Hérault : un maire refuse des cours d’arabe à l’école

Pour Jean-Pierre Grand (LR), les enseignements de langue et de culture d’origine stigmatiseraient au lieu d’intégrer, et manqueraient de contrôle…

Capture d’écran 2016-04-01 à 16.02.43.png

Dans sa commune, 49 enfants de primaire se sont inscrits pour étudier leur langue et culture d’origine, comme le permet un dispositif national. Sauf que le sénateur-maire de Castelanau-le-Lez ( Hérault), Jean-Pierre Grand (Les Républicains), ne le voit manifestement pas d’un bon œil et refuse d’allouer moyens et locaux pour cet enseignement, « et tout particulièrement celui de langue arabe » indiqueMidi Libre.

Le quotidien régional relève que le maire a interpellé sur le sujet le recteur de l’académie, dans un courrier en date du 14 mars dernier.

Pour Jean-Pierre Grand, ce dispositif baptisé ELCO, ouvert aux enfants des travailleurs migrants en provenance de différents pays (Algérie, Croatie, Espagne, Italie, Maroc, Portugal, Serbie, Tunisie et Turquie), « n’est plus dans l’esprit qui a nécessité sa création ». « Il s’adressait à l’origine à des enfants d’immigrés de première génération, censés retourner dans leur pays d’origine, poursuit-il. Actuellement, ce programme les stigmatise au lieu de les intégrer. »

20 Minutes

Le pape François parle « d’invasion arabe » en Europe

n-INVASION-EUROPE-large570.jpg

Un entretien à bâtons rompus. Invité au Vatican avec « une délégation d’acteurs du christianisme social », le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire catholique La Vie a pu rencontrer le pape François. Ce journaliste, Jean-Pierre Denis, relate dans un article publié ce mercredi 2 mars les réflexions du souverain pontife sur des sujets tels que l’Europe, la laïcité ou la mondialisation.

S’exprimant devant des catholiques français plutôt marqués à gauche, dont des députés, le pape a tenu des propos « ni verrouillés par un service de communication, ni formulés en langue de bois », assure Jean-Pierre Denis. Effectivement, on retrouve dans ce compte-rendu une franchise qui a de quoi surprendre, notamment lorsqu’il affirme que l’Europe est touchée par une « invasion arabe ». « C’est un fait social », selon le pape.

Huffington Post