Déjà condamné 27 fois, Nicolas agresse et dépouille un octogénaire malvoyant et son épouse

octogenaire-agression

Le SDF, déjà condamné 27 fois, avait dépouillé un homme de 86 ans malvoyant, de retour de courses avec son épouse vendredi à Auchan-Nancy. Le Nancéien de 86 ans violemment agressé dans le hall de son immeuble, vendredi, rue de Saverne, a subi une opération du col du fémur. Sa femme de 83 ans est toujours en état de choc. Leur agresseur a affirmé ne se souvenir de rien, lundi, en comparution immédiate.

« Je suis un monstre d’avoir fait ça ! » a lancé Nicolas Martin, 40 ans, se tournant sur lui-même en faisant mine de quitter le box des détenus. Mais non. Le président du tribunal lui a signifié que ce n’est pas lui qui décide.

27 condamnations au casier

Le tribunal a condamné Nicolas Martin à quatre ans de prison à purger sur le champ.

Est Républicain

Ludovic et Patrice agressent une nonagénaire et lui arrachent son sac

Les policiers grenoblois avaient appréhendé samedi après-midi deux hommes qui venaient de commettre un vol à l’arraché au préjudice d’une nonagénaire à Gières, place de la République.

capture-d_c3a9cran-2016-02-18-c3a0-16-49-54

Les deux hommes qui avaient fait chuter la victime en lui arrachant son sac à main avaient été poursuivis et rattrapés par des passants et témoins qui les avaient maintenus sur place en attendant l’arrivée des fonctionnaires.

La victime, blessée avait été prise en charge par les sapeurs-pompiers et hospitalisée. Selon nos informations, elle a dû subir une intervention chirurgicale au bras.

L’affaire sera jugée le 26 octobre

Comme la loi le permet, les deux suspects, Ludovic Curti, 30 ans, et Patrice Pérez, 60 ans, ont demandé un délai afin de pouvoir préparer leur défense. Le procureur adjoint Laurent Becuywe a requis du tribunal correctionnel le placement sous mandat de dépôts des deux hommes en attendant leur jugement le 26 octobre.

L’affaire a été renvoyée au 26 octobre et les deux hommes ont été placés sous mandat de dépôt conformément aux réquisitions du ministère public.

Le Dauphine

Un individu de «type européen» écume les maisons de personnes décédés repérés dans la presse

cambriolage

L’homme repérerait ses victimes grâce aux avis d’obsèques publiés dans la presse. Un homme de type européen, de forte corpulence et d’une taille évaluée entre 1,70 et 1,80 mètre, a été repéré par les services de gendarmerie. Il semble que cet homme ait plusieurs vols dans des maisons à son actif.

Son mode opératoire ne semble pas changer. Scrutant les annonces de décès dans la presse, il s’introduit au domicile des défunts comme des familles lors des cérémonies d’obsèques.

L’homme circule à bord d’une Renault Clio blanche, nouvelle génération. Sa plaque d’immatriculation affiche le département 87. Vous pouvez composer le 17 pour signaler sa présence sur nos territoires.

Sud Ouest

Alexandre, le voleur de quad fracture le nez d’un policier

Il purge déjà une peine de 6 mois de prison depuis le mois d’avril pour avoir violemment frappé la tête d’un conducteur de quad avec une barre de fer, à Roissy-en-Brie.

semi-liberte-pour-le-voleur-de-quad-multirecidiviste-du-camb_340644_510x255.jpg

Lundi 2 mai, Alexandre M., 19 ans, comparaissait à nouveau au tribunal correctionnel de Melun pour recel de vol du véhicule et rébellion commise sur un policier lors de son interpellation.

Ce dernier, frappé à coups de poings, avait eu le nez fracturé. L’enquête avait permis de retrouver le quad dans la société du père du prévenu, à Chaumes-en-Brie.

Pour ces nouveaux faits, le jeune homme ultra-violent a écopé de 8 mois de prison dont 4 mois avec sursis et mise à l’épreuve, obligation de travail et d’indemniser ses victimes. Le policier a obtenu 700 € pour le préjudice moral et 600 € pour les frais de justice. L’autre victime, mineure, sera dédommagée à hauteur de 2 254 €.

Le Pays Briard

Arrêté pour vols, Éric sort de garde à vue et récidive

image_content_Personnalise_20256222_20160313230422

Le 18 février à 16 h 40, les vigiles du super U de Darnétal suspectent Éric D. d’avoir dissimulé sous son manteau divers objets. Ils tentent de l’intercepter. Alors qu’ils lui demandent de les suivre à l’écart dans un local de sécurité, l’homme essaie de prendre la fuite en bousculant un des surveillants, qui chute. Finalement maîtrisé par l’équipe du magasin, l’individu de 31 ans est interpellé par la police.

Les policiers finissent par le libérer le lendemain matin. Quatre heures après, ils sont appelés à intervenir au Simply Market de Rouen. Éric D. vient de récidiver. Le tribunal sera sa prochaine étape.

 

Condamné 37 fois pour vols, Bruno affirme que c’est pour « faire la guerre au terrorisme »

archives-1455050602

Bruno Troube est un personnage. Il a 46 ans et une longue carrière de voleur à son actif. Ce qui lui a valu d’être condamné trente-sept fois ! D’où de fréquents séjours derrière les barreaux. Au point de devenir une sorte de taulard institutionnel. Avec un caractère bien trempé et une gouaille de mauvais garçon qui n’aurait pas déplu à Audiard.

Il y a d’abord sa sortie de prison en septembre dernier pour effectuer un travail d’insertion à la mairie d’Ecrouves. « Je n’avais rien demandé moi ! J’étais tranquillement en cellule en train de finir ma peine. Je ne voulais ni indulgence, ni chantier extérieur », lâche le quadra.

Le voleur a alors trouvé une solution pour s’évader du chantier d’insertion : replonger dans la délinquance. En octobre, durant quelques nuits, il s’est saoulé, a pris son vélo et a cambriolé les magasins qui étaient sur sa route. Il en a visité quatorze. « J’ai été dans les paras et je voulais prendre de l’argent pour partir faire la guerre au terrorisme », explique, très sérieux, Bruno Troube. « Vu les butins, vous n’alliez pas partir faire la guerre très loin », ironise le président Bocciarelli.

Jugement : 18 mois de prison.

Est Republicain

Poursuivi pour vol de voiture, et vols à la roulotte, Anthony retournera au lycée

Poursuivi pour le vol d’une voiture, et deux vols à la roulotte, un jeune homme de 20 ans a été condamné à quatre mois de prison ferme. Il a été reconduit en prison, mais sa peine pourra être aménagée pour qu’il poursuive ses études.

Vols-et-effractions1

Anthony G…, qui avait souvent rencontré le juge des enfants à l’adolescence, décide alors de voler une voiture, pour y passer la nuit, puis partir à Narbonne où des amis pourraient peut-être les héberger. Justement, un automobiliste a laissé le moteur tourner le temps d’acheter son pain. Les deux jeunes gens s’emparent du véhicule et farfouilleront dans des voitures ouvertes pour y trouver un peu d’argent. Ils s’emparent alors d’un appareil-photo et de quatre chèques.

Anthony G… a été condamné hier à quatre mois de prison, avec maintien en détention. Une sanction clémente, qui lui permettra d’obtenir un aménagement de peine, et de retourner au lycée. 

La Depeche