«La Rue des allocs» : M6 accusé de stigmatiser les habitants d’Amiens touchant le RSA

Le CSA saisi par des téléspectateurs après la diffusion de « La Rue des allocs ». Le CSA va instruire le dossier du docu-réalité « La Rue des allocs« , dont les deux premiers volets ont été diffusés mercredi soir sur M6, après en avoir été saisi par des téléspectateurs, a-t-on appris jeudi auprès de l’Autorité.

Plusieurs médias et des associations accusent son réalisateur, Stéphane Munka, de caricaturer et de stigmatiser la détresse sociale d’un quartier d’Amiens dans la Somme.

« Quelques dizaines de signalements ont été déposés en ligne sur le site du CSA par des téléspectateurs dans la soirée de mercredi et jeudi matin », a indiqué à l’AFP une porte-parole du Conseil supérieur de l’audiovisuel. « Le dossier va donc être instruit et rendra sa décision suivant la procédure classique comme c’est le cas dès lors qu’un programme est signalé« , a-t-elle précisé.

Le CSA n’a en revanche « pas trouvé trace » de signalement émanant de la FNARS (Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale).

La FNARS avait appelé mercredi le CSA à intervenir « pour suspendre la diffusion » du programme « stigmatisant et honteux face à la détresse sociale que vivent près de 8 millions de personnes pauvres en France ».

« Comment s’en sort-on avec moins de 1000 euros par mois? »

Adaptée de « Benefits Street », une émission anglaise, la série « La Rue des allocs » s’est attachée à « capter la réalité » d’un groupe d’habitants du quartier de Saint-Leu, l’un des plus pauvres d’Amiens, frappé par la crise de 2008, avait déclaré à l’AFP Stéphane Munka avant la diffusion du programme.

Saint-Leu connaît « un taux de chômage de près de 40% » (contre 19% pour Amiens), précise-t-il. La « plupart » des habitants « vivent des allocations, de la débrouille parfois, et peinent à joindre les deux bouts« , souligne le docu-réalité.

Le réalisateur qui a travaillé pour « Spécial Investigation » sur Canal+, ou « Infrarouge » sur France 2, avait déclaré à l’AFP « comprendre » les réactions des associations et des médias.

« Le vrai discours du doc est de dire que le chômage détruit », s’était défendu Stéphane Munka, « ce sont les images banales du désespoir », des gens marginalisés, privés d’une vie active.

« Comment s’en sort-on avec moins de 1000 euros par mois? », interroge en substance sa série, avait-il plaidé, affirmant vouloir « donner des visages aux chiffres du chômage« . Aucune date pour les deux épisodes suivants n’a encore été annoncée par M6.

Huffington

Une réflexion sur “«La Rue des allocs» : M6 accusé de stigmatiser les habitants d’Amiens touchant le RSA

  1. Je n’ai pas la télé, je ne regarde pas je ne peux donc émettre d’avis. Mais je comprends que ça à l’air d’etre du Streep tease, du racoleur, du fond de tiroir à la sauce reportage en immersion.
    Télé poubelle on appelle ça.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s