Le Meilleur Pâtissier : Deux candidates musulmanes recalées par M6 parce que voilées ?

Alors que le premier épisode du « Meilleur Pâtissier » a été diffusé mercredi 12 octobre sur M6, deux potentielles candidates ont fait des révélations troublantes sur Instagram. Ainsi, elles laissent entendre que leur voile pourrait leur avoir fait défaut lors du casting…

le_meilleur_patissier_2016_le_castin_devoile.jpg

Mercredi 12 octobre, M6 diffusait la saison 5 du « Meilleur Pâtissier ». Ainsi, douze candidats se sont affrontés afin de séduire les palais de Mercotte et Cyril Lignac. Quelques heures avant le lancement du programme, Faustine Bollaert, l’animatrice, avait évoqué les profils bien différents des candidats. « On est très tourné vers l’international cette année et vers les pâtisseries du monde », avait-elle confié. Ainsi, Chelsea vient d’Australie et Ruth est originaire du Cap Vert. Toutefois, deux potentielles candidates n’ont pas été retenues au casting. Sur Instagram, elles ont expliqué leurs démarches. Après avoir candidaté par mail, elles ont chacune de leur côté été contactées avant d’obtenir un premier rendez-vous à Paris en janvier 2016.

Sur place, elles se sont rendues à ce casting vidéo avec des pâtisseries faites par leurs soins, et qui auraient semblent-ils fait l’unanimité. Les deux potentielles candidates, qui ne se connaissaient pas, sont toutes les deux musulmanes et voilées. « Bien évidemment, j’ai parlé de mon voile et ils m’ont affirmé que cela ne posait pas de problème s’il était coloré etc. », a lancé l’une des potentielles candidates. Des propos confirmés par la seconde : « Je lui ai posé tout de même la question de savoir si cela les dérangeait : elle m’a bien expliqué que non et que je pouvais même être un profil atypique ». Seulement, quelques semaines plus tard, les deux potentielles candidates ont reçu une réponse négative. « Désolé, vous n’avez pas le niveau », leur aurait alors confié la personne en charge du casting.

Capture d’écran 2016-10-13 à 15.33.05.png

Alors voilà on y est, il est temps pour moi de vous annoncer que je…je …ne fais pas parti de la saison du meilleur Patissier cette année 😅 mais j’ai tenté ma chance, alors laissez moi vous résumer comment mon casting s’est déroulé : sélectionnée après que ma candidature ai été envoyé par mail , une jeune fille super sympa me rappel pour me donner rendez-vous sur Paris et m’expliquer le déroulement de la seconde étape : j’y suis allé avec deux gâteaux ( ma pièce montée « mosaïque ») et une tarte gourmande revisitée à ma façon ☺️ très surprise par leur accueil très chaleureux ; car pour être honnête , moi et mon voile sur la tête on appréhendait énormément leur réaction 😰 donc après avoir été filmée, répondu à pleins de questions , présenté mes créa etc, je quitte donc le lieu du casting avec un très grand sourire. Tout c’était super bien passé , aucune fausse note. Pour vous dire, j’ai eu à peine le temps de sortir de l’immeuble que mon tel sonne: 😳 déjà lol, c’est du rapide. Non en faite elle m’appellait pour me dire que toute l’équipe se régalait avec mes gateaux surtout la tarte qui a faite l’unanimité , elle était super enthousiaste et cela m’a réconforté dans l’idée que j’avais peut être une chance; qui sais ?! J’ai reçu beaucoup de compliments de sa parts , puis elle en viens au sujet délicat , celui que je redoutais temps 😅 : Mon Voile . Elle me demande s’il y’a possibilité que je le mette autrement … moi: « c’est à dire ? » Elle rétorque : « vous savez juste un voile qui laisse apparaître le coup, avec des couleurs etc.. »je lui réponds: « oui, bien entendu avec un décolleté ça rend bien 😂 » non je plaisante, je lui ai gentillement expliqué que les couleurs ne me dérangent absolument pas mais que je tiens à cacher mes cheveux et mon cou enfin bref je vais pas vous faire un cours sur les conditions du voile lol . Je lui ai posé tout de même la question à savoir si cela les dérangeait : elle m’a bien expliqué que non et que je pouvais même être un profil atypique 😬. La discution s’est terminée après ça, elle m’a laissé avec une belle impression mais beaucoup de doutes également. Quelques semaines plus tard, je reçois un appel suite en com 👇🏻

Une photo publiée par Les Delices De Oumi By Sarah (@lesdelicesdeoumi) le 12 Oct. 2016 à 11h00 PDT

Je voulais vous parlez d’une chose depuis déjà plusieurs mois mais j’attendais que cette nouvelle saison démarre pour vous en parlez ! 🙄 Suite à tous vos encouragements j’ai décider moi aussi de participer au casting du meilleur pâtissier qui c’est dérouler sur Paris en Janvier 2016 . Le casting c’est super bien passer , tous le monde étaient très sympa , je devais ramener deux gâteaux de mon choix et je n’ai reçu que des compliments quand à ma présentation que sur mes gâteaux .. 🙃 Bien évidemment j’ai parler de mon voile & ils m’ont affirmer que cela ne poser pas de problème si il était coloré etc .. Je suis reparti du casting confiante et contente car vraiment sans me lancer des fleurs ils avaient l’air  » bluffer  » , en repartant j’ai croiser la talentueuse @lesdelicesdeoumi qui passer le casting juste après moi !! Elle aussi a reçu que des compliments et cela ne m’étonne pas vu son talent . 👍🏼 On a reçu la réponse quelques semaines plus tard et vous savez ce qu’ils nous ont dit à toutes les deux .. ??? 😏  » DSL VOUS N’AVEZ PAS LE NIVEAU .  » Heu ça m’a grave surprise étant donner qu’ils m’ont complimenter du début à la fin sur mes gâteaux durant le casting & puis vous avez vu les chef-d’oeuvres de @lesdelicesdeoumi ?? Pas le niveau ? C’est une blague ? 😅 Je ne pense pas être la meilleur et avoir un niveau de folie mais de là à dire :  » Pas le niveau  » je trouve ça un peu gros quand même surtout quand le discours n’était pas le même quand j’était la avec mes gâteaux et puis quand je regarde l’émission chaque année à la tv je me sens pas du tous à la rue … Bref vous savez quel est le point commun entre @lesdelicesdeoumi & moi ? C’est qu’ont portent toutes les deux le voile et que ça bloque encore de prendre des filles voilés et épanouie pour une émission TV . J’aurais préférer qu’ont me le disent franchement au téléphone avant le casting ( car oui avant le casting , on a d’abord un entretien téléphonique avec eux et je leur est parler de mon voile à ce moment là ) car ça m’aurait éviter de perdre mon temps à me déplacer pendant 48h sur Paris ( J’habite Rennes ) et à faire les gâteaux et éviter de perdre de l’argent ( suite en com 👇🏽 )

Une photo publiée par RECETTE SUR MON BLOG (@les_patisseries_de_mama) le 12 Oct. 2016 à 11h19 PDT

Non Stop People

«La Rue des allocs» : M6 accusé de stigmatiser les habitants d’Amiens touchant le RSA

Le CSA saisi par des téléspectateurs après la diffusion de « La Rue des allocs ». Le CSA va instruire le dossier du docu-réalité « La Rue des allocs« , dont les deux premiers volets ont été diffusés mercredi soir sur M6, après en avoir été saisi par des téléspectateurs, a-t-on appris jeudi auprès de l’Autorité.

Plusieurs médias et des associations accusent son réalisateur, Stéphane Munka, de caricaturer et de stigmatiser la détresse sociale d’un quartier d’Amiens dans la Somme.

« Quelques dizaines de signalements ont été déposés en ligne sur le site du CSA par des téléspectateurs dans la soirée de mercredi et jeudi matin », a indiqué à l’AFP une porte-parole du Conseil supérieur de l’audiovisuel. « Le dossier va donc être instruit et rendra sa décision suivant la procédure classique comme c’est le cas dès lors qu’un programme est signalé« , a-t-elle précisé.

Le CSA n’a en revanche « pas trouvé trace » de signalement émanant de la FNARS (Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale).

La FNARS avait appelé mercredi le CSA à intervenir « pour suspendre la diffusion » du programme « stigmatisant et honteux face à la détresse sociale que vivent près de 8 millions de personnes pauvres en France ».

« Comment s’en sort-on avec moins de 1000 euros par mois? »

Adaptée de « Benefits Street », une émission anglaise, la série « La Rue des allocs » s’est attachée à « capter la réalité » d’un groupe d’habitants du quartier de Saint-Leu, l’un des plus pauvres d’Amiens, frappé par la crise de 2008, avait déclaré à l’AFP Stéphane Munka avant la diffusion du programme.

Saint-Leu connaît « un taux de chômage de près de 40% » (contre 19% pour Amiens), précise-t-il. La « plupart » des habitants « vivent des allocations, de la débrouille parfois, et peinent à joindre les deux bouts« , souligne le docu-réalité.

Le réalisateur qui a travaillé pour « Spécial Investigation » sur Canal+, ou « Infrarouge » sur France 2, avait déclaré à l’AFP « comprendre » les réactions des associations et des médias.

« Le vrai discours du doc est de dire que le chômage détruit », s’était défendu Stéphane Munka, « ce sont les images banales du désespoir », des gens marginalisés, privés d’une vie active.

« Comment s’en sort-on avec moins de 1000 euros par mois? », interroge en substance sa série, avait-il plaidé, affirmant vouloir « donner des visages aux chiffres du chômage« . Aucune date pour les deux épisodes suivants n’a encore été annoncée par M6.

Huffington