine et 86% à souhaiter la victoire de la démocrate Hillary Clinton, selon un sondage Odoxa publié dans Le Parisien ce dimanche 2. 86% des Français espèrent que l’ex-première dame américaine emportera la présidentielle, ils ne sont que 11% à souhaiter la victoire du républicain Donald Trump, pour 3% de sans opinion.

Hillary Clinton est en tête quel que soit l’appartenance politique des sondés. Dans les partis parlementaires, ils ne sont que 4% à gauche et 11% à droite à soutenir le candidat républicain.

Marine Le Pen a annoncé qu’elle votera Trump si elle était américaine, son électorat ne la suit pas puisque 56% des sympathisants du FN sont favorables à Clinton et 39% à Trump.

Les Français jugent Hillary Clinton expérimentée et proche des élites (81%), compétente 80% et lui trouvent la stature d’une présidente à 75%. Ils estiment que Donald Trump est agressif (82%), raciste (80%) et dangereux (78%).

94% des Français pensent enfin que Barack Obama est un bon président, contre 8% qui croient qu’il est mauvais. Un résultat inchangé depuis un sondage sur le même sujet il y a trois ans.

France Soir