Ludovic prétendait avoir un cancer pour voler des personnes âgées

vol ruse agée domicile

Deux ans d’emprisonnement, avec sursis pour ce qui excède six mois ferme. Ludovic, 32 ans, est reconnu coupable de tous les vols à la ruse dont il devait répondre devant le tribunal de Mons. Y compris des vols qu’il contestait opportunément – quand, par exemple, une victime ne le reconnaissait pas formellement sur panel photo. Ses dénégations ne sont pas vraisemblables, ponctue le jugement.

Son mode opératoire était toujours similaire. Opérant entre avril et novembre 2015, toujours dans l’entité de Frameries, il sonnait chez des aînés de 70 à 83 ans, vivant seuls, handicapés moteur ou atteints de surdité. Pour abuser de leur crédulité, il disait être atteint d’un cancer, nécessiter une opération chirurgicale, pour lui ou pour son enfant ; il demandait à boire ; il cherchait un petit boulot….

Apitoyées devant son élocution qui trahit sa débilité légère, ces personnes se laissaient attendrir et offraient quelque argent avant de se rendre compte qu’il avait fait main basse sur d’autres montants parfois importants ou sur des bijoux ! Incarcéré depuis novembre 2015, Ludovic sera bientôt libéré mais, affublé d’un casier judiciaire, il aura intérêt à se tenir tranquille désormais !

La Province

Emmanuel volait les personnes âgées pour payer sa drogue

Emmanuel Thellier vol avec ruse personnes agées

Parfois, il disait être un agent des eaux, venu constater le niveau de calcaire dans les robinets. Parfois, il disait être un vendeur de livres. Parfois, il réussissait à dérober un chéquier, soixante euros, quarante euros. Et une fois, Emmanuel Thellier a reçu «  des objets de sûreté pour les poignets  », comme l’indique le président du tribunal correctionnel. Face à lui, personne à la barre.

Emmanuel Thellier n’est pas venu s’expliquer pour ces quatre vols, deux tentatives de vol commis à chaque fois sur des personnes vulnérables, à savoir des personnes âgées. Ses victimes ont 85 ans, 88 ans, 92 ans, 83 ans et 98 ans.

«  Il a profité de leur vulnérabilité liée à leur grand âge pour soutirer ce qu’il pouvait, obnubilé par son besoin d’acheter de l’héroïne. », relève la substitut du procureur.

Ce Saint-Quentinois âgé de 50 ans, est un consommateur d’héroïne et n’avait pas d’argent. Par ruse, il a monté ses vols. «  Un panoramique avec les yeux  », et il dérobait ce qu’il pouvait.

Deux des victimes se sont portées partie civile. L’une par courrier confie avoir été profondément choquée. L’autre au travers de son avocat ne cache pas non plus son préjudice. «  Elle l’a immédiatement reconnu. Je la cite Je le reconnais cet enfoiré, il était dans mon salon, il y a six mois alors que j’étais aux toilettes  », relève maître Marc Antonini, l’avocat d’une des parties civiles.

Le prévenu était déjà connu des policiers pour des faits similaires. C’est en plein flagrant délit qu’il a été interpellé. Le tribunal a condamné Emmanuel Thellier à six mois de prison ferme et l’obligation des victimes à hauteur de 800 euros.

Courrier Picard

Deux faux policiers de « type européen » volent une octogénaire

Lundi, en début d’après-midi, deux faux policiers ont abusé de la crédulité d’une octogénaire, résidant rue Pierre-et-Marie-Curie à Vesoul. Ils se sont présentés à son domicile et pendant que l’un détournait son attention, l’autre a réussi à s’introduire dans le pavillon. Il y a dérobé des bijoux et une carte bancaire. Un retrait de 200 € a été effectué dans la foulée. Les deux individus sont de type européen, avec un fort accent.

La police rappelle qu’en cas de doute, il ne faut pas hésiter à faire le 17. L’octogénaire a déposé plainte hier.

Est Républicain