Roland et Gaëtan condamnés après avoir pillé une dizaine d’églises

2027431037_B977198516Z.1_20151129171953_000_GG45N4A6O.1-0

« Le préjudice est inestimable et universel. On a arraché des objets à l’histoire de France. »

L’emphase justifiée de la procureure Azanie Julien-Rama contraste avec les forfaits si prosaïques des quatre prévenus. Roland Verdin explique avoir enlacé seul avec une corde la massive statue d’un calvaire de Chérisy (au sud d’Arras) pour la faire tomber de son socle…

Il en tirera 2 000 € à Tournai. Mais en ce milieu d’année 2013, l’activité principale de cet ancien antiquaire est de fracturer des églises et de faire main basse sur des statues et des candélabres, à chaque fois écoulés pour quelques centaines d’euros de l’autre côté de la frontière.

Cela faisait un moment que les policiers, qui avaient ouvert une enquête après la hausse phénoménale de vols dans les églises au nord de Paris, pistaient le quinquagénaire. Un « tracker » avait été placé sur sa voiture, on suivait ses allées et venues.

Un voleur incorrigible, ce Verdin. Lorsqu’il « visite » sa première église, en mai 2013 à Regnauville, il sort tout juste d’un an de détention… pour des faits similaires instruits à Béthune. Il a déjà huit condamnations, la plupart pour vols, au casier. Cheveux poivre et sel, malingre, un peu voûté, la main sur la bouche face à la juge Élise Hibon, il avoue tout, sauf deux expéditions.

L’Arrageois a embarqué trois connaissances dans cette galère, eux aussi attirés par l’argent facile. Gaëtan Plinguier, 35 ans, au casier lui aussi bien fourni, et P. L., 46 ans, jamais condamné. Tous les deux ont participé à deux expéditions. Avec J.-P. L., le quatrième, ils ont tous fait au moins huit mois de détention provisoire.

Car sur la fin, en novembre, l’affaire prend une autre tournure : à Hermaville, un septuagénaire est malmené et ligoté par des hommes cagoulés, qui volent divers objets. La voiture de Verdin est repérée sur place. Lui seul, finalement, est condamné en tant que complice sur ces faits. Il écope de cinq ans de prison. Plinguier de huit mois ferme et P. L. de quatre mois avec sursis. J.-P. L. est relaxé au bénéfice du doute.

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s