Une cinquantaine de militants d’extrême droite tentent de faire annuler une pièce jugée « christianophobe »

jeanne-au-bucher-extreme-droite-christianophobie

Ce jeudi soir vers 19h30 devant l’opéra de Lyon, dans le 1er arrondissement, une cinquantaine de militants d’extrême droite se sont réunis.

Ils voulaient perturber l’avant dernière représentation de la pièce « Jeanne au bûcher« , une adaptation peu commune pour la pucelle d’Orléans. Des adolescents pour la plupart, « qui sont venus défendre Sainte Jeanne d’Arc bafouée par cette pièce d’opéra, pornographique, scatophile, et transgenre«  selon Les Enfants des Terreaux.

Après avoir brandi une bâche sur laquelle était inscrit « hommage à Jeanne« , les manifestants ont tenté d’empêcher l’accès à la salle au public. D’abord maintenus à distance par un cordon de CRS, ils ont ensuite été dispersés à coup de tonfas et de gaz lacrymogène lorsque plusieurs d’entre eux ont voulu escalader les balustrades pour accéder à l’opéra.

M Lyon

Moshe Orbach, auteur d’un manuel terroriste anti-chrétien et anti-musulman condamné

Moshe Orbach israel colon terrorisme juif terroriste chretien musulman goy eglise brule talmudiste

Le militant d’extrême droite Moshe Orbach, 24 ans, a été condamné à deux ans de prison par le tribunal de Rehovot (sud-ouest d’Israël) pour avoir rédigé un manuel destiné aux extrémistes juifs et mettant en valeur les façons de mener des attaques terroristes, a rapporté le site d’informations Walla.

Orbach, originaire de la ville de Bnei Brak (centre), a rédigé un document intitulé « Le Royaume du Mal », dans lequel il explique la « nécessité » d’attaquer les propriétés n’appartenant pas aux Juifs et fourni des détails sur la manière de le faire.

Le document faisait partie des preuves découvertes lors de l’enquête sur l’incendie volontaire de l’église de la Multiplication dans le nord du pays en juin 2015.

Un chapitre entier est consacré aux maisons incendiées, qu’Orbach classe en tête des attaques les plus violentes du mouvement « Tag Mehir » (« le prix à payer » en hébreu).

« Parfois, nous voulons porter un coup permettant de convaincre l’ennemi que si nous pouvions nous le ferions », est-il mentionné dans le manuel.

« Donc, nous voulons simplement mettre le feu à une maison et ses habitants« , est-il rédigé.

Orbach a été accusé le mois dernier pour incitation à la violence et la possession de documents racistes.

Les conseils donnés par Orbach dans le manuel rappellent l’incendie criminel qui a eu lieu dans le village palestinien de Douma en Cisjordanie en Juillet dernier, lorsque trois membres de la famille Dawabshe ont trouvé la mort.

Orbach a été condamné à une peine d’emprisonnement de deux ans, et à une période de probation de six mois.

Israël 24