En Cisjordanie occupée : «on n’a jamais vu une seule résolution de l’ONU appliquée»

un-soldat-israelien-plaque-un-enfant-palestinien-sur-un-rocher-lors-d-affrontements-entre-les-forces-de-securite-israeliennes-et-des-manifestants-palestiniens-le-28-aout-2015-a-nabi-saleh-pres-de-ramallah-en-cisjordanie_5406377

S’ils se réjouissent de la décision, les Palestiniens demeurent sceptiques sur sa mise en œuvre concrète.En Cisjordanie, «on n’a jamais vu une seule résolution appliquée»

«Cette résolution, c’est comme jeter une pierre dans un lac, ça peut paraître dérisoire, mais au bout du compte, ça aura fait bouger l’eau», philosophe Manal Tamimi, l’une des militantes palestiniennes les plus mobilisées contre les colonies israéliennes.

Au lendemain de l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution réclamant l’arrêt de la colonisation, la plupart des Palestiniens partagent la réaction de la diva des manifestations. Si les manchettes des quotidiens sont dithyrambiques (Al-Hayat al-Jadida évoque carrément une expansion de la Palestine), au marché comme au café, les Palestiniens admettent une bonne surprise tout en s’interrogeant sur son réel impact.

Ces jeux de pouvoir n’intéressent pas Madaya Quraan. A 43 ans, cette prof de maths a toujours vu les toits rouges de la colonie de Psagot, sur la colline surplombant la vallée de la maison familiale. Dans sa rue, les affrontements entre jeunes Palestiniens Tsahal qui occupe leurs territoires sont fréquents. Comme ses compatriotes du marché ou du café, elle hésite : «Certes, c’est une bonne résolution puisque nous vivons dans des conditions terribles ici. Notre terre a été confisquée au profit des colons, et nous nous entassons sans raison dans des maisons louées quand nous pourrions construire chez nous ! […] Cela met du baume au cœur de savoir que le monde reconnaît notre souffrance.» Mais elle s’interroge sur la suite : «Comme il n’y a rien de concret, j’ai peur que ça ne fasse que conforter la colère des plus jeunes. En fait, c’est comme si on leur disait : « Tu as raison, ta vie est terrible, mais je ne peux vraiment rien y faire » et qu’on les laissait plantés là.» Quant aux colons, elle dit qu’il devient chaque jour plus «difficile d’être bons voisins».

Libe

5 réflexions sur “En Cisjordanie occupée : «on n’a jamais vu une seule résolution de l’ONU appliquée»

  1. on ne peut pas faire confiance ni a l’onu,ni aux américains et encore moins aux juifs sionistes qui sont 92% pro l’entité sioniste,ces gens veulent l’asservissement des goyim et,des gens comme nos politiciens sont pour ces bourrins,même le ruminant dany boon s’est vendu a ces charlots

    J'aime

  2. Ping : En Cisjordanie occupée : «on n’a jamais vu une seule résolution de l’ONU appliquée» — Fdebranche | MONSITE

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :