Grande-Bretagne. Plus de 300 policiers accusés d’abus sexuels

two-police-officers-walk-outside-a-flat-in-london_5617397.jpg

Le corps d’inspection des forces de police révèle aujourd’hui que 306 policiers anglais et gallois sont accusés d’avoir abusé de leurs pouvoirs à des fins sexuelles dans le cadre de leurs fonctions.

C’est un rapport accablant pour la police qui vient d’être publié outre-Manche. Au terme de deux ans d’enquête en Angleterre et au Pays de Galles, le corps d’inspection des forces de police révèle aujourd’hui que 306 policiers sont accusés d’avoir abusé de leurs pouvoirs à des fins sexuelles dans le cadre de leurs fonctions.

436 accusations

Vingt agents de la paix et huit employés sont également mis en cause. Au total, 436 accusations ont été recensées en Angleterre et au Pays de Galles. Autrement dit, certains agents de police auraient commis plusieurs abus sexuels.

« C’est le cas de corruption le plus grave auquel est confronté la police. (…) Le problème est probablement encore plus grave que les chiffres qui nous ont été rapportés ne le suggèrent », a admis Mike Cunningham, le numéro 1 du corps d’inspection des policiers. Les victimes de ces policiers sont des personnes vulnérables. « Ce sont des victimes de violences domestiques, (…) des personnes alcooliques ou accrocs à la drogue. Elles ont été victimes d’un abus de pouvoir: des policiers qui étaient censés les protéger se sont comportés en prédateur à leur égard », a ajouté le responsable de Her Majesty’s Inspectorate Constabulary.

Rares sanctions

Sandra Horley, la responsable de Refuge, une association de défense des victimes de violences domestiques, estime que ces révélations sont « atroces mais pas surprenantes »« La police est censée mettre le public à l’abri du danger. Comment les femmes victimes de violences peuvent-elles dénoncer leurs agresseurs si elles craignent d’être agressées de nouveau par la police? », s’est indignée la directrice de Refuge.

Le rapport est d’autant plus choquant qu’il montre que ces abus sexuels font rarement l’objet de sanctions au sein de la police. En l’espace de deux ans, seuls 40 officiers ont été démis de leurs fonctions en Angleterre et au Pays de Galles pour avoir abusé sexuellement de personnes vulnérables sous leur protection.

Ouest France

2 réflexions sur “Grande-Bretagne. Plus de 300 policiers accusés d’abus sexuels

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s