A Metz, le FN vote contre la subvention accordée par la ville à une association gay

Le Front national de Metz (Moselle) a voté jeudi contre une hausse de subvention d’une association soutenant les droits des homosexuels lors du dernier conseil municipal avant les vacances estivales. Après le drame d’Orlando visant les gays, ce vote passe mal.

40651dec354a7b47551842b6c82e54e5938da1f6.jpg

Les élus FN de Metz ne sont pas très gay-friendly. Hier lors du dernier conseil municipal avant les vacances d’été, le Front national qui a quatre élus à Metz a voté contre la hausse de subvention de l’association LGBT Couleurs Gaies. Selon le conseiller municipal FN et conseiller région Grand-Est Thierry Gourlot, le mouvement qui défend les droits des homosexuels est une « organisation communautariste d’extrême gauche qui dessert la cause des homosexuels ».

Loractu

Des ségrégations anti-LGBT légalisées aux Etats-Unis

Deux lois visant à réduire les droits des personnes LGBT viennent d’être votées dans les Etats de Caroline du Nord et du Mississippi. En réaction, des entreprises ont annoncé qu’elles renonçaient à s’implanter dans ces Etats.

9035-100241842.jpg

Célébrer leur mariage dans un restaurant ou dans une salle pourra désormais être refusé aux personnes LGBT dans le Mississippi. La faute à une loi votée ce mardi 5 avril dans cet Etat du Sud des Etats-Unis, destinée selon son gouverneur républicain Phil Bryant à « protéger sincèrement les convictions religieuses et les convictions morales« . Concrètement, les églises et les entreprises privées sont autorisées à arguer de leur conviction religieuse pour refuser d’accorder des services à certaines personnes.

Une loi qui rappelle la ségrégation raciale

Dans les faits, donc, un restaurant ne peut toujours pas interdire son entrée à un couple homosexuel en tant que tel, comme cela était le cas pour les Noirs dans cet Etat du Sud au temps de la ségrégation raciale. Mais si le propriétaire de l’établissement est opposé au mariage de couples de même sexe, il peut en revanche refuser d’abriter tout événement lié (pré-cérémonie ou post-cérémonie de mariage, anniversaire de mariage, etc).

De grandes compagnies comme Nissan, Toyota ou MGM Resorts, toutes de gros employeurs de la région, n’ont pas tardé à réagir en se prononçant publiquement contre cette loi. La marque Nissan, dans un communiqué a ainsi rappelé qu’elle « prohibe tout type de discrimination et s’oppose à toute loi qui autoriserait les discriminations contre les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transgenres. »

Avocat au Southern Povert Law Center, Jody Owens compare cette loi aux mesures ségrégationnistes du siècle dernier : « Cette nouvelle loi – comme les autres anti-LGBT dans d’autres Etats – utilise l’argument de ‘la liberté religieuse’ pour justifier la discrimination, les mauvais traitements et la bigoterie. C’est le même genre de raisonnement qu’utilisaient les suprématistes blancs à d’autres époques pour justifier l’esclavage« .

Marianne

La présence du maire d’Hayange à l’anniversaire d’un acteur porno gay fait polémique

CeEiSmoXIAEKjPN

La présence de Fabien Engelmann, maire FN d’Hayange en Moselle, à l’anniversaire d’un acteur porno gay amateur dans un établissement de nuit de Metz vendredi 11 mars n’est pas vraiment passée inaperçue. Dans un communiqué, l’association Couleurs Gaies, s’interroge sur la présence de l’élu frontiste à une soirée organisée dans une boîte gay messine.

Le maire FN d’Hayange, interrogé par LORACTU.fr, s’est indigné de l’exploitation de «photos privées et volées». «J’ai simplement été boire un verre avec des élus Front national après une réunion à Metz. Ce n’est d’ailleurs pas à l’Endroit mais à l’Appart que nous avons partagé un verre. Cet établissement n’est pas un bar homosexuel mais mixte qui diffuse de la musique électro et ouvert à tous» se justifie Fabien Engelmann. «Je suis contre l’homophobie mais aussi contre le mariage homosexuel qui donne le droit à l’adoption, ce n’est pas incompatible» poursuit-il.

Assurant «ne pas fêter l’anniversaire de ce jeune homme», l’élu Front national précise avoir «accepté de prendre une photo avec lui car c’est un sympathisant de la Manif pour Tous qui s’oppose au mariage gay». «Je suis un homme libre ! Je vais boire un verre où je veux et je prends des photos avec qui je veux» s’indigne M. Engelmann, attaquant l’association Couleurs Gaies qu’il qualifie de «lobby d’extrême gauche qui dessert la cause des homosexuels».

Une plainte envisagée par le maire FN

Une plainte pour atteinte à la vie privée est envisagée contre l’association, assure le maire qui ne comprend pas «comment on peut exploiter de simple selfies à des fins politiques et de publicité».

Les relations entre le maire FN d’Hayange et l’association Couleurs Gaies sont tendues depuis la victoire du parti à Hayange. Régulièrement attaqué sur son double langage sur l’homosexualité par l’association, le maire frontiste réplique que la structure est un «parti politique d’extrême gauche».

baf095ac57bd9a0091a605404d82186ff21817fa

LorActu

200 Militants identitaires attaquent un festival LGBT a coups de pierres en Ukraine

Près de 200 militants de droite ont jeté des grenades fumigènes et des pierres sur plusieurs dizaines d’homosexuels samedi à Lviv, bastion nationaliste dans l’ouest de l’Ukraine, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Ce n’est pas la première attaque contre la communauté LGBT et cette violence homophobe ne peut qu’indigner, a déclaré à l’AFP Tetiana Mazour, directeur exécutif de l’ONG Amnesty International en Ukraine.

Chaque nouvelle attaque se produit en raison d‘une certaine impunité (des agresseurs) alors que le pouvoir ne souhaite pas réagir dûment à ces manifestations, a-t-elle ajouté.

Le chef de la police régionale cité par les médias locaux a indiqué de son côté qu‘aucun des assaillants n’avait été arrêté mais que des policiers avaient mené des entretiens pédagogiques avec ceux-ci.

Un métropolite de l’Eglise gréco-catholique ukrainienne, majoritaire et très influente dans l’ouest du pays, avait qualifié le festival de provocation et signe de guerre diabolique, y voyant une discrimination à l’encontre des valeurs familiales, dans une lettre au maire de Lviv.

L’homosexualité, qui était punie par la loi en URSS, reste très stigmatisée en Ukraine, une ex-république soviétique où l’Église orthodoxe a une forte influence dans le centre, l’est et le sud du pays et l’Eglise gréco-catholique, dans l’ouest.

Romandie