Révélations : Des CRS Français sexistes, racistes … et fans des nazis

13606-100248611.jpg

En 2014, l’inspection technique des compagnies républicaines de sécurité (CRS) a saisi un casque avec un blason nazi dans le vestiaire d’un brigadier. L’homme, exclu quinze jours, est toujours en poste. Mais son ancienne collègue, qui avait révélé les faits et dénoncé le comportement misogyne de plusieurs mâles de la caserne, n’en finit plus de se débattre avec sa hiérarchie.

Le brigadier C.* n’était pas né en mai 1968 quand les étudiants défilaient au cri de «CRS SS». Pourtant, c’est bien sur son casque de maintien de l’ordre que les membres de l’inspection technique de la direction centrale des CRS ont découvert l’impensable : l’insigne d’une Panzerdivision SS «qui a sévi pendant la Seconde Guerre mondiale», comme l’indique le rapport d’enquête administrative du 21 février 2014 que Marianne a pu consulter. Ce document de 14 pages, classé «confidentiel», est accompagné d’une quinzaine d’auditions de gradés et de gardiens de la paix affectés à la caserne de Joigny (Yonne). «Je suis amateur de matériel militaire de cette époque, explique, bonhomme, le propriétaire du casque, et malheureusement le meilleur matériel était du côté allemand.»

Ni l’audition du brigadier C., ni les éléments recueillis lors de la perquisition ne semblent toutefois emporter la conviction des inspecteurs. L’intéressé «ne connaît pas la signification exacte du blason dont il déclare avoir pris le modèle sur une maquette, notent-ils dans leur rapport de synthèse. Il précise ne pas prôner la doctrine nazie et n’admet pas les propos antisémites que seul le brigadier-chef M. lui prête.» Dans une attestation détaillée datée de 2012 et confirmée en tout point lors de son audition de janvier 2014, un supérieur du CRS incriminé affirme, en effet, au sujet de ce dernier :

«J’en ai entendu [des propos antisémites] et on m’en a rapporté, du genre : « Le monde du show-biz, des banquiers, tous des juifs. » J’ai répondu : « Tu sais qu’il y a des juifs pauvres en France ? » J’ai aussi entendu : « Les Allemands se sont trompés de cible en 40 en gazant les juifs plutôt que les Arabes. » Je ne suis pas dans sa tête pour connaître le fondement de ses pensées.»

Si l’enquête conclut à «un très grave manquement du brigadier C. au plan administratif» et à un acte «contraire aux valeurs de la police nationale», la sanction prononcée par les instances disciplinaires ne laisse pas d’interroger : par décision de Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, en date du 20 février 2015, le fan de Panzer a écopé… de quinze jours d’exclusion. Après ses deux semaines de piquet – «une perte de traitement sèche et immédiate», souligne la Place Beauvau -, il a retrouvé son poste à Joigny, où il officie toujours.

Inès, elle, n’a pas bénéficié d’autant de mansuétude. Quand les enquêteurs ont eu vent de l’insigne nazi, ils travaillaient sur une tout autre affaire : celle de cette jeune gardienne de la paix franco-algérienne qui avait alerté sa hiérarchie sur le harcèlement moral et la discrimination en raison de son sexe et de ses origines dont elle estimait faire l’objet dans la même caserne.

Certains hommes, dont l’amoureux des chars SS, refusent de lui serrer la main, de la saluer ou même de lui adresser la parole. Les insultes se succèdent : «pétasse», «grosse pute»… Le 5 décembre 2012, l’un des mâles de la 44 franchit la ligne rouge et fait mine de se masturber, en public, à proximité de son visage alors qu’elle est assise. Un fait qui n’est pas contesté – pas même par son auteur – et qui dégénère en rixe.

Marianne

Une réflexion sur “Révélations : Des CRS Français sexistes, racistes … et fans des nazis

  1. ah! les petites frappes crs a ras du gazon idiots a l’extrême que l’on retrouve chez les bas de plafond,après ils s’étonnent d’être mal vu par la populace

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s