Agression d’une cheminote aux cris de « la France aux français ! » dans la gare de Sarcelles – Saint-Brice.

Communiqué de la section locale Sud-Rail suite à l’agression raciste et physique d’une cheminote par un agent de la SNCF en gare de Sarcelles – Saint-Brice.

Samedi 24 décembre, une collègue de la gare de Sarcelles-St Brice a été violemment frappée au visage par un agent tenant des propos racistes et criant « la France aux français ! ».

Voilà où mènent ces idées !

Les propos racistes, largement répandus par le Front national et les différents partis d’extrême-droite qui sont dans son sillage, ont servi dans un premier temps à libérer la parole de ceux qui partagent ces idées. Mais quand on permet à ceux qui ont des idées racistes de se sentir suffisamment à l’aise pour l’exprimer, on finit par faire en sorte que ceux qui ont envie de passer à l’acte en s’en prenant physiquement à des personnes d’origine différente, se sentent en situation de le faire.

Ces idées n’ont rien d’anodin. Marine Le Pen tente de dédiaboliser les idées du FN et d’avoir l’air respectable. Mais derrière cette respectabilité de façade, il reste toute la crasse des idées nationalistes et racistes.

Ceux qui croient voir une solution du côté de ces idées sous prétexte qu’on ne les aurait pas encore essayées au gouvernement, se tournent vers les pires ennemis du monde du travail. Ces partis ne font que diviser les travailleurs en fonction de leur origine et, par conséquent, affaiblissent le monde du travail.

Notre seule force est d’être conscients que nous ne formons en tant que travailleurs qu’une seule classe avec des intérêts communs à défendre, contrairement à ceux qui voudraient nous faire croire que le fait d’être français nous donne les mêmes intérêts que n’importe quel patron français et ferait de n’importe que travailleur d’origine différente notre ennemi.

Refusons de nous laisser diviser, ce sont les racistes qu’ont rien à faire parmi nous !

Sud Rail – Section exploitation (EEV PNO – EGT NIF)

Paris Lutte

3 réflexions sur “Agression d’une cheminote aux cris de « la France aux français ! » dans la gare de Sarcelles – Saint-Brice.

  1. Le libéralisme veut la mort du socialisme. Après le communisme c’est le socialisme qui doit tomber. Lorsqu’il sera tombé, le libéralisme régnera en maitre, les inégalités se creuseront, les classes moyennes s’appauvriront, les extremes se rejoindront, Il y aura des milliardaires, puis les prolétaires, une sorte de communisme qui ne dira pas son nom, un revenu minimum, le meme pour tous, une égalité parfaite dans la pauvreté.
    Soit ces prolétaires s’en contenteront comme c’est le cas dans les régimes musulmans ou les dirigeants redistribuent le produit des rentes pétrolières à la population pour qu’ils vivotent sans penser à la liberté, à une quelconque rébellion, soit ces prolétaires ne se contenteront pas de cette aumone, de vivoter tandis que les monarques se goinfrent et comme les musulmans et les révolutions arabes, ils sortiront dans la rue et voudront eux aussi balayer tout ça.

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s