Un imam publie une photo de chrétiennes voilées à la plage et sa page Facebook a été bloquée

L’imam de Florence a diffusé une photo de religieuses voilées à la mer, pour montrer que « les racines chrétiennes sont aussi faites de personnes qui se couvrent ».

CqNhDvQW8AA096g

Un imam italien – qui a posté vendredi sur son profil Facebook la photo d’un groupe de religieuses en habit et voilées sur une plage – a essuyé une vague de critiques et vu sa page bloquée pendant quelques heures par ce réseau social. En plein cœur de la polémique en France sur le port du burkini qui a gagné l’Italie, Izzedin Ezir, imam de Florence, a diffusé, sans y ajouter de commentaires, la photo de huit religieuses voilées jouant dans les vagues sur une plage. La photo, partagée plus de 2 000 fois, a été inondée de commentaires avant que la page de profil de l’imam ne soit provisoirement bloquée par Facebook, interpellé par des internautes.

En mettant cette photo des religieuses voilées à la mer, l’imam de Florence (qui a retrouvé peu après l’accès à son compte) dit avoir voulu « répondre à ceux qui disent que nos valeurs occidentales sont différentes dans la manière de s’habiller et de se couvrir le corps ». « J’ai voulu dire qu’une partie des valeurs occidentales vient du christianisme […] et qu’on voit que les racines chrétiennes sont aussi faites de personnes qui se couvrent quasi totalement », a poursuivi Izzedin Elzir, interrogé par la chaîne de télévision Sky Tg24.

L’imam, qui est aussi le président de l’Union des communautés islamiques d’Italie (UCOII), dit avoir posté cette photo des religieuses à la plage pour créer un « débat positif » et avoir reçu des messages de remerciement de « très nombreux chrétiens ».

Après les polémiques en France sur le port du burkini, le ministre italien de l’Intérieur avait jugé inadéquate, voire dangereuse, toute mesure d’interdiction de cette tenue couvrant le corps et la tête portée par certaines musulmanes sur les plages.

Le Point

Un sondage de la Fondation du judaïsme français fait polémique

En ouvrant le Journal du Dimanche daté du 31 janvier, plusieurs lecteurs ont été pour le moins surpris de découvrir une double page consacrée à « la grande peur des juifs de France » dans laquelle figuraient des sondages sur la perception des Français sur des sujets comme la religion ou la diversité ethnique du pays.

IMG_6153

Préjugés mis en évidence dans d’autres graphiques publiés par le JDD, notamment en ce qui concerne le mariage. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, les personnes interrogées ont notamment dû répondre à la question « comment réagiriez-vous si votre fils/fille épousait… ».

o-JDD-SONDAGE-2-570

Sur Twitter, journalistes et internautes se sont empressés de dénoncer un sondage stigmatisant et anxiogène, publié par le JDD mais commandé à l’Ipsos par la Fondation du judaïsme français.

Capture d’écran 2016-02-01 à 00.02.47.png

Huffington Post