Jean, le jardinier dépouillait une personne âgée atteinte d’Alzheimer

abus de faiblese personne agée vulnerabilite

Il est reproché à Jean, mécanicien trentenaire, d’avoir profité de la vulnérabilité d’un octogénaire, atteint d’un Alzheimer évolutif et mis sous la tutelle de son fils Roger par jugement du 14 septembre 2011.

L’enquête préliminaire établit Jean a fait main basse sur les comptes de Claude depuis 2011 et notamment Jean pour 3.850 € fractionnés en quatre chèques au prétexte qu’il aurait entretenu le jardin alors qu’il y avait une personne dévolue à cette fonction et qu’aucun devis ou facture n’a été produit.

L’avocate général, Dorothée Mercier, insiste sur la grande vulnérabilité de Claude qui, depuis 2010, « perd la mémoire » et dont les troubles sont constatés par l’aide soignante, une voisine et un médecin. Quant aux travaux « ni faits ni à faire, aucun document ne les justifie ». Jean, qui compte déjà quatre condamnations « a participé à ce véritable dépouillement ».

Le tribunal correctionnel de Tours, condamne Jean à six mois de prison ferme et, au civil, à payer 3.850 € au tuteur, 200 € en réparation du préjudice financier et 200 € au titre de la procédure pénale.

Nouvelle République

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s