Caen : pour une cigarette, un homme tabassé par 2 russes devant chez lui

7777108285_hommes-battus

 

C’est un homme torse nu et effrayé que les gendarmes, appelés rue Basse à Caen (Calvados), découvrent dans la rue, dans la soirée du mardi 7 juin 2016. Celui-ci, à peine après avoir été déposé devant chez lui par un ami, est abordé par deux individus. L’un d’eux lui demande une cigarette et finit par lui proposer un joint. Sur ce, il reçoit un coup de poing en plein visage, avec pour toute parole : « Je t’enc… ! »L’autre l’empoigne par le col de son pull, tandis que son comparse continue à frapper. En arrachant son pull, la victime parvient à s’enfuir en courant, mais ses agresseurs le poursuivent.

Alexandre Michel, âgé de 23 ans et son comparse, âgé de 20 ans, d’origine Russe, ont été jugé en comparution immédiate par le Tribunal de grande instance de Caen le jeudi 9 juin 2016, pour violence en réunion. Son casier judiciaire est déjà bien chargé : Violence avec arme, violence conjugale, port d’arme, outrage, rébellion, consommation de stupéfiants.

Il écope de 12 mois de prison avec sursis et de 140h de travaux d’intérêt général. Il lui est interdit de fréquenter les bars et d’approcher la victime.

Alexandre Michel, quant à lui, s’en tire moins bien : 12 mois de prison, dont 3 mois ferme, assortis de 24 mois de mise à l’épreuve. S’y ajoute la révocation de son sursis de 6 mois. Il est de plus placé en mandat de dépôt.

Tendance Ouest

Un néerlandais arrêté avec 152 kilos de cannabis cachés dans des betteraves

Les douaniers de la brigade de surveillance du Perthus ont mis la main mercredi sur une cargaison d’herbe de cannabis dissimulée dans des sacs de légumes. 

x870x489_betteraves.jpg.pagespeed.ic.D5KGvAiy7C.jpg

Tout est parti d’un contrôle classique de routine. Mercredi dernier à la mi-journée, les douaniers interceptent un camion frigorifique au péage du Boulou. Le véhicule revient d’Espagne et il est immatriculé aux Pays-Bas.

La remorque contient 22 gros sacs de betteraves rouges destinées à la consommation animale. A l’aide d’une tige métallique, les agents les sondent un à un. Rien à signaler dans les premières rangées mais arrivés à la troisième ils rencontrent une résistance au milieu des légumes. Il s’agit d’un sachet plastique thermo-soudé bourré  de cannabis.

Le camion est alors vidé. Plusieurs dizaines d’autres sachets identiques sont découverts ainsi que trois sac de toile remplis d’herbe. Au total : 152,178 kilos de drogue.

Le chauffeur néerlandais âgé de 49 ans affirme qu’il ne savait pas qu’il transportait des substances illicites. Il a été remis aux policiers du SRPJ de Perpignan.

France Bleu

Voiture folle à Vitry-sur-Seine : un chauffeur polonais mis en examen

4006187lpw-4006297-article-jpg_3552995_660x281.jpg

Accusé d’avoir blessé cinq personnes après une sortie de route dans le centre-ville de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) dimanche soir, l’homme qui était au volant de la voiture a été mis en examen pour blessures involontaires aggravées, ce mercredi 18 mai. Cette information a été confirmée par des sources judiciaires.

L’homme, un Polonais de 25 ans résidant dans le Val-de-Marne, a également été placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de conduire tout type de véhicule, la remise du permis de conduire et l’obligation de rester sur le territoire français.

La berline a alors dévié de sa trajectoire et heurté au passage une femme de 40 ans, sa fille de 7 ans, gravement touchée à une jambe, et son fils de 4 ans. Deux soeurs de 18 et 22 ans, très grièvement blessées, se sont également retrouvées coincées sous le véhicule, qui a terminé sa course contre l’entrée d’une sandwicherie.

Le Point

Brexit : de plus en plus d’immigrés Français veulent acquérir la nationalité britannique

De plus en plus d’expatriés vivant au Royaume-Uni cherchent à en obtenir la citoyenneté afin d’éviter les désagréments liés à une éventuelle sortie de l’UE.

Capture d’écran 2016-05-16 à 23.16.19.png

C’est le sujet de conversation favori dans les bars et les restaurants de South Kensington, le quartier londonien qui compte la plus forte densité de ressortissants français : le sort qui leur sera réservé si, lors du référendum du 23 juin, une majorité de citoyens britanniques se prononcent pour une sortie de l’Union européenne.

Plus de 300 000 Français vivent au Royaume-Uni, dont les deux tiers à Londres, et ils commencent à s’inquiéter des éventuelles conséquences qu’aurait un Brexit sur leurs conditions de vie. Elles sont potentiellement considérables.

Le Point

Communautarisme, donneurs de leçons : Au Canada, les Français doivent faire preuve d’humilité

un-magistrat-transgenre-a-ete-nomme-cette-semaine-a-la-cour-provinciale-de-la-province-du-manitoba-devenant-ainsi-le-premier-juge-transgenre-au-canada_5487034.jpg

« Le Canada mise sur la valorisation des différences », affirme Sabine Choquet, chercheuse et auteure de Identité nationale et multiculturalisme*. Elle a étudié la gestion et le comportement des immigrants au Canada et en France.

Multiculturalisme, identité, immigration, intégration… Autant d’enjeux qui fascinent Sabine Choquet, détentrice d’un doctorat à la Sorbonne et d’un PhD en Sciences humaines obtenu à l’Université Laval à Québec. Pendant près de douze ans, cette chercheuse, auteure et consultante s’est immergée au Canada et y a observé les pratiques

Ce n’est donc pas un mythe, au Canada, le Français donneur de leçons? 

Si j’avais un conseil à donner aux Français qui veulent s’installer au Canada, c’est de suspendre un peu leur jugement, de ne pas sans cesse se mettre dans la position de celui qui « sait », de celui qui connait, de celui qui sait parler français parce qu’il est le garant de la langue et qu’il provient du « pays des droits de l’Homme ». Ne pas imposer ses valeurs, sa vision du monde, ses vérités. Car malheureusement c’est le genre de caricature qui fait que nous ne sommes pas toujours appréciés à l’étranger.

Quels autres conseils donneriez-vous pour une intégration réussie au Canada ?  

Les personnes qui immigrent au Canada devraient, avant de partir, davantage se renseigner sur cette culture, sur la manière dont on interagit au quotidien. Sinon, un phénomène communautaire se crée et provoque ce que l’on observe à Montréal par exemple : la concentration des Français sur le Plateau-Mont-RoyalIls vivent entre eux. J’ai vu des soirées de Français où il n’y avait que des Français, parce qu’ils n’arrivent pas à s’intégrer. S’il ne se défait pas de ses réflexes, le Français aura du mal à s’intégrer au Canada. C’est un peu dommage de partir au Canada et de ne vivre qu’avec des amis français, de n’avoir que des voisins français...

L’Express

 

 

Arnaque à la Sécu: José l’espagnol facturait jusqu’à 40 fois la même visite

Devant le tribunal correctionnel de Nice, José Pérez reconnaît les faits. Cet espagnol, kinésithérapeute diplômé, s’était installé sur la Côte d’Azur en 2008. Très vite il s’est constitué une solide clientèle. Mais, cela ne lui suffisait manifestement pas.

a1-8802199

 

Pour accroître son chiffre d’affaires ce jeune kiné de 35 ans n’hésitait pas à maquiller les ordonnances de ses patients pour facturer à la sécurité sociale des actes fictifs. La CPAM estime, «a minima», le préjudice à 23.480 euros. José Pérez devra les rembourser.

Mais pour cela il ne pourra plus compter sur les revenus de son activité de kinésithérapeute. Ce vendredi, le tribunal l’a condamné à cinq ans d’interdiction d’exercer et deux ans de prison avec sursis.

Nice Matin

Devant le tribunal pour avoir violé des jumelles sourdes et muettes

Deux Roumains doivent être jugés à partir de ce lundi à Nanterre pour avoir violé des jumelles sourdes et muettes de 33 ans, en 2012, à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine).

illustrationtribunalnice-2-e1444822475756

Problème de taille, les deux jeunes femmes ne maîtrisent pas la langue des signes et sont analphabètes, ce qui va poser de nombreuses difficultés pour comprendre comme se sont déroulés les faits, explique Le Parisien.

C’est du fait de leur état, des analyses médico-légales, de témoignages et d’aveux des suspects que les faits ont été reconstitués, les jumelles ne se faisant comprendre que par quelques sons et des gestes, rapporte le quotidien.

Fuite au Portugal

Elles avaient rencontré quatre hommes dans Paris lors d’une soirée et avaient accepté de venir chez l’un d’eux. Deux des quatre hommes avaient quitté les lieux. C’est à ce moment-là que les deux autres, âgés de 39 et 40 ans, les auraient violées.

Les deux hommes avaient fui au Portugal, avant d’être sous le coup d’un mandat d’arrêt international et d’être interpellés en 2013.

Ils encourent 20 ans de réclusion.

Le Dauphine

Attila Szelenyi agresse une infirmière aux urgences du centre hospitalier

Fanny D. est visiblement une infirmière dotée d’un beau caractère. Le 15 février, peu avant minuit, un admis quitte les urgences du centre hospitalier d’Armentières.

101466166_B977928818Z.1_20160223143429_000_GN468J78K.1-0.jpg

De rage, le patient s’acharne sur une double porte. Il ne sait pas comment l’ouvrir. Fanny D. l’interpelle pour lui demander de se calmer. Le colérique se tourne vers l’infirmière et lui adresse un coup de poing. La soignante est touchée au menton et au thorax. D’un coup de pied, elle écarte son agresseur.

Dans le box, Attila Szelenyi lève les yeux au ciel. « De toute façon, vous ne me croirez pas, assure ce SDF de 35 ans. Je suis un marginal. » « Mon client n’est pas un violent d’habitude, assure Anne-Caroline Chiche, son avocate. Il doit s’agir d’un mauvais geste. » Sauf que Szeleny est jugé en récidive. Sanction : six mois de prison et retour en cellule.

La Voix Du Nord

 

Borislav Parov, migrant bulgare condamné à 6 mois de prison pour agression sexuelle sur mineure

Capture d’écran 2016-02-14 à 15.16.36.png

 

C’est dans un français hésitant que Borislav Parov, 47 ans d’origine bulgare, s’est présenté hier devant le tribunal d’Avignon. Il était jugé pour agression sexuelle sur mineure. Des faits qui remontent au 8 janvier et pour lesquels il a été placé en détention provisoire depuis. Ce jour-là, il aurait pratiqué des attouchements sexuels dans la rue, sur une fille de 17 ans qui sortait de sa séance de sport dans le centre-ville d’Avignon.

Ce menuisier de métier, arrivé en France il y a 3 ans avec sa femme et son fils, devait répondre de ses actes. La jeune fille présente dans la salle hier avec sa mère et traumatisée, l’accuse de l’avoir plaquée contre un mur, une main sur sa gorge en lui caressant la poitrine sous ses vêtements, avant de commencer à se masturber.

Borislav Parov a été condamné à 18 mois de prison dont 12 avec sursis avec maintien en détention et une mise à l’épreuve de 2 ans avec interdiction de venir sur Avignon, de côtoyer la victime et l’obligation de l’indemniser pour un montant de 3000 euros.

Le Dauphine

 

Bagarre entre russes : Il sort un couteau pile sous les caméras de vidéosurveillance

Capture d’écran 2016-02-13 à 18.15.39.png

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une bataille rangée s’est déroulée sous les yeux des opérateurs du centre de supervision de Nice (CSU).

Ils ont pu ainsi guider des patrouilles rue Mascoinat, dans le Vieux-Nice.

Quatre Russes armés d’un couteau de cuisine (20 cm), d’un poing américain et de deux cutters ont été interpellés par police municipale.

Trois personnes ont été blessées dans l’échauffourée.

Nice Matin

Un polonais écope d’un sursis après trois cambriolages

L’alcool et le vol ne font pas bon ménage. Piotr L., 43 ans, qui avait commis de petits cambriolages, avait laissé son ADN un peu partout.

cambriolage

La démarche presque titubante, Piotr L., Polonais de 43 ans, « qui sent la bière » selon la présidente du tribunal correctionnel qui met en doute ses capacités à être jugé « dans son état », a été condamné à deux mois de prison avec un sursis assorti d’une mise à l’épreuve pour avoir commis trois cambriolages.

L’homme était dans la base de données du Fnaeg (Fichier nationale des empreintes génétiques) pour avoir été déjà condamné à trois reprises.

Paris Normandie

 

À Lanvollon, les quatre Lituaniens avaient volé 18 tronçonneuses

Le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné quatre Lituaniens à un an de prison ferme pour le vol de 18 tronçonneuses à Lanvollon.

6-tronconneuses-sur-batterie-a-partir-190-1778-l638-h387-c

Ce mercredi, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc a condamné quatre Lituaniens à un an de prison ferme. Ils ont été reconnus coupable du vol de 18 tronçonneuses dans le magasin le Point Vert à Lanvollon. Le vol par effraction a été commis dans la nuit du 8 au 9 janvier dernier.

Aperçus dans le Nord-Finistère

Interpellé le jour même à Évry (Essonne), avec l’outillage qui avait été saisi, ils avaient été laissés en liberté après leur garde à vue. Filé depuis quelques jours par les gendarmes, le quatuor avait été aperçu dans les zones artisanales de Roscoff, Saint-Pol-de-Léon et Morlaix avant d’être interpellé lundi matin à Plérin.

Ils ont été écroués, ce mercredi, dans les maisons d’arrêt de Caen et de Rennes.

Ouest France

George Calin, un cambrioleur identifié et jugé 3 ans après les faits

434252602_B977670884Z.1_20160125160341_000_GDE62GC3F.1-0.jpg

Ce 24 octobre 2012, une alarme retentit dans un calme quartier pavillonnaire de Saint-Martin-sur-le-Pré. Sur place, les policiers constatent que le portail a été escaladé et que le ou les intrus se sont dirigés vers l’arrière de la maison où ils ont forcé la porte-fenêtre de la cuisine. Une empreinte papillaire peut être relevée.

Il s’avère qu’elle appartient à George Calin, ressortissant roumain âgé de 23 ans à l’époque, il était de passage dans le secteur (il vivait en Belgique au moment des faits), dépourvu de moyens et ne « savait pas quoi faire  ».

Condamné à sept reprises depuis 2013 (après cette première affaire), il est actuellement incarcéré au Havre, dans le cadre d’une affaire de vol en bande organisée et de tentative d’homicide.

Il a reconnu sans ambages des faits «  banals datant du début de sa carrière de délinquant  », selon les mots du parquet qui a requis six mois de prison ferme.

Une peine entérinée par le tribunal de Châlons-en-Champagne, mercredi.

La victime, présente à la visio-conférence avec le prévenu, n’a quant à elle pas souhaité se constituer partie civile, ayant déjà été remboursée par son assurance pour les dégâts occasionnés.

Prison avec sursis pour le cambrioleur Ukrainien

5465983_90c838f6-becc-11e5-a308-00151780182c-1_545x460_autocrop

Le prévenu ne cesse de rire. Comme s’il n’avait pas bien saisi où il se trouvait. Ce mardi, Nicolaï, 45 ans, de nationalité roumaine et ukrainienne, a été condamné par le tribunal correctionnel de Bobigny à trois mois de prison avec sursis pour tentative de cambriolage.

Le 17 janvier, il a été interpellé par les policiers alors qu’il venait d’arracher la planche qui fermait une des fenêtres du garage d’un pavillon, situé rue Jeanne-d’Arc, à Gournay-sur-Marne.

L’alarme s’est déclenchée. Paniqué et ivre mort, Nicolaï s’est enfui et s’est caché derrière les buissons du jardin, où les policiers n’ont pas tardé à le trouver.

Il vient régulièrement en France pour travailler et, dès qu’il peut, il rentre chez lui, en Ukraine, où vivent sa femme et ses enfants.

Le Parisien