Bloc identitaire, FN… Enquête sur ces mercenaires français qui font la guerre en Ukraine

proxy

C’est la plus importante fuite de documents émanant du « gouvernement » séparatiste pro-Russe de Donetsk. Des milliers de pages qui nous permettent de raconter le rôle des Français, combattants ou propagandistes, engagés dans le Donbass.

Mercredi 3 août – Le compte Twitter de Tatiana Egorova, membre du service de presse du gouvernement de l’autoproclamée République Populaire de Donetsk (DNR), publie un étrange message, taguant au passage les services de sécurité ukrainiens (SBU) :

« Moi, Egorova Tatiana S., employée du MGB [ministère de la Sécurité nationale, ndlr.] de la DNR, je ne peux plus mentir et je ne veux plus permettre à d’autres de le faire. »

Le tweet comporte un lien Dropbox qui sera désactivé quelques heures plus tard. Il renvoie vers 1.449 mails et 2.773 pièces jointes issus de la boîte mail de Tatiana Egorova, soit la plus importante fuite de documents émanant du « gouvernement » de ce territoire de l’Est de l’Ukraine où des séparatistes prorusses ont pris le pouvoir au printemps 2014, déclenchant une guerre toujours en cours. StreetPress a pu consulter ces documents et les a consciencieusement épluchés.

Une correspondance qui permet de comprendre en détail l’implication de Français pour la plupart liés aux différentes chapelles de l’extrême droite dans le conflit. Combattants « volontaires » passés par Troisième Voie ou le Bloc Identitaire, propagandistes en charge du fichage des journalistes qui couvrent le conflit, humanitaires très politisés, proches de Marine Le Pen, chercheur ou barbouzes, grâce à ces docs nous découvrons qu’ils sont plusieurs dizaines de Français à venir dans le Donbass, servir la cause de ce petit état auto-proclamé soutenu par le Kremlin.

Rien ne permet cependant de confirmer que cette collaboratrice du service de presse de la république séparatiste est à l’origine de la fuite. Christelle Néant, une Française qui collabore à ce service depuis Donetsk, affirme à StreetPress que Tatiana Egorova a conservé ses fonctions. Elle défend la thèse d’un piratage. Une hypothèse crédible, d’autant que le groupe de nationalistes ukrainiens Mirotvorets a déjà par le passé mis en ligne plusieurs documents volés, dans le but de s’attaquer aux journalistes ayant mis les pieds à Donetsk.

Au fil des mails, StreetPress a recensé 23 noms de Français partis prendre les armes aux côtés des séparatistes. Une liste non-exhaustive, car selon Christelle Néant, ils seraient entre 35 et 40 à s’être engagés depuis 2014. Ex-militants de Troisième voie, du Bloc Identitaire ou du Parti de la France, adeptes de la quenelle… Sur le front, presque toutes les chapelles de l’extrême droite française sont représentées.

Lire la suite sur Street Press

5 réflexions sur “Bloc identitaire, FN… Enquête sur ces mercenaires français qui font la guerre en Ukraine

  1. Ping : Bloc identitaire, FN… Enquête sur ces mercenaires français qui font la guerre en Ukraine | Fdebranche | Boycott

  2. on oublie souvent que du cote ukrainien circulent des nazis de toute l’Europe dont des français et des israeliens mais il ne faut pas le dire Kiev a l’assentiment d’obama et de joufflu,par contre il n’y a pas de reportages de pujadas sur les charniers et les camps de concentration ukrainiens bizarre non

    J'aime

  3. L’extreme droite est dédiabolisée.
    Elle a balayé la judéophobie de papa.
    Elle a changé.
    Elle vise une autre communauté.
    Aujourd’hui elle hait les musulmans.
    Oui mais ça c’est normal.
    Comment ça c’est normal!
    Ben parce que nous aussi au LRPS.
    Mais c’est quand meme raciste.
    Ha non, les musulmans, c’est pas une race.
    Mais les juifs non plus ne sont pas une race.
    Ha si. C’est Hitler qui l’a dit.
    Oui, mais c’est faux.
    Les juifs sont de toute origines. Comme les musulmans ils peuvent etre d’origine moyen orientale comme ne pas l’etre.
    Non non non. Les musulmans, c’est pas des Arabes.
    Oui. C’est ce que je dis.
    Ha. Alors on n’est d’accord. Ce n’est pas raciste.
    Non mais c’est un racisme conceptualisé. Faire d’une confession, une race. Langue, religion, origine sémite, devient une race. C’est raciste.
    Ha non. Confession égale race ca n’existe pas chez nous.
    Wilhelm Marr, l’inventeur de ce concept est mort depuis longtemps. Il était raciste. Pas nous.

    J'aime

  4. Les juifs réussissent eux.
    On n’est pas raciste.
    Les chinois sont travailleurs eux.
    On n’est pas raciste.
    Les italiens sont intégrés eux.
    On n’est pas raciste.
    Les espagnols n’emmerdent personne eux.
    On n’est pas raciste……….
    J’imite bien hein.
    Tiens je colle celle là aussi. Elle est de monsieur Fillon celle là;
    Les catholiques, les protestants, les bouddhistes, les juifs, les sikhs…………..ne menacent pas la cohésion nationale.
    Elle est bien celle là hein. Hum. Miam miam.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s