Des civils fuyant Falluja attaqués par des miliciens arborant des symboles chrétiens

falluja-800x450.jpg

Des civils qui fuyaient les combats à Falluja, en Irak, ont rapporté avoir été attaqués par des milices arborant des symboles chrétiens.

« Les auteurs de tels actes ne peuvent se targuer d’aucun rapport, pas même nominal, avec le christianisme » a immédiatement réagi le 16 juin 2016 le patriarcat de Babylone des Chaldéens.

Centrafrique: un casque bleu marocain tué par la LRA, milice chrétienne radicale

Un casque bleu marocain de la Minusca, la mission des Nations Unies en République centrafricaine, a été tué dimanche lors d’une attaque menée par des « membres présumés de l’Armée de résistance du Seigneur », a annoncé lundi l’ONU. L’attaque s’est produite dans la ville de Rafai, dans la préfecture de Mbomou.

623cb2689d73779b8f10289b0e72d.jpg

L’Armée de résistance du Seigneur, la LRA, est une guérilla qui s’est rendue tristement célèbre par ses rapts d’enfants, transformés en soldats ou esclaves, ses mutilations et massacres de civils en Afrique centrale. Elle est aujourd’hui traquée et dispersée mais selon l’ONU, depuis l’arrestation en janvier en Centrafrique de Dominic Ongwen, un de ses principaux commandants, elle a intensifié les attaques de villages à la frontière entre la RDC et la RCA.

Dominic Ongwen a été transféré à la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre présumés, devenant le premier membre de la LRA à comparaître devant la CPI.

BFM

Birmanie: une milice chrétienne antidrogue qui fouettait les toxicomanes, renonce

topelement.jpg

Une organisation extrémiste chrétienne antidrogue a annoncé dimanche qu’elle renonçait à une opération de destruction de champs de pavot du nord de la Birmanie, après avoir été la cible de violences.

Le groupe Pat Jasan («Prévention et élimination»), dont les membres portent souvent des uniformes de style militaire et sont connus pour fouetter les toxicomanes, a annulé cette opération en expliquant que la police et l’armée s’étaient dites incapable d’en assurer la sécurité.

Un chef de cette milice a indiqué jeudi qu’une vingtaine de ses membres étaient tombés dans une embuscade après avoir quitté la ville de Waingmaw, dans l’Etat Kachin, pour aller détruire des champs à proximité.

Tribune De Geneve