La Région PACA coupe les vivres à un dispositif de réinsertion sociale, une soixantaine d’emplois menacés

estrosi-israel-kkl-olivier-696x464.jpg

« Il n’y a que des plus, pas de moins… » Aux journalistes qui l’interrogeaient sur l’équilibre du budget 2017 de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), le président Christian Estrosi (LR) assurait mi-décembre 2016, que les augmentations de financement, notamment en matière de sécurité et d’aide aux entreprises, ne s’accompagneraient pas de coupes dans d’autres domaines.

Lire aussi : Palestine occupée : Estrosi offre 50 000 € d’argent public à une organisation œuvrant pour la colonisation

Depuis ce 1er janvier, un premier « moins » est apparu. Celui concernant la subvention des Espaces territoriaux d’accès aux premiers savoirs (Etaps), structures de réinsertion sociale destinées aux 18-25 ans déscolarisés, en fin ou en aménagement de peines. Des formations professionnelles pour un public très spécifique, dont des fichés « S » radicalisés, incluses depuis 2010 dans la convention annuelle signée par la région PACA avec le ministère de la justice, et qui concernent près de 450 stagiaires par an.

Votée en assemblée plénière le 16 décembre, la convention justice-région (CJR) 2017 évoque toujours l’impérieuse nécessité de « prévenir la délinquance par le soutien aux parcours d’insertion socioprofessionnelle des personnes sous main de justice ». Mais elle réoriente près des deux tiers de son financement – baissé pour la part régionale, de 2,24 millions d’euros à 1,98 million en 2017 – vers l’aide aux victimes, notamment d’attentats, et l’accès au droit et à la justice.

Ce choix politique coupe soudainement les vivres à quatorze structures de la région PACA et menace une soixantaine d’emplois de formateurs. Il prive aussi plusieurs centaines de stagiaires d’accompagnement, d’une couverture sociale et, pour les majeurs, d’une indemnité mensuelle de 350 euros, souvent seule source de revenus.

Le Monde

4 réflexions sur “La Région PACA coupe les vivres à un dispositif de réinsertion sociale, une soixantaine d’emplois menacés

  1. Tout cela est bien logique : moins il y a de réinsertion et plus il y a de récidive, et plus il y a de récidive et plus les électeurs votent à droite… donc pour lui !

    J'aime

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s