Le nouveau président du Liban est chrétien

Le leader chrétien Michel Aoun a été élu lundi à la présidence de la République libanaise au second tour de scrutin avec 83 voix sur 127 par le Parlement libanais lors de la 46e séance électorale.

Capture d’écran 2016-11-01 à 14.53.18.png

Au premier tour, M. Aoun n’avait obtenu que 84 voix, alors qu’il lui en fallait 86. Le second tour a fait l’objet de cafouillages. Les députés ont du voter à trois reprises. Les deux premières fois, 128 bulletins avaient été déposés dans l’urne alors que 127 députés sont présents dans l’hémicycle.

Trente six députés ont voté blanc au second tour (contre 36 également au premier tour). Sept bulletins ont été annulés (5 pour la « Révolution du Cèdre continue au service du Liban », un où il était écrit « un Parlement légal ou pas » et un au nom de « Zorba le Grec »). Une voix a également été attribuée à Sethrida Tawk (Geagea).

Le président est élu à bulletin secret, à la majorité des deux tiers des députés au premier tour et à la majorité absolue aux tours suivants (soit 65 voix). Actuellement, le Parlement ne compte plus que 127 membres après la démission du député Robert Fadel.

L’Orient Le Jour

 

Les chrétiens d’Inde, une minorité dans le viseur des ultranationalistes hindous

L’Inde, dont la société est basée sur une hiérarchie des castes, craint beaucoup l’évangélisation de se population. Le christianisme, tout particulièrement, ainsi que l’islam sont perçus comme une invasion.

31-Narendra-Modi-Get.jpg

Mi-juin, le député Yogi Adityanath, élu du parti BJP (Parti du peuple indien, nationaliste) dans une des provinces de l’Uttar Pradesh (nord de l’Inde), a déclaré que Mère Teresa faisait partie d’une « conspiration pour la christianisation de l’Inde« , basée sur des campagnes financées à l’étranger pour convertir certaines populations au christianisme.

Que doit-on comprendre de ces allégations dans l’Inde actuelle ?

Tout d’abord, ces députés représentent le discours d’une faction ultranationaliste du paysage politique : le Sangh Parivar. Il désigne le regroupement d’associations (RSS et BJP compris) suivant « l’Hindutva », c’est-à-dire le fait de faire coïncider l’identité indienne à l’identité hindoue et que les minorités religieuses doivent se plier à cet état de fait dans l’espace public.

Le christianisme, un objet de ressentiment

Ces remarques sont symptomatiques des tensions présentes entre ces deux communautés. Représentant 2,3 % de la population, soit environ 28 millions de personnes, la troisième religion d’Inde reste une minorité ciblée par ces ultranationalistes hindous. Perçue comme une invasion, le christianisme, ainsi que l’islam, restent les principaux objets de leur ressentiment.

Pourtant, le christianisme est loin d’être apparu avec la colonisation puisque c’est Saint-Thomas qui aurait commencé à diffuser le message chrétien à partir des côtes du Kerala, dans le sud de l’Inde, à partir de 52 apr. J.-C. (des doutes subsistent sur cette version, mais c’est bien à partir du premier siècle que des communautés s’y sont regroupées).

La double peur des tenants de l’Hindutva

Ce discours extrémiste masque en fait une double peur de la part des promoteurs de l’Hindutva vis-à-vis des deux grandes minorités religieuses (chrétiens et musulmans). Tout d’abord, celle du prosélytisme.

Le « retour à la maison » des brebis égarées

Depuis l’avènement de Modi (en mai 2014), les violences récurrentes contre la communauté chrétienne, dont la presse s’est fait l’écho, se déroulent un peu partout en Inde, et non plus seulement dans les zones les plus isolées (centre ou extrémité est de l’Inde). Plus inquiétant, elles se doublent d’un mouvement social et de décisions politiques créant un climat délétère.

Atlantico

Colonies de vacances : La Caf supprime le financement aux musulmans et le maintient pour chrétiens et juifs

L’association musulmane privée de financement de la CAF lance un appel aux dons pour les familles


La caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) a décidé de retirer ses subventions à un centre de vacances qui prévoit d’accueillir, à la fin du mois d’août, un séjour organisé autour de thèmes liés à la foi musulmane.

Capture d’écran 2016-08-11 à 20.27.55

L’offre ne respectait pas la charte sur la laïcité adoptée par la Cnaf en 2015, ont déclaré ses responsables à l’AFP, confirmant une information du Figaro. «A partir du moment où ce séjour ne respectait pas la charte de la laïcité et plus basiquement la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, on a souhaité qu’un contrôle soit diligenté», a expliqué le directeur de Vacaf, l’organisme qui gère les aides aux vacances des Caf. «Quel que soit le culte, les problèmes se posent de la même manière» a-t-il dit. 

Dix-huit familles s’étaient inscrites pour ce séjour organisé par l’association Vacances Ethiques au centre de vacances Les Ecrins d’Azur à Pelvoux (Hautes-Alpes). La brochure, disponible sur son site, indique que «la spiritualité fait partie intégrante de ce séjour». Les aides versées au centre pourraient aussi lui être retirées rétroactivement, indique au Figaro le directeur de Vacaf.

Libe


La CAF accorde bien des subventions à des colonies de vacances catholiques et juives

Cela fait des années que la CAF finance des associations juives et catholiques qui organisent camps et séjours où le culturel se mêle au cultuel. C’est le cas par exemple d’un camp organisé par une association catholique en juillet dernier. Lors du camp Notre-Dame de Grâce organisé du 13 au 27 juillet, géré par des abbés, les participants ont eu droit à prières, messes et catéchisme.

L’Union des musulmans de Rouen lance une collecte pour les proches du père Hamel

L’Union des musulmans de Rouen (UMR) a lancé sur Facebook une collecte de fonds en faveur des proches du père Jacques Hamel, assassiné il y a deux semaines dans son église par deux djihadistes.

15397877

« En hommage au père Jacques Hamel et en soutien à ses proches, l’Union des musulmans de Rouen fait appel à votre générosité », annonce l’UMR. « L’ensemble des fonds collectés seront reversés aux proches » du prêtre assassiné, ajoute-t-elle. L’association indique vouloir apporter un soutien aux proches du prêtre « au-delà des prières » et précise les modalités de paiement.

Prêtre auxiliaire de Saint-Etienne-du-Rouvray, au sud de Rouen, le père Hamel, 85 ans, a été tué par deux djihadistes le 26 juillet dernier alors qu’il célébrait une messe matinale, en présence de cinq personnes : un couple de paroissiens, dont l’homme avait été gravement blessé, et trois religieuses.

L’émotion suscitée par cet assassinat a gagné la communauté musulmane de l’agglomération rouennaise. Des scènes de fraternisation ont eu lieu, notamment à Saint-Etienne-du-Rouvray et à Rouen. Des musulmans sont venus prier dans des églises et des catholiques se sont rendus dans des mosquées.

L’Obs

Mâcon : des musulmans surveillent symboliquement une église durant la messe

C’est un geste symbolique largement applaudi par les catholiques présents. Ce dimanche matin, quatre habitants du Mâconnais, de confession musulmane, ont surveillé l’église Notre-Dame-de-la-Paix de Mâcon, durant la messe. Un acte qui fait suite à l’attentat de mardi, où un prêtre a été égorgé dans une église, près de Rouen. 

photo-j-m-1469961584.jpg

Le Bien Public

Jérusalem : Musulman, il garde un lieu saint chrétien

À Jérusalem et en Cisjordanie, plusieurs sanctuaires sont entretenus par des Palestiniens musulmans, comme Mohammed.

musulman-il-garde-un-lieu-saint-chretien

Mohammed détient la clef du monastère du mont de la Tentation

Mohammed Farah, palestinien de Jéricho, est musulman, respecte le jeûne du ramadan et se rend régulièrement à la mosquée. Son poignet droit est pourtant orné d’un tatouage de saint Georges terrassant le dragon, ses enfants vont à l’école chrétienne et… il a appris le grec.

Ouest France

Irak : l’Eglise chaldéenne appelle les chrétiens à jeûner avec les musulmans

En signe de paix et de fraternité, le Patriarcat chaldéen appelle les chrétiens à jeûner en compagnie des musulmans vendredi 17 juin. Radio Vatican rapporte que l’Eglise « invite à prier pour la paix et la stabilité dans la région. Elle exhorte également les fidèles à venir en aide aux familles affectées par la guerre ». 

9695996-15623487.jpg
« Le but, c’est de jeûner et de prier pour l’Irak, pour que Dieu nous aide à surmonter nos divisions et pour que l’Irak devienne une terre de prospérité et de miséricorde. C’est un message de solidarité avec nos frères musulmans », explique Joseph Francis, chef de l’union des églises évangéliques d’Irak, jeudi à l’agence de presse turque Anadolu.

Le patriarche Louis Raphaël 1er Sako a, lui, ajouté : « Le Christ nous a demandé d’aimer nos ennemis. Que dire alors des musulmans avec qui nous partageons des relations de fraternité et de partenariat de longue date. » Selon certaines estimations, environ 450 000 chrétiens vivent en Irak.

Saphir News

Cisjordanie : chrétiens et musulmans font revivre l’église de Burquin

1/3 VILLAGES DE TERRE SAINTE À l’occasion de la Semaine sainte, la Croix s’est rendue à Burqin, en Cisjordanie, où le Christ aurait guéri dix lépreux et qui abrite l’une des plus anciennes églises du monde. Qu’ils soient chrétiens ou musulmans, ses habitants s’emploient à le sortir de l’oubli.

Datant-IVe-siecle-eglise-grecque-orthodoxe-Saint-Georges-erigee-emplacement-citerne-accessible-trou-etroit-epoque-romaine-isolait-lepreux_1_730_547

La Croix

Une nouvelle église pour les chrétiens d’Orient inaugurée dimanche dans le Val-d’Oise

Destinée à la population croissante des chrétiens d’Orient installés dans le Val-d’Oise, une nouvelle église chaldéenne sera inaugurée dimanche à Arnouville par le patriarche de Babylone, Mgr Louis Raphaël Ier Sako. Avec ses dômes à l’orientale et ses briques rouges toutes neuves, l’église Saint-Jean-Apôtre dénote dans ce paysage urbain du nord de Paris, entre un entrepôt et la gare RER. 

ob_98b8de_12109988-1515548128766695-415838509676.jpg

La construction du site, qui comprend aussi un presbytère et un centre culturel, a débuté en 2014, dix ans après l’inauguration dans la commune voisine de Sarcelles de la première église construite en France pour ces fidèles du rite chaldéen (du nom d’une région en Irak) rattachés au catholicisme.

Coeur historique de la présence en France de ces chrétiens d’Orient, venus en majorité de Turquie au XXe siècle, l’est du Val-d’Oise concentre plus de la moitié des 20.000 chaldéens ou assyro-chaldéens vivant dans le pays. L’an dernier, près d’une centaine de familles chrétiennes chassées par l’avancée du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie, ont ainsi trouvé refuge en priorité autour de Sarcelles. Pour le patriarche de Babylone, cette nouvelle construction est un « signe d’intégration« . Lui-même francophone, Mgr Sako se félicite de la « vivacité » de cette communauté, « signe d’espoir pour toute l’Église chaldéenne qui souffre de persécution jusqu’au martyr ».

Le projet, d’un montant de 6,6 millions d’euros, a été financé en grande partie par les dons des fidèles, soutenus par les diocèses de Paris et de Pontoise, ainsi que par des associations catholiques.

BFM

Mariage interreligieux : les musulmans plus tolérants que les catholiques

71% des musulmans réagiraient bien si leur fils épousait une catholique. 63 % des musulmans réagiraient bien si leur fille épousait un catholique, Une tolérance que ne partage pas l’ensemble de la population française : 56% des personnes interrogées (catholiques) auraient une réaction négative si leur fille épousait un musulman, et 52 % auraient une réaction négative si leur fils épousait une musulmane.

IMG_6186

Un extrémiste religieux juif appelle à l’expulsion des chrétiens d’Israel

IMG_5183

Benzi Gopstein à la knesset 

Le leader du groupe extrémiste Lehava, Benzi Gopstein, a appelé à la prévention des célébrations de Noël en Israël et l’expulsion des chrétiens qu’il compare à des «vampires».

« Noël n’a pas sa place dans la Terre Sainte, »  écrit Gopstein dans un article publié il ya quelques jours sur le site Web Haredi Kooker.

Gopstein écrit dans l’article qu’il est perturbé par « la chute de la ligne de défense du peuple juif contre notre ennemi mortel durant des centaines d’années – l’Église chrétienne. »

Il a dit que l’Église avait utilisé « tous les outils  à sa disposition pour détruire le peuple juif», et qu ‘ »aujourd’hui, l’Église a été vaincu quand le peuple juif a eu, une des armées les plus puissantes au monde et ils ont plus aucune chance  de détruire notre corps « .

Cependant, Gopstein dit, l’Eglise n’a pas renoncé. « Un dernier espoir reste à ces vampires et suceurs de sang – la mission. Si les juifs ne peuvent pas être tués, ils peuvent encore être convertis. « 

Gopstein dit que la «peur que chaque Juif ressent, le dégoût que nous avons décrite ci-dessus au christianismedégoût qui était la seule chose qui nous a sauvé des jours les plus sombres en Europea disparu avec la « bonne vie » de l’ère démocratique … et le missionnaire est à l’affût d’une proie « .

« Noël n’a pas sa place dans la Terre Sainte, » écrit-il, ajoutant « Enlevons les vampires avant qu’ils boivent une fois de plus notre sang. »

Les mouvements extrémistes ont écrit:

« L’article appelle à la prévention de la célébration de Noël, la plus importante fête chrétienne, et de travailler pour expulser les chrétiens d’Israël »

Haaretz