Attentat terroriste : Damon Smith arrêté pour avoir posé une bombe dans le métro Londonien

Un jeune étudiant de 19 ans prénommé Damon Smith a été arrêté vendredi après la découverte d’une bombe à une station de métro de Londres. Il est soupçonné de préparer des attentats terroristes.

Capture d’écran 2016-10-29 à 23.26.14.png

Les services anti-terroristes ont bouclé tout le quartier pour procéder a son interpellation, et ils ont trouvé une bombe improvisée derrière un garage.

Les voisins ont révélé que Damon Smith, qui avait autrefois voulu être un policier, vivait avec sa mère jusqu’à ce qu’il déménage à Londres pour poursuivre ses études universitaires.

The Guardian

Ces présidents, maires, ministres… chrétiens dans des pays musulmans

Sadiq Khan musulman

Un maire d’obédience chrétienne en terre musulmane ? Mais vous n’y pensez pas ! C’est une utopie, un scénario de science-fiction, une véritable hérésie aux yeux de ces musulmans si intolérants envers les mécréants…, et on en passe et des meilleures parmi le florilège de remarques assassines, aux forts relents islamophobes, qui ont inondé les réseaux sociaux à l’annonce du triomphe de Sadiq Khan, le nouveau maire travailliste et musulman de Londres, la cité phare de la très anglicane Grande-Bretagne.

Si l’inverse est irréalisable, inconcevable ou chimérique pour les grands pourfendeurs de l’islam, d’une rive à l’autre de l’Atlantique, la réalité des contrées musulmanes est bien moins obscurantiste que ce qu’ils prétendent, à grand renfort de mensonges et de calomnies.

Outré par l’avalanche des propos racistes proférés contre Sadiq Khan, un blogueur anglais, Emlyn Pearce, a eu l’excellente idée de répertorier les personnalités chrétiennes qui exercent de hautes responsabilités au cœur de pays musulmans, afin de circonscrire les polémiques incendiaires.

Avis aux islamophobes de tous poils : écarquillez grand les yeux et lisez ce qui suit, voici de quoi ébranler les certitudes dégoulinantes de haine !

* En 2005, Alees Salman est devenue la première femme, de surcroît chrétienne, à prendre les rênes du Parlement du Bahreïn ;

* Le Pakistan a confié le maroquin ministériel des Ports et Transports maritimes au chrétien  Kamran Michael ;

* La ville turque de Mardin a récemment porté au pouvoir sa première femme maire, en la personne de la chrétienne Februniye Akyol ;

* Boutros Boutros Ghali, un chef chrétien copte et ancien secrétaire général de l’ONU, fut ministre des Affaires étrangères de l’Egypte pendant 14 ans. ;

* L’Indonésie, le plus grand pays musulman au monde, a promu un gouverneur chrétien, Basuki Tjahaya Purnama;

* Le Sénégal fut dirigé pendant 20 ans par le catholique Léopold Sédar Senghor;

* Le Libanais chrétien Michel Suleiman présida aux destinées du pays du cèdre de 2008-2014 ;

* Le précédent maire de Ramallah était une mairesse catholique, en la personne de Janet Mikhail.

Enfin, en guise de bonus, comme se plaît à le souligner Emlyn Pearce, en Iran, la bête noire d’Israël et, désormais,  dans de moindres proportions de la communauté internationale, cinq sièges du Parlement sont réservés aux minorités religieuses. Deux le sont pour les chrétiens, deux autres pour les zoroastriens, et un dernier pour les juifs d’Iran.

Oumma

À Londres, des publicités à la gloire d’Allah font polémique

À partir du 23 mai, les bus londoniens seront habillés de publicités à la gloire d’Allah. La campagne est lancée par la plus grande association caritative musulmane du pays, Arabic Relief. À l’approche du Ramadan, elle espère encourager les britanniques à faire des dons pour soutenir les victimes de la guerre en Syrie.

islamicrelief-600x400.gif

Elles ne sont pas encore affichées mais divisent déjà. À la fin du mois, des publicités à la gloire d’Allah se multiplieront sur les 640 bus de Londres, Birmingham, Manchester, Leicester et Bradford où la communauté musulmane est importante. L’objectif de cette campagne : présenter l’islam sous un meilleur jour et encourager les dons pendant le Ramadan, qui commencera le 6 juin.

Le quotidien Times admet que ces publicités peuvent faire « froncer les sourcils » des chrétiens tandis que The Independent considère que cette campagne a une « résonance particulière », quelques jours après l’élection de Sadiq Khan à la tête de la mairie de Londres. Au vu de l’importance de la population musulmane dans le pays, elle semble pourtant constituer une simple coïncidence. Plus de trois millions de musulmans vivent aujourd’hui dans la capitale britannique, caractérisée par un multiculturalisme fort et une pluralité de religions.

La communauté chrétienne a rapidement réagi à cette annonce ; elle ne s’insurge pas contre cette publicité mais considère injuste cette autorisation. Et pour cause : en décembre dernier, les cinémas de la capitale avait refusé de diffuser un clip publicitaire d’une minute pour promouvoir son nouveau site internet JustPray et inciter les britanniques à prier.

Andrea Williams, directrice de l’association Christian Concern, a déclaré que « si nous autorisons cette publicité en faveur de l’Islam, nous devons aux Chrétiens plus de liberté pour s’exprimer ». Aujourd’hui, c’est Simon Calvert, directeur de l’Institut chrétien, qui monte au créneau. Dans les colonnes du Daily Mail, il espère que cette publicité « indique le début d’une nouvelle ère d’expression de la foi chrétienne, qui est devenue persona non grata ».

De son côté, la société Transport of London, qui possède les célèbres bus rouges, précise qu’elle interdit les publicités liées à un parti politique mais autorise celles qui font référence à la religion.

France TV

Le nouveau maire de Londres au mémorial de la Shoah en tant que premier acte officiel

En plein scandale sur l’antisémitisme au Labour, Sadiq Khan assistera à une cérémonie du souvenir à Barnet, après s’être engagé à être le représentant de tous les Londoniens

000_AC3J8-635x3571.jpg

Sadiq Khan, le maire musulman de Londres ayant récemment pris ses fonctions, participera à la principale cérémonie commémorative de l’Holocauste dimanche au Royaume-Uni, ce qui sera son premier acte officiel, quelques jours après avoir remporté une élection houleuse, le parti travailliste ayant essuyé de vives critiques après que certains de ses membres aient fait des commentaires antisémites et anti-israéliens.

The Time Of Israel