Palestine occupée : un jeune palestinien tué par Tsahal

Un Palestinien a été tué aujourd’hui dans la bande de Gaza par Tsahal le long de la barrière de sécurité qui sépare hermétiquement ce territoire palestinien d’Israël, a indiqué le ministère de la Santé à Gaza.

615085-soldat-tsahal-stationne-frontiere-entre

« Mohammed Abou Saada, 26 ans, est décédé après avoir été atteint à la poitrine par des balles tirées par tsahal  à l’est du camp (de réfugiés) d’al-Bureij », a précisé le ministère dans un communiqué.

Le Figaro

Tsahal effectue un premier exercice dans le ciel français

La coopération aérienne entre les deux pays s’effectue par le biais d’escadrons navals

image

Israël a organisé un exercice aérien conjoint avec la France sur l’île de Corse ces deux dernières semaines, a rapporté mercredi le quotidien Haaretz.

C’est la première fois que des pilotes israéliens rejoignent leurs homologues français dans l’espace aérien français.

L’exercice a porté sur les batailles aériennes, impliquant les avions israéliens F-15 et des rafales français.

Un certain nombre de spectateurs ont pris des photos des avions israéliens F-15 « Baz » ainsi que du Boeing 707 surnommé « Ram ».

I24

Israël: un ministre pour l’amnistie du «soldat» franco-israélien qui a exécuté un Palestinien

Jérusalem – Le ministre israélien de l’Education Naftali Bennett s’est déclaré dimanche en faveur de l’amnistie d’un soldat israélien qui exécuté un Palestinien à terre à Hébron en Cisjordanie occupée.

shooting

Ce soldat franco-israélien, Elor Azaria, est actuellement jugé par un tribunal militaire, sous l’accusation d’avoir achevé en mars d’une balle dans la tête Abdel Fattah al-Sharif alors que ce dernier gisait à terre, grièvement blessé et ne posant apparemment plus aucun danger.

La date du verdict n’a pas été fixée alors que le sort d’Elor Azaria divise profondément l’opinion israélienne entre ceux qui le défendent et ceux qui estiment qu’il doit rendre des comptes.

« Il ne faut pas que ce soldat passe une seule journée en prison. S’il est condamné, il doit immédiatement bénéficié d’une amnistie« , a affirmé à la radio militaire Naftali Bennett également chef du Foyer juif, un parti religieux nationaliste.

L’Express

Israël : les «soldats» juifs pratiquants seront désormais exemptés des tâches mixtes

Après des années de polémique et de lobbying, les haredi, les juifs ultra orthodoxes, ont remporté la bataille de la mixité : ils ne seront désormais plus contraints de côtoyer des femmes ou d’obéir aux injonctions des femmes soldats.

act0813-soldat-haredi

Etre de garde avec une femme, être dans le même véhicule qu’une sœur d’arme ou encore lui obéir… autant de choses que les juifs pratiquants ne seront désormais plus obligés de faire grâce au «Nouvel Arrêté pour le service commun», mis en place pour «réguler les problématiques du quotidien» par le chef d’Etat major Gadi Eisenkot.

Cette nouvelle initiative de Tsahal intervient après une série d’incidents au cours desquels des juifs ultra-orthodoxes ont manifesté leur hostilité envers la gent féminine. Récemment, des haredi se sont ainsi insurgés contre des performances musicales conduites par des femmes, se levant et quittant la salle alors qu’elles chantaient.

Les frictions concernant l’intégration des femmes dans les rangs de Tsahal sont courantes et la question du chant des femmes en public, proscrit pour les adeptes d’un judaïsme strict, a souvent été au cœur de polémiques.

En 2011, un rabbin du nom d’Elyakim Levanon avait ainsi défrayé la chronique après avoir affirmé que si les « soldats » de sexe masculin étaient forcés de s’asseoir à des cérémonies pendant lesquelles des femmes chantaient seules sur scène, les rabbins instruiraient aux soldats de quitter la salle «même s’il y a un peloton d’exécution à l’extérieur».

RT

Cisjordanie occupée : Tsahal tire sur une Palestinienne de 13 ans

Des gardes d’un poste de contrôle près de la colonie juive d’Alfei Menashe, en Cisjordanie, ont blessé une adolescente palestinienne car elle n’a pas obéi lorsqu’on lui a donné l’ordre de s’arrêter, annonce mercredi le service de presse du ministère israélien de la Défense.

Capture d’écran 2016-09-21 à 21.37.45.png

« Une Palestinienne de 13 ans marchait sur un passage fermé et portait un sac suspect », indique le communiqué.

« Des gardes lui ont ordonné de s’arrêter, ils ont fait un coup de semonce en l’air mails la fillette a continué de marcher. Suite à cela, ils lui ont tiré sur la jambe », selon le ministère israélien de la Défense.

Le journal israélien Haaretz a en outre ajouté que « lors de l’inspection, il n’y avait aucune arme ni explosifs dans le sac de la fillette ». Après l’incident, elle été hospitalisée.

Sputnik

Bethlehem : Un colon Israélien tue une fillette Palestinienne en lui fonçant dessus avec un véhicule

Capture d’écran 2016-09-12 à 02.03.44.png

Un général de Tsahal engagé pour sécuriser le Festival de Cannes

Un général réserviste de l’armée israélienne aurait été recruté par la mairie de Cannes pour renforcer le dispositif sécuritaire mis en place pendant la durée du Festival de Cannes, du 11 au 22 mai prochain.

Capture d’écran 2016-05-11 à 01.58.22.png

Pour faire face à la menace terroriste de Daesh et coordonner l’action des policiers municipaux, Nitzan Nuriel aurait été discrètement approché par David Lisnard, maire de Cannes. L’ancien chef du bureau de lutte contre le terrorisme en Israël a participé au mois d’avril à une simulation d’attaque terroriste au sein même du Palais des festivals et des congrès de Cannes, pour tester les capacités opérationnelles des équipes dont il aura la responsabilité.

Direct Matin

Washington condamne la comparaison de Tsahal aux nazis

Les Etats-Unis ont exprimé leur « profonde inquiétude » suite à une comparaison entre les soldats israéliens attaquant les lanceurs de pierres palestiniens et les nazis étouffant le soulèvement du ghetto de Varsovie, faite par l’ambassadeur de l’Autorité palestinienne à l’ONU.

627791-11-635x357.jpg

Le porte-parole du département d’Etat, Mark Toner, a fait ces commentaires en réponse à une conférence de presse du 27 avril de l’Ambassadeur Riyad Mansour.

« De toute évidence, nous condamnerons fortement toute remarque antisémite », a déclaré Toner, notant qu’il n’avait pas encore examiné les commentaires de Mansour, et se fondait sur son évaluation des remarques que lui avait lu un journaliste de JTA. « C’est extrêmement inquiétant ».

Mansour, qui a demandé cette conférence de presse pour discuter de l’action des Nations unies sur Israël et les Palestiniens, a attaqué des diplomates israéliens pour leurs qualifications des lanceurs de pierres comme étant des « terroristes ».

« Tous les colonisateurs, tous les occupants, y compris ceux qui ont supprimé l’Insurrection de Varsovie ont étiqueté ceux qui leur résistaient comme des terroristes », a-t-il dit.

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon, a rejeté la comparaison de Mansour purement et simplement, et a déclaré que les puissances mondiales devraient être dégoûtées par les allégations de l’émissaire palestinien.

 

Time Of Israel

Tair Kaminer, une jeune Israélienne emprisonnée pour refus de service militaire

Tair Kaminer tsahal prison palestine israel

Tair Kaminer est une jeune femme israélienne de 19 ans qui a déjà passé plusieurs mois en prison car elle refuse de faire son service militaire. 

Après le lycée, Tair Kaminer a passé plusieurs mois à Sdérot -ville frontalière de la bande de Gaza et cible régulière des roquettes du Hamas- pour faire du bénévolat avec les enfants. Elle raconte que leur peur et la violence dans laquelle ils grandissent lui ont fait réaliser à quel point la situation ne peut plus durer. Alors, quand l’heure de la conscription est arrivée, elle a refusé de servir. Pourtant, le service militaire est obligatoire en Israël.

Tair Kaminer a d’abord passé 28 jours en prison, soit la durée prévue pour ceux qui refusent de servir. La sentence est théoriquement reconductible jusqu’à ce qu’elle accepte, ou que l’armée ne la réforme. D’autres jeunes dans son cas ont passé plus de six mois derrière les barreaux. Rencontre avec la jeune fille à quelques heures de son retour au pénitencier.

Tu avais d’autres moyens de ne pas servir dans l’armée, pourquoi un choix aussi radical ?

Si tu ne veux pas faire ton service militaire, il y a plusieurs options: tu peux invoquer tes choix religieux, un déséquilibre mental, ou bien te faire reconnaître comme pacifiste ou objecteur de conscience, et l’armée possède une définition très extrême de ce dernier terme (Ndlr: Le processus pour que l’armée accepte de reconnaître ce statut dure plusieurs mois et il est souvent jugé arbitraire)… Aucune de ces options ne me convenait.

Ça n’aurait pas été honnête. Être objecteur de conscience, ça voudrait dire: “Je ne veux pas toucher d’armes mais j’admets plus ou moins la nécessité de l’armée et de son action.Moi, je veux pouvoir dire que je suis contre l’occupation israélienne en Palestine.

Cheek Magazine

Une sénatrice s’étonne d’une niche fiscale en faveur de Tsahal, elle est menacée de mort

ZBBz8fKi-QDa6s7cMo862qyP6TY

Faire un don à l’armée israélienne permettrait aux Français d’obtenir une réduction d’impôts… La sénatrice UDI-UC Nathalie Goulet a reçu des menaces de mort après s’être étonnée de cette possibilité offerte aux contribuables français qui font un don à l’armée israélienne, Tsahal, de bénéficier d’une réduction d’impôts de 60%, a-t-elle annoncé vendredi.

Des dons directs à Tsahal ne permettraient pas une réduction d’impôts. Ce sont plutôt des dons à des associations qui serviraient à financer des équipements individuels et de la nourriture pour les jeunes qui font leur service militaire, qui permettraient cette réduction fiscale.

Reste que Nathalie Goulet n’a pas eu de réponse du ministre, mais a reçu des menaces de mort anonymes sur les réseaux sociaux.

 –

Le Parisien