Colombie : Jonathan Vega, condamné pour avoir défiguré a l’acide une femme qu’il convoitait

jonathan_vega_ Natalia

Jonathan Vega a été condamné à une peine de 21 ans et 10 mois de prison par un tribunal de Bogota « comme auteur responsable du délit de tentative d’homicide aggravée », pour lui avoir jeté de l’acide sulfurique avec préméditation, a annoncé le parquet dans un communiqué.

Le 27 mars 2014, Jonathan Vega, « vêtu d’une veste et d’une capuche cachant son visage », s’était rendu à la résidence de la victime et s’était fait passer pour son ancien petit ami pour se faire ouvrir la porte avant de lui « jeter à plusieurs reprises de l’acide sulfurique sur le visage », selon le parquet.

« Les dommages occasionnés ont touché la région abdominale, avec des brûlures au premier et second degré, la langue, la lèvre inférieure, les globes oculaires, les bras et les avant-bras, mettant sa vie en danger avec une grande probabilité de séquelles permanentes« , a-t-il ajouté.

Natalia Ponce, qui se considère comme « une survivante » après avoir subi plus d’une quinzaine d’opérations chirurgicales, avait raconté son histoire en 2015 dans un livre .La mère de la victime avait raconté aux médias locaux que Jonathan Vega harcelait sa fille avant de commettre cette attaque. Il a fait appel de sa condamnation.

L’orient du Jour

Ashley Lea Bentafat, Française de 18 ans arrêtée avec 15 kg de cocaïne en Colombie

Jeune femme et l’homme qui l’accompagnait se sont montrés nerveux aux contrôles de sécurité, et ont donné des réponses incohérentes aux questions de routine.

la-cocaine-qui-a-ete-decouverte-par-les-agents-de-securite-est-estimee-a-pres-de-900000-dollars-a-la-revente-photo-d-illustration-afp-1458766165.jpg

Bentafat Ashley Lea, jeune Française de 18 ans a été arrêtée à l’aéroport international El Dorado de Bogota avec 15 kg de cocaïne.

Une marchandise interdite, estimée à près de 900.000 dollars, a annoncé mercredi la police colombienne. La jeune fille s’apprêtait à embarquer sur un vol à destination de la France, accompagnée d’un Colombien de 52 ans.

Interceptés lors du contrôle de sécurité

Tous deux se sont présentés comme étant « respectivement élève infirmière et aide-soignant », a déclaré une porte-parole de la police anti-drogue. Ils ont été interceptés car « lors du passage des contrôles de sécurité, ils se sont montrés nerveux et ont donné des réponses incohérentes aux questions de routine des agents », précise un communiqué de la police.

Le Dauphine