Hongrie : un ex néo-nazi décide de faire son Alya après avoir découvert qu’il était Juif

AMERICAN HISTORY X

Warner Bros

Il fut un leader d’un parti d’extrême droite hongrois et, aujourd’hui, il envisage de déménager en Israël après avoir découvert son héritage juif. Csanad Szegedi, 34 ans, ancien chef du parti Jobbik qui a été précédemment accusé du néo-nazisme, se prépare à faire son Alya quatre ans après avoir quitté le parti nationaliste quand il a découvert ses racines juives quand il a appris que sa grand mère était une survivante de la Shoah.

Szegedi qui était connu pour ses positions extrémistes et ses déclarations antisémites, a aidé à fonder la Garde hongroise, qui portait des uniformes noirs qui rappellent le parti pro-nazi avec des Croix fléchées notoires qui ont régné brièvement en Hongrie pendant la Seconde Guerre mondiale où des centaines de milliers des Juifs ont été envoyés dans les chambres à gaz.

En 2012, il a décrit comment il fut ” choqué ” d’apprendre l’origine de sa grand-mère et son héritage juif, ajoutant : ” Tout d’abord parce que j’ai réalisé que la Shoah est vraiment arrivée “.

Rapidement, Szegedi a rejeté son passé d’extrême droite et a embrassé le judaïsme, y compris en prenant un nom hébreu Dovid, il a régulièrement assisté aux prières à la synagogue, mangé de la nourriture casher et a fait sa circoncision. Aujourd’hui, il est en train de planifier le déplacement de toute sa famille en Israel.

Alya Express

Israël : les «soldats» juifs pratiquants seront désormais exemptés des tâches mixtes

Après des années de polémique et de lobbying, les haredi, les juifs ultra orthodoxes, ont remporté la bataille de la mixité : ils ne seront désormais plus contraints de côtoyer des femmes ou d’obéir aux injonctions des femmes soldats.

act0813-soldat-haredi

Etre de garde avec une femme, être dans le même véhicule qu’une sœur d’arme ou encore lui obéir… autant de choses que les juifs pratiquants ne seront désormais plus obligés de faire grâce au «Nouvel Arrêté pour le service commun», mis en place pour «réguler les problématiques du quotidien» par le chef d’Etat major Gadi Eisenkot.

Cette nouvelle initiative de Tsahal intervient après une série d’incidents au cours desquels des juifs ultra-orthodoxes ont manifesté leur hostilité envers la gent féminine. Récemment, des haredi se sont ainsi insurgés contre des performances musicales conduites par des femmes, se levant et quittant la salle alors qu’elles chantaient.

Les frictions concernant l’intégration des femmes dans les rangs de Tsahal sont courantes et la question du chant des femmes en public, proscrit pour les adeptes d’un judaïsme strict, a souvent été au cœur de polémiques.

En 2011, un rabbin du nom d’Elyakim Levanon avait ainsi défrayé la chronique après avoir affirmé que si les « soldats » de sexe masculin étaient forcés de s’asseoir à des cérémonies pendant lesquelles des femmes chantaient seules sur scène, les rabbins instruiraient aux soldats de quitter la salle «même s’il y a un peloton d’exécution à l’extérieur».

RT

Israël : étudier le judaïsme est plus important que les maths pour le ministre de l’Education

Naftali Bennett a déclaré qu’étudier le judaïsme était plus important que de s’intéresser aux mathématiques et à la science, après que le gouvernement a renoncé à une loi promulguant une éducation plus généraliste des enfants juifs orthodoxes.

1065764645

«Etudier le judaïsme et exceller dans ce sujet est plus important à mes yeux que les mathématiques et les sciences», a affirmé Naftali Bennett.

«Nous sommes juifs», a-t-il affirmé, ajoutant : «Mais il n’est pas suffisant d’être le pays de la start-up. Nous devons aussi être le pays de la Torah.»

RT

Cisjordanie: israël a refusé l’entrée aux palestiniens de retour du Hajj à cause du Shabbat

Quelques 200 pèlerins musulmans de retour de leur pèlerinage à La Mecque, en Arabie Saoudite, sont restés coincés vendredi au poste-frontière d’Allenby, entre la Cisjordanie et la Jordanie.

le-pont-allenby-credit-wikimedia-commons-635x357

La radio publique israélienne a annoncé que les pèlerins ont dû retourner en Jordanie à cause d’une querelle sur les horaires de travail entre le ministère israélien de l’Intérieur et son Autorité des douanes, de la population et de l’immigration (PIBA).

La radio a déclaré qu’il y avait 250 pèlerins, et pas 200, qui s’étaient vus refuser le passage de la frontière. Ce poste-frontière est le point de passage entrant et sortant principal des Palestiniens de Cisjordanie

Il a été dit aux pèlerins que le moment de leur passage à la frontière était trop proche de l’heure du début du Shabbat, pendant lequel le fonctionnaires ne travaillent pas.

Ils ont été renvoyés à Amman, où ils ont passé les 24 heures suivantes dans un hôtel payé par une ONG, puis sont rentrés en Israël samedi soir. La radio n’a pas cité le nom de l’ONG.

Le vice-ministre à la Coopération régionale, Ayoub Kara, a été impliqué depuis Washington, où il était en visite officielle, pour tenter de résoudre la situation, a annoncé la radio publique israélienne.

TOI

Pas autant médiatisés, mais il y a aussi des terroristes juifs et chrétiens

robertlewisdear1.jpg quality=65&strip=all&strip=all

Il n’y a pas que les musulmans extrémistes de Daesh ou d’Al Qaida qui sont capables de pénétrer dans un bâtiment avec un fusil d’assaut et de tirer sur tout ce qui bouge !

Si nous nous sommes tous révoltés contre la barbarie de ces musulmans qui ont fini par perdre toute humanité. Que dire des juifs ultra-orthodoxes qui haïssent la modernité, imposent aux femmes des habits « décents » (même celles qui pénètrent dans leurs quartiers), et dont un des membres a par exemple agressé six personnes au couteau lors de la gay pride à Jérusalem au mois d’août dernier, tandis que d’autres tuaient le même mois un bébé palestinien dans une attaque au cocktail molotov menée contre une maison… Et ce ne sont là que quelques exemples de leurs méfaits quotidiens.

Et on pourrait objecter qu’au moins, on ne voit pas ce genre de dérives chez les chrétiens qui, eux, ont su adapter leur lecture de l’Evangile, depuis la période de l’Inquisition. C’est aller un peu vite en besogne.

C’est oublier par exemple la drame survenu vendredi aux Etats-Unis, dans l’état du Colorado, où un intégriste religieux a pénétré dans un centre de planning familial armé d’un fusil d’assaut et a tiré sur tout ce qu’il a pu trouver. Tuant au passage un jeune policier qui montait la garde, ainsi que deux autres personnes.

Au moment de son arrestation, il a déclaré aux policiers : « Plus jamais de bébés démembrés« , confirmant ainsi son appartenance aux mouvements anti-avortements américains, des intégristes religieux proches de l’extrême droite. Lesquels attaquent régulièrement les centres de planning familial où se déroulent des avortements, n’hésitant pas à assassiner les médecins ou le personnel soignant pour leur faire peur et les dissuader de continuer à pratiquer.

Et s’il n’est pas question de critiquer les religions d’une façon générale, force est de reconnaitre que comme pour tout, l’excès nuit…

Zinfos