Mosquée de Mantes-la-Ville. Nouveau revers judiciaire pour le maire FN

mosquee-de-mantes-la-ville-nouveau-revers-judiciaire-pour-le-maire-fn

À deux reprises, en 2014 puis en 2015, Cyril Nauth, maire FN de Mantes-la-Ville a refusé de délivrer un permis de construire à une association musulmane pour la construction d’une salle de prière. Des décisions que vient d’annuler la justice.

Le maire FN de Mantes-la-Ville (Yvelines), qui avait refusé à deux reprises d’octroyer un permis de construire à une association musulmane pour sa nouvelle salle de prière, a essuyé vendredi un énième revers judiciaire devant le tribunal administratif de Versailles.

Cyril Nauth, seul maire frontiste d’Ile-de-France, avait refusé en octobre 2014 puis en février 2015 de délivrer un permis de construire à l’association des musulmans de Mantes-Sud (AMMS), qui souhaitait installer des salles de prière et des bureaux dans une ancienne trésorerie municipale.

Or, estime notamment le tribunal, les refus de l’édile avaient pour « seul but de faire obstacle à ce projet » de mosquée et s’appuyaient sur des « considérations étrangères à un but d’intérêt général », ce qui relève du « détournement de pouvoir ».

La justice annule ainsi les décisions de refus du maire, qui devra à nouveau se prononcer sur la demande de permis de construire « dans un délai de trois mois ».

Un long bras de fer

L’absence de permis de construire n’a pas empêché l’association d’installer une salle de prière dans ses nouveaux locaux. Mais « nous avons besoin d’aménager des issues de secours et nous avons une terrasse qui doit être couverte », ce qui nécessite un permis, a relevé Abdelaziz El Jaouhari, président de l’association de fidèles.

Le dossier de la mosquée est au cœur d’un long bras de fer tant politique que judiciaire entre l’association et le maire FN.

L’ancienne mairie socialiste avait validé le transfert vers ces locaux de la salle de prière vétuste de l’AMMS. Mais, une fois élu en mars 2014, le maire frontiste, qui avait fait de la lutte contre ce projet un point central de sa campagne, avait refusé de signer la promesse de vente.

L’association avait pu racheter les locaux à la communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines en octobre 2015 au grand dam de la mairie, qui avait tenté de la préempter au motif d’y installer sa police municipale. Préemption annulée à trois reprises par la justice qui avait là aussi pointé un « détournement de pouvoir ».

Ouest France

Une réflexion sur “Mosquée de Mantes-la-Ville. Nouveau revers judiciaire pour le maire FN

  1. Ping : Mosquée de Mantes-la-Ville. Nouveau revers judiciaire pour le maire FN | Fdebranche | Boycott

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s