Rugby : «Retourne manger des bananes», un joueur noir victime d’insultes racistes sur le terrain

C’était dimanche dernier lors d’un match de rugby amateur de série entre le Stade Bordelais-ASPTT et Cazaux. Un joueur du club bordelais a été visé par des insultes racistes. Ses coéquipiers ont décidé d’arrêter de jouer.

a78r2042-630x0-630x0

Des insultes racistes ont stoppé un match de rugby amateur dimanche dernier entre le Stade Bordelais-ASPTT et Cazaux. La rencontre s’est déroulée à La Teste-de-Buch dans le cadre des séries territoriales Côte d’Argent. Un deuxième ligne du club bordelais, qui est noir, a été visé par des propos racistes venant d’un joueur puis du public. « Retourne manger des bananes » lui aurait dit un joueur de Cazaux, repris ensuite par certains supporters.

Ses coéquipiers ont pris la décision d’arrêter la rencontre. Le responsable du Stade Bordelais-ASPTT, Jean-François Dudon, parle d’actes intolérables. Pour le président du comité Côte d’Argent, André Coup, on ne peut pas laisser passer ça.

De son côté, le joueur visé par les insultes racistes a déposé une main courante à la fin du match.

France Bleu

«Belhanda n’est plus trop un joueur de foot, il prie beaucoup», Younes Belhanda ulcéré par les propos de RMC

Lors d’une interview accordée à l’Equipe, Younes Belhanda est revenu sur des propos polémiques qu’un journaliste de RMC a tenus concernant sa pratique religieuse. L’international marocain a dû attendre presque trois mois avant de réagir. Les détails.

Au mois d’août dernier, le journaliste Daniel Riolo avait déclaré sur les ondes de RMC que Nice a fait une « grosse erreur » en recrutant Younes Belhanda. « Belhanda n’est plus trop un joueur de foot. Il a un peu vrillé. Je ne sais pas si c’est encore un joueur de foot. Bref, il prie beaucoup quoi. Il est parti dans un autre monde », a lancé le journaliste.

Pour répondre, le Lion de l’Atlas a saisi l’occasion de l’entretien accrodé à l’Equipe pour éclaircir les choses. « C’est petit. Pourquoi parler de ça alors que je suis footballeur ? », demande Belhanda, avant de poursuivre: « Je suis musulman. Quel est le rapport ? Je suis quoi ? Terroriste ? Je suis musulman, je pratique l’islam, quel est le rapport ? »

Sport

Le gymnaste britannique Louis Smith suspendu 2 mois pour s’être moqué de l’islam

Le médaillé d’argent au JO de Rio a été suspendu deux mois par la Fédération britannique de gymnastique pour une vidéo dans laquelle il se moque de l’islam.

Le-gymnaste-britannique-Louis-Smith-suspendu-deux-mois-pour-s-etre-moque-de-l-islam.jpg

Le Britannique Louis Smith, récent médaillé d’argent aux Jeux Olympiques de Rio, a été suspendu deux mois par la Fédération britannique de gymnastique pour une vidéo qui moquait l’islam, a annoncé l’organisme mardi. Dans une vidéo mise en ligne sur Internet en octobre, Louis Smith, âgé de 27 ans, et un ancien gymnaste Luke Carson sont filmés, hilares, en train de crier « Allah Akbar » en faisant semblant de prier. « Il est regrettable après un été historique en terme d’accomplissements que la Fédération se trouve dans une position difficile alors que deux de ses têtes d’affiche contreviennent à ses règles de bonne conduite », a réagi la directrice de la Fédération Jane Allen.

Les Championnats de Grande-Bretagne lui échappent.  « Les deux individus ont montré des remords après l’incident. Nous espérons qu’ils pourront utiliser leur notoriété afin d’avoir un impact positif sur le sport », a-t-elle ajouté. Louis Smith ne devrait pas manquer de compétition majeure. Il ne pourra toutefois pas participer aux Championnats de Grande-Bretagne par équipes en décembre. Louis Smith s’était depuis excusé pour son comportement.

Il visite une mosquée pour se repentir. Il avait notamment visité une mosquée plutôt que de prendre part à la parade de l’équipe olympique britannique dans les rues de Londres en octobre. « Les gens étaient si compréhensifs et accueillants. Nous avons discuté de mes actes et ils m’ont montré le vrai message de leur religion de paix », avait expliqué le gymnaste après sa visite. Carson n’a quant à lui reçu qu’une réprimande de la part de la Fédération.

Violences à Marseille pendant l’Euro : prison ferme pour 2 hooligans russes

Deux supporters russes de 29 et 35 ans ont été condamnés vendredi en appel à des peines de 15 et 18 mois de prison pour leur participation aux violences commises en marge du match Angleterre-Russie de l’Euro 2016 de football, en juin dernier.

bagarre-entre-supporters-russes-et-anglais-a-marseille-euro-2016_6e0aaec8740c0fa37d20ef14f70c76b9

Les deux hommes avaient été jugés en comparution immédiate le 16 juin et condamnés respectivement à 18 et 24 mois de prison en première instance.

Ils avaient été interpellés à Mandelieu (Alpes-Maritimes) avec une quarantaine de supporters russes voyageant en bus.

Violents affrontements

Ils apparaissaient sur des vidéos tournées lors des violents affrontements sur le Vieux-Port de Marseille survenus en marge du match Angleterre-Russie du 11 juin, qui avaient fait 35 blessés, dont deux graves, en majorité britanniques.

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a également confirmé une interdiction de territoire de deux ans à l’encontre des deux hommes.

Ouest France

«Une femme qui sort avec un Noir, ça me rend malade» le nouveau dérapage raciste de Berlusconi sur Balotelli

Mario Balotelli a été la cible de propos nauséabonds de la part de l’ancien dirigeant de l’AC Milan.

Capture d’écran 2016-10-12 à 17.14.14.png

Et une polémique de plus pour Silvio Berlusconi. Une nouvelle fois pour des propos déplacés concernant Mario Balotelli. Celui qui n’avait pas hésité, début 2013, à assurer que Benito Mussolini avait fait « beaucoup de bonnes choses », n’en est pas en effet à son coup d’essai au sujet de son ancien joueur.

Il y a quelques mois, le dirigeant emblématique de l’AC Milan s’en était ainsi pris à la couleur de peau de l’international italien. « Nous avons un riche vivier de talents, avec Ménez et Mario Balotelli, qui est italien, même s’il a passé trop de temps sous le soleil », avait-il lâché au micro de Sky Sports. Des propos qui rappelaient ceux tenus par l’ancien président du Conseil italien qui avait décrit Barack Obama comme un « beau jeune homme bronzé » à la télévision italienne.

Cette fois, les propos prêtant à polémique ont certes été tenus dans une discussion informelle avec plusieurs interlocutrices, dont l’ancienne playmate dominicaine Marysthelle Polanco qui a filmé la scène et remis les images à la justice italienne dans le cadre de l’affaire « Ruby », mais prêtent tout autant à polémique.

Evoquant la relation entre Mario Balotelli et l’actrice italienne Raffaela Fico, Silvio Belusconi s’est en effet de nouveau lâché, déclarant, selon le quotidien Il Fatto Quotidiano, « Je vous le dis, une femme qui sort avec un Noir, ça me rend malade. »De quoi créer le trouble chez son interlocutrice. « Mais je suis noire, moi aussi », lui aurait-elle ainsi fait remarquer. « Non toi, c’est différent, tu as juste la peau tannée », aurait-il alors répondu. Puant jusqu’au bout.

Sport

Palestine: des eurodéputés demandent à faire bannir les clubs israéliens issus des colonies

Soixante-six eurodéputés ont écrit vendredi au président de la Fifa, Gianni Infantino, pour lui demander de faire bannir de la Fédération israélienne de football les clubs implantés dans les colonies de Cisjordanie occupée.

israel.jpg

« Nous vous sommons d’agir en conformité avec les statuts de la Fifa, le droit international, les précédents existants et les engagements de la Fifa en matière de droits de l’homme », peut-on lire, dans une copie de la lettre communiquée à la presse.

« Dès lors la Fifa devrait ordonner que les clubs des colonies soient tous relocalisés à l’intérieur des frontières d’Israël reconnues internationalement ou qu’ils soient exclus de la Fédération israélienne de football », ajoutent-ils en précisant qu’« il y a au moins cinq clubs israéliens dans les colonies de Cisjordanie qui jouent dans le Championnat d’Israël ».

Des Français parmi les signataires

Le courrier, dont l’Ecossais Alyn Smith (SNP, parti national écossais) est à l’initiative, est signé par 65 autres élus du Parlement européen, de gauche et de droite. Parmi eux les Français Edouard Martin (socialiste), Yannick Jadot (vert), l’Espagnol Santiago Fisas Ayxela (conservateurs), ou encore la Belge Hilde Vautmans (libéraux).

« Je ne demande pas à la Fifa de suspendre Israël, nous souhaitons juste qu’elle fasse appliquer les règles », estime Alyn Smith, cité dans un communiqué.

« Permettre à Israël d’utiliser le football comme instrument d’expansion territoriale en Cisjordanie revient à politiser le football, et ce n’est pas acceptable », poursuit l’indépendantiste écossais.

Les députés européens font valoir qu’« exclure ou relocaliser ces quelques clubs (évoluant en 3e et 4e division, ndlr) ne va pas nuire au football en Israël. Au contraire cela va sécuriser la position d’Israël à la Fifa ».

L’exemple de la Crimée

Les clubs concernés sont Maalé Adoumim et Givat Zeev, près de Jérusalem, Kiryat Arba, près de Hébron (sud de la Cisjordanie), Ariel (nord) et Bikat Hayarden, dans la vallée du Jourdain.

En 2014, après l’annexion de la Crimée par la Russie, l’UEFA, instance suprême du football européen, avait empêché que les clubs de la péninsule prennent part au Championnat russe, rappellent les élus.

« Il n’y a aucune raison de faire preuve de plus d’indulgence à l’égard des clubs des colonies israéliennes », soulignent-ils.

Les colonies, construites sur des terres occupées par Israël depuis 1967, sont illégales au regard du droit international.

Ouest France