Hôpital: quand Lydia Guirous invente une hausse des problèmes religieux

lydia guirous ump lr laicite hopital vire faux intox porte parole allat est grand la republique aussi

Fraîchement nommée porte-parole de LR par Nicolas Sarkozy, Lydia Guirous attaque fort sa rentrée d’intox avec son thème de prédilection : la supposée montée des revendications «communautaristes» dans les établissements de service public. Après le port du voile à l’université, ou celui de la jupe longue au lycée, elle s’inquiète maintenant d’une augmentation des violences «pour motifs religieux» dans les hôpitaux publics.

Interrogée sur ses sources, la porte-parole cite les statistiques de la Fédération hospitalière de France (FHF) et plus précisément une «étude» parue sur le site le Quotidien du médecin.fr.

«Elle dit qu’il existe un problème relatif à la laïcité dans un hôpital sur trois, et un problème avec le personnel de l’hôpital dans un hôpital sur cinq […] c’est-à-dire un refus d’un médecin homme, un refus de partage de chambre, une demande de menu particulier ou d’un lieu de prière» nous explique Lydia Guirous.

L’article en question, titré «Laïcité à l’hôpital : un nombre limité de situations problématiques selon la FHF», se base en effet un rapport de la FHF. La journaliste y évoque «des situations « problématiques » relatives à la laïcité avec des patients ou leur famille dans un hôpital sur trois (32%) et avec des professionnels dans un hôpital sur cinq (20%).»

Il s’agit bien de demande de menus spécifiques, d’un lieu de prière ou de prise en charge par un médecin femme… Mais aussi de crèches de Noël, ou d’affichage de l’horaire des offices religieux.

«La FHF précise que certains hôpitaux ont rapporté des cas d’incivilités ou de violences qui n’ont rien à voir avec la laïcité.

Certains témoignages sont la preuve d’une méconnaissance de ce qui est attendu des professionnels et des usagers», est-il nuancé dans l’article, qui n’est guère alarmiste.

Basé sur les retours des 172 établissements ayant répondu à un questionnaire, le sondage révèle bien qu’un tiers des structures ayant répondu affirment avoir rencontré, un jour, un problème lié à une question de laïcité – posé par des usagers ou par des soignants. Mais «ces remontées concernent un nombre limité de situations qui ont été accessibles au dialogue et traitées sans difficulté notable», soulignent les auteurs du rapport, publié en juin. Surtout, il n’est fait mention d’aucune augmentation de ce type de conflits, contrairement à ce que suggère Lydia Guirous

Libération

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s